Plus de 12 millions de points, voici le nouveau record de points qui ont été retirés en 2011.
 
La répression fonctionne à plein régime et le dernier bilan des points retirés en est un bel exemple puisque le ministère de l’Intérieur a indiqué que 12.096.911 points avait été retirés en 2011, soit une augmentation de 19,3% par rapport à 2010. Il s’agit de la plus forte progression depuis 2005. Les excès de vitesse  représentent sans surprise la majorité des infractions (78%, +13,56% par rapport à 2010), devant le non-respect des règles de circulation (8,79% du total, +3,41%) et le refus des règles de priorité (7,99%, +85,82%). Suivent ensuite le non-port du casque ou de la ceinture à l'origine  (2,31% du total, +0,28%), l'alcoolémie (2,43%, +6,45%), les stupéfiants (0,17%, +17,34%) et les autres infractions diverses  qui sont en légère baisse.  Toutefois, l’infraction qui a connu l’inflation la plus importante est le non-respect du feu rouge qui bondit de 320,5%.  Inutile d’aller chercher très loin pour voir ici la conséquence directe de l’implantation des radars de feu rouge.
Seules petites éclaircies dans cette situation bien triste : la diminution du nombre de permis annulés pour défauts de points a continué à baisser pour la troisième année consécutive, avec un total de 85 067 sur 37 millions au total. De même, 2,4 millions de titulaires du permis de conduire ont récupéré en 2011 la totalité de leurs 12 points.
 
Toutefois, comme la répression continue de s’amplifier comme le prouve la nouvelle vague d’implantation de radars (200 supplémentaires) annoncée à l’occasion du dernier CISR, ces chiffres ne devraient pas diminuer, bien au contraire…