Pikes Peak, l'une des plus célèbres courses de côte du monde, est connu pour ne pas prendre de prisonniers : en cas d'excès d'optimisme, c'est directement le vide, avec comme tapis de réception les rochers du canyon. Du coup, en voyant l'été dernier Jeremy Foley et son copilote Yuri Kouznetsov dans leur Mitsubishi Lancer Evolution 8 s'envoler en sortie de virage au Mile 16, atterrir sur un coin de l'encadrement du pare-brise, dévaler la pente à 45° en effectuant 14 tonneaux pour finalement s'arrêter 30 mètres plus bas, on pouvait craindre le pire. Chaque panneau de carrosserie a été arraché et la voiture, épluchée comme une mandarine, est réduite à son seul arceau cage.
Mais heureusement, ce dernier, respectant les normes NASA (pour National Auto Sport Association, pas pour National Aeronautics and Space Administration), a parfaitement rempli son office et pilote comme copilote sortent indemnes de l'accident, sur leurs deux pieds. Une démonstration par l'exemple de l'excellent travail réalisé par Evolution Dynamics, le préparateur de la voiture, qui, non content d'extraire 550 ch à la roue du moteur 4G63 porté à 2,3 l, n'a pris aucun raccourci sur la sécurité non plus. Détail supplémentaire : le moteur ainsi que la transmission ont aussi survécu et seront montés dans une autre Lancer.
Recaro, un de leurs sponsors, a réalisé une vidéo de l'accident, fier que ses deux baquets aient aussi digéré l'accident.
Retrouvez aussi des photos de la Lancer, dont vous pouvez lire la préparation complète sur le site EvolutionM.net, dans le portfolio avant et après l'accident.
Twitter : @PierreDdeG