Seat-Leon-40278.jpg

Dates clés

Commercialisation : de mars 2000 à mars 2006

Calculer la cote de ce véhicule»

1. En bref

La Leon est la version ibérique de la Volkswagen Golf 4 et de l'Audi A3 (dont elle adopte le dessin de la planche de bord…). Elle en reprend le châssis, les mécaniques et les organes principaux, tout en bénéficiant de trains roulants aux réglages spécifiques, qui lui permettent d'afficher un comportement plus sportif, dans la lignée de l'image que souhaite porter la marque. Mais c'est également la version 5 portes raccourcie de la Toledo, sa grande sœur. Bénéficiant d'une aura moins flatteuse que celle de ses cousines, la Leon en profite pour s'afficher moins cher en occasion, et d'excellentes affaires sont à réaliser. Au chapitre fiabilité, elle souffre par contre des mêmes tares que tous les modèles du groupe VW, il faut donc éviter certaines versions, lorsque d'autres sont tout à fait recommandables.

Caradisiac a aimé

  • Le comportement routier
  • Les performances
  • La sobriété de la plupart des motorisations
  • L'équipement
  • Les prix abordables

Caradisiac n'a pas aimé

  • L'habitabilité arrière
  • L'insonorisation
  • La fermeté des suspensions
  • La présentation commençant à dater

Nos versions préférées

  • 1.8 20S T TOP SPORT
  • TDI 130 TOP SPORT

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter :

  • La sobriété de tous les moteurs ou presque, et spécialement des TDI.
  • Le comportement routier sûr et dynamique : le châssis est agile, la direction précise.
  • Les performances de haut niveau, sauf avec les moteurs d'entrée de gamme.
  • La possibilité d'avoir une transmission intégrale sur de nombreux modèles : la tenue de route en bénéficie.
  • L'équipement : jamais chiche, et même très luxueux sur les finitions haut de gamme Gran Via ou top Sport.
  • Les cotes moins déraisonnables que pour les Golf ou A3.

Ce qui peut vous faire hésiter :

  • L'habitabilité un peu juste, surtout à l'arrière.
  • L'insonorisation moins réussie que sur ses cousines VW Golf ou Audi A3.
  • Le confort de suspension : trop ferme.
  • La présentation intérieure qui commence à dater.
  • Le freinage moyen au niveau du toucher et des distances d'arrêt.

3. Budget

Achat / Cote :

La Leon est tout bonnement une Golf 4 recarrossée. Elle était pourtant bien moins chère en neuf, et se retrouve à des prix plus abordables en occasion.

Consommation :

Aucune motorisation n'est vraiment gloutonne, mise à part la rare version V6. Les TDI sont ultra sobres, même dans leur définition la plus puissante.

Assurance :

Les primes figurent dans la moyenne des compactes, en tout cas moins chère (encore une fois) que pour la Golf. Du niveau des françaises 307 ou Xsara.

Prix des pièces :

Elles sont globalement chères, aussi bien le consommable que les organes plus importants, origine VW oblige.

Entretien :

Périodicité des visites d'entretien : tous les 15 000 à 30 000 km (Si entretien Long Life en TDI). Les tarifs sont plutôt au dessus de la moyenne.

4. Fiabilité

Description :

Lorsque l'on fait le bilan, la Leon apparaît comme une voiture qui a connu quelques avatars (parfois gros), mais rien de vraiment catastrophique. Reprenant les bases techniques utilisées par VW sur les compactes du groupe, elle a de fait expérimenté les mêmes soucis à quelques différences près que la Golf ou l'A3.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Turbo. Sur de nombreux modèles TDI 110, 130 et 150, équipés d'un turbo à géométrie variable, ce dernier peut s'encrasser prématurément (parfois avant 80 000 km), ce qui se manifeste par des pertes de puissance. Il peut même casser. Il faut alors le nettoyer ou le remplacer, cette dernière solution étant souvent privilégiée par les concession, car plus durable.
  • Boîte de vitesse. Sur les modèles 1.6 essence et SDI, cas de casse de la boîte, imposant un coûteux remplacement.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Allumage. Sur le 1.6 16v essence, possible faiblesse des bobines d'allumage. Il y en a une par cylindre, qu'il faut alors remplacer.
  • Débitmètre. Son encrassement chronique provoque des pertes de puissance importantes. Le remplacement s'impose. Seat a prévu à partir de 2003 des pièces en échange standard (environ 100 €) plutôt que du neuf (presque 300 €). Beaucoup moins de problèmes après janvier 2003
  • Pot catalytique. Usure prématurée, surtout sur le TDI 110.
  • Moteurs essence 1.6. Que ce soit le 8 soupapes ou le 16 soupapes, ils souffrent de petits à-coups à l'accélération. Une reprogrammation peut améliorer le fonctionnement, mais pas complètement.
  • Train avant. Au fil des kilomètres, apparition de bruits et claquement, dus à la barre stabilisatrice qui se desserre ou à ses silent-blocs qui s'usent.
  • Moteurs TDI. Consommation d'huile importante en début de vie. A surveiller, mais revient à la normale après environ 20 à 30 000 km.

Aspect extérieur :

  • Etanchéité. Sur quelques modèles du début de production, risque d'écoulement d'eau dans l'habitacle en provenance de l'extérieur (séparation entre l'habitacle et le compartiment moteur). Les concessionnaires ont rectifié si nécessaire.
  • Pare-brise. Les baguettes latérales se décollaient sur les modèles fabriqués la première année. Il faut les recoller ou placer de la mousse dans les interstices créés.

Finition intérieure :

  • Poignées de porte. Elles sont pelliculées, et tendent à peler par endroits. Pas de remède.
  • Bruits parasites. Quelques vibration, peu nombreuses, apparaissent avec le temps (poignée de déverrouillage du capot, portières, gâches de serrure, banquette arrière).

Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord :

  • Vitres électriques. Comme pour tous les modèles du groupe VW, fragilité des vitres électriques (casse des pattes de soutien ou souci de mécanisme). De plus cela est récurrent jusque fin 2002, date de la modification en usine du système.
  • Témoins. Sur quelques modèles allumage intempestif de certains voyants au tableau de bord (autodiagnostic moteur, antipatinage, etc…). Il faut parfois reprogrammer les boîtiers de gestion.
  • ESP. Rares problèmes de déclenchement intempestif de l'ESP (Contrôle de trajectoire). Boîtier ESP à reprogrammer.

Rappel et rectification en concession :

  • Septembre 2003 : rappel pour vérification et remplacement si nécessaire des flexibles de frein, dont certains sont non-conformes. Concerne une série de modèles fabriqués entre décembre 2002 et février 2003.
  • Décembre 2004 : rappel des 1.9 TDI à injecteurs-pompe fabriqués entre mars et août 2004 (faiblesse des vis du couvercle de pompe à carburant de marque LUK).

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Prise en charge sous garantie :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge hors garantie :

  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

5. Meilleures versions

En essence : 1.8 20S T TOP SPORT

Ce moteur, emprunté à l'Audi TT, offre à la Leon des performances de premier plan. Il est vif, souple, rageur dans les tours... La tenue de route est également excellente. Il faut surveiller le turbo, mais dans l'ensemble, la mécanique ne connaît pas de gros soucis. Une bonne petite sportive, pour pas trop cher...
Commercialisation : 2002
Puissance fiscale : 11
Puissance réelle : 180 ch
Emission de CO2 : NC
note
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En diesel : TDI 130 TOP SPORT

Le TDI est un excellent compromis pour la Leon. Il ne souffre jamais dans les relances et les accélérations, même en charge, et se montre très sobre, et bien plus fiable que les plus anciens TDI 90 et 110. Une excellente machine à rouler. Seule l'insonorisation aurait mérité plus dez soin...
Commercialisation : 2004
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 130 ch
Emission de CO2 : NC
note
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8