Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus X
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires


* Champ obligatoire


Vous devez sélectionner au moins une newsletter

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

 

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Pratique>Radars


PV électronique : Indestat révolutionne le métier des pervenches

Prisca Pellerin

Publié dans Pratique > RadarsAugmenter la policeDiminuer la police

par

Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Depuis l'ouverture du marché aux sociétés privées en 2009, une dizaine de villes françaises ont adopté le système électronique pour dresser ses PV. Des machines qui ont changé le métier des pervenches... en augmentant surtout leur productivité. Zoom sur la société INDESTAT, l'une des pionnières en la matière.
INDESTAT est l'une des premières sociétés à s'être aventurée sur le marché du PV électronique (PVe). Et ça marche, surtout pour les caisses de l'Etat ! Arrivé en 2009, le PVe aurait participé à l'augmentation significative de contraventions dans l'hexagone : en effet, 7 511 731 PV ont été dressés, soit 13% de plus qu'en 2009, avant l'introduction du système. De plus, le recouvrement des amendes a accusé une hausse de 15 à 20% depuis la mise en place du PVe et le traitement automatique des données.
Une contravention en seulement deux minutes !
D'après le directeur général d'INDESTAT David Barbelivien, le but était de « simplifier et modernier le travail de l'agent : grâce à un terminal sécurisé, les agents remplissent une fiche numérique. Les informations sont stockées dans l'appareil puis télé-transmises au centre de traitement des contraventions de Rennes, qui envoie ensuite le PV au contrevenant ». Ainsi, deux minutes suffisent pour verbaliser.
INDESTAT a tout de même pensé à l'automobiliste (ou le motard) malheureux : la société fournit aussi des imprimantes portatives aux agents, pour que ces derniers puissent laisser un ticket d'information sur le véhicule. « Même si la loi ne nous oblige pas à laisser une trace physique de la contravention, nous avons voulu apporter un minimum d'informations à l'automobiliste » a expliqué Alexandre Marquer, le président d'INDESTAT. Trop aimable !
Un appareil qui propose aussi le « stationnement intelligent »
Autre particularité du système proposé par INDESTAT : dans certaines communes partenaires, l'automobiliste peut envoyer son numéro d'immatriculation par SMS une fois garé afin d'être facturé. Les agents équipés de ces terminaux peuvent vérifier si le stationnement a bien été réglé.
Aujourd'hui, 9 villes de plus de 100 000 habitants sont déjà dotées du système. Parmi elles, citons Perpignan, Lyon, Clermont-Ferrant, Toulouse ou encore Bordeaux. Il y a fort à parier que le PV électronique va se généraliser... à vitesse grand V.



Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Mots clés :

Pratique ; Radars ;

Poursuivez votre lecture

Commentaires de l'article (10)
  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 10 Décembre 2012 à 23h32

    On arrête pas le progrès !:blague:

    Alerter Répondre

  • Par roc et gravillon le 11 Décembre 2012 à 06h48

    Tu parles... au lieu de laisser une trace physique sur le pare-brise, l'état va devoir dorénavant payer les frais d'impression de 2 bordereaux, de mise sous enveloppe et surtout d'expédition de la contredanse.
    Bref, comment claquer inutilement plus de fric du contribable. Sans compter l'achat de la machine, les piles etc...

     
    Un système avec photo numérique, horaire certifié et lien permettant au contrevenant permettant de constater l'infraction eût été bien plus futé et rapide, toujours avec le p.v sous l'essuie-glace.

     
    Mais bon, comme d'hab', on aime bien compliquer a l'envi les choses .

    Alerter Répondre

  • Par warlord66 le 11 Décembre 2012 à 07h22

    l'état c'est nous :biggrin:
    donc nous allons payer ...

     

    Alerter Répondre

  • Par tu1jp le 11 Décembre 2012 à 08h26

    Les piles... Je sais pas si vous avez entendu parlez des batteries lithium ion? Apparement non, mais je vous certifie que ça a révolutionné le domaine de la mobilité...
    Quant à un rouleau de papier thermique (type ticket de caisse), ça ne coûte vraiment pas chère.

    Alerter Répondre

  • Par madseb77 le 11 Décembre 2012 à 08h32

    "...Clermont-FerranT..."

     
    Je ne suis pas de là-bas, mais ça pique les yeux quand même...

    Alerter Répondre

  • Par djodjo57 le 11 Décembre 2012 à 08h58

    modernier ou moderniser ?

    Alerter Répondre

  • Par roc et gravillon le 11 Décembre 2012 à 12h51

    En réponse à : Anonyme (voir le message)

    Bof, tu peux bien entendu te focaliser sur les piles, mais ce n'est pas l'essentiel ; ce sont bien les frais de traitement envoi qui vont en fait abaisser le rendement réel d'un PV .

     
    Et si tu veux parler de recharge de ta batterie: encore un truc qui pompera un brin d'électricité les soir, au moment du pic : oh, vraiment pas grand chose, mais toujours plus qu'un bic cristal/carnet à souche.

     

    Je maintiens que ma solution, puisque l'on veut se moderniser à tout crin, est de meilleur aloi : une photo numérique consultable eût été bien plus rentable pour l'état et au passage, élément de preuve : car, comme d'hab, le récépissé laissé par la pervenche sur le pare brise peut être piqué, envolé, décomposé par la flotte. Donc, un jour tu reçois ton amende, que tu ne peux guère contester. Rien ne change de ce coté.

    Alerter Répondre

  • Par Driver68 le 12 Décembre 2012 à 14h34

    contravention en 2 minutes faites moi rire il en faut près de 10 oui

    Alerter Répondre

  • Par reith le 13 Décembre 2012 à 21h52

    je me demande quelle est la ville qui aura la première le courage de supprimer complètement cette aberration arbitraire..........

    Alerter Répondre

  • Par fabarone28 le 29 Décembre 2012 à 11h12

    encore un système ingénieux pour vider nos porte feuille

    Alerter Répondre

Alerte de modération

Fermer

Message concerné :

Saisie du message à l'intention du modérateur

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Déposer un commentaire

Pas encore membre ?

Créer un compte

Avec votre compte Caradisiac, vous pouvez :

  • - Commenter les articles avec votre pseudonyme
      sans saisir le code de vérification
  • - Participer au forum
  • - Créer un blog

Ou postez en anonyme :

Liste de smiley Liste de smileys

X

  • :ange:
  • :areuh:
  • :bah:
  • :beuh:
  • :bien:
  • :biggrin:
  • :blague:
  • :brosse:
  • :chut:
  • :colere:
  • :confused:
  • :cool:
  • :coolfuck:
  • :cry:
  • :cubitus:
  • :cyp:
  • :ddr:
  • :dodo:
  • :eek:
  • :evil:
  • :fier:
  • :fleur:
  • :fresh:
  • :frown:
  • :good:
  • :hum:
  • :jap:
  • :kaola:
  • :langue:
  • :lol:
  • :love:
  • :lover:
  • :mad:
  • :miam:
  • :nanana:
  • :non:
  • :ohill:
  • :oops:
  • :oui:
  • :ouin:
  • :pfff:
  • :ptdr:
  • :voyons:
  • :wink:
  • :redface:
  • :hello:
  • :roi:
  • :roll:
  • :rs:
  • :coucou:
  • :smile:
  • :sol:
  • :tongue:
  • :tourne:
  • :ml:
  • :violon:
  • :buzz:
  • :up:
  • :peur:
  • :orni:
Code du captcha disponible avec image uniquement Recharger le captcha
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires

* Champ obligatoire


Vous devez cocher au moins une case

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter