Selon un sondage CSA pour l’association France nature environnement (FNE), 49 % des Français trouvent le budget qu’ils consacrent à l’utilisation de leur véhicule (voiture et deux-roues) trop élevé. On savait les Français très attachés à leur voiture mais ils sont donc prêts à la délaisser pour faire des économies. Crise oblige.
On le sait tous, l'achat d'une voiture entraîne beaucoup de dépenses : assurance, carburant, entretien, contrôles techniques, péages. C'est d'ailleurs « le deuxième poste budgétaire, juste derrière le logement, et devant l'alimentation », explique le porte-parole de FNE, Benoît Hartmann.
L'autre indication est l'amorce d'un changement de mentalité chez les automobilistes français. La moitié d'entre eux sont prêts à louer plutôt qu'acheter une voiture : « Alors qu’il y avait jadis un attachement affectif à la voiture, perçue comme un objet culte de démonstration sociale et de liberté, posséder son véhicule, avec toutes les charges que cela implique, est aujourd’hui vécu par certains Français comme une servitude. Louer, en revanche, c’est redonner à la voiture un simple rôle de service », analyse Benoit Hartmann.
Quid des transports en commun ? Encore une fois, la moitié des sondés (52 %) songeraient à davantage les utiliser si l'offre s'améliorait sensiblement. La proportion est néanmoins plus forte (66 %) chez les cadres que chez les ouvriers (18 %). Le même problème se pose : le prix. En effet, 82 % des personnes interrogées trouvent que le coût des transports en commun est trop élevé.
Un nouveau sondage inquiétant pour l’industrie automobile qui voit ses ventes baisser de jour en jour…