Cela paraît évident au départ, les véhicues de luxe n'ont pas besoin d'être équipés de moteur économiques, un argument qui n'a pas sa place sur ce segment. Et pourtant, de nombreux constructeurs d'autos de luxe ont cessé de produire uniquement des véhicules essences pour développer des moteurs diesels. Chez Rolls-Royce, on ne se pose même pas la question puisque la clientèle vient de refuser catégoriquement l'apparition de moteurs diesels.
Rolls-Royce : le diesel ? Non merci
Une Rolls-Royce à moteur diesel, ce n'est pas pour demain. Le constructeur anglais vient de lancer un sondage parmi ses clients habituels pour connaître leurs avis sur le développement d'un moteur diesel sur une auto au Spirit of Ecstasy. Voici ce qu'a affirmé une source anonyme du constructeur qui a pu voir les résultats du sondage : « le diesel a plus de couple à bas régime. Mais nos clients n'en veulent pas. C'est le compromis qui les dérange. Ils n'aiment pas cette idée. Ils ont clairement dit non, ne mettez pas de diesel sur une Rolls-Royce, nous ne l'achèterions pas ».
La messe est donc dite, les clients de la marque ne veulent pas entendre parler de diesel, de compromis. L'essence garde encore une place à part chez certains constructeurs haut de gamme, et c'est toujours bon à savoir. De plus, Rolls-Royce a affirmé ne pas vouloir de développer de SUV à l'image d'Aston Martin ou encore de Bentley. Un conservatisme appréciable en ces temps où la génèse n'a plus beaucoup de place.