Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Alpine : le directeur et l'ingénieur en chef quittent la marque

En un mois, Alpine a perdu son directeur général Michael van der Sande, son directeur général adjoint Bernard Ollivier et son ingénieur en chef David Twohig.

Michael van der Sande et David Twohig
Michael van der Sande et David Twohig

Les départs s'enchaînent à la tête d'Alpine. Il y a quelques semaines, Bernard Ollivier a quitté le poste de directeur général adjoint. Celui qui était entré chez Renault en 1977 et qui s'est plus particulièrement occupé du retour à la compétition d'Alpine depuis 2013 a fait valoir ses droits à la retraite.

Ce week-end, c'est David Twohig qui a annoncé sur les réseaux sociaux son départ. Il a passé plus d'un quart de siècle chez Nissan et Renault. Il a un très beau CV, puisqu'au cours de sa carrière, il a travaillé sur le premier Qashqai et la Zoé. Depuis quatre ans, il était ingénieur en chef d'Alpine. La réussite technique qu'est la nouvelle A110, c'est en bonne partie grâce à lui ! David Twohig est parti pour une nouvelle aventure, puisqu'il a rejoint Byton, un jeune constructeur chinois qui prépare un grand SUV électrique, qui devrait être lancé dans l'Empire du Milieu en 2019.

Et ce n'est pas tout. On vient d'apprendre que le patron d'Alpine va lui aussi quitter le navire ! Selon Autocar, Michael van der Sande va en effet prendre les commandes cet été de SVO, le département "véhicules spéciaux" de Jaguar et Land Rover. Il n'était pourtant à ce poste que depuis début 2016, à la place de Bernard Ollivier, premier directeur général nommé lors de la renaissance en 2012.

Plus qu'une fuite des cerveaux, ces départs ressemblent avant tout à des envies de nouveaux défis après le sentiment d'une mission accomplie, la nouvelle A110 ayant cette fois rejoint les concessions et commençant à être livrée. Une page se tourne après le long feuilleton de la renaissance. À Renault de rapidement nommer leurs remplaçants pour assurer la continuité et le développement de la gamme Alpine, la marque devant se lancer dans l'aventure d'un deuxième modèle pour assurer sa pérennité.

Mots clés :

Commentaires (83)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Donc l'A110 restera un modèle de collection et la marque va a nouveau être enterré.

Par

Bon, pourquoi pas, une pension et 2 retraites. Mais il n’y a plus de challenge pour la suite ? C’est maintenant que Alpine se crée ou restera sur un one shot.

Le SUV chez Alpine Renault (berk) sera-t-il produit sur les lignes Renault ?

Par

En plus des envies de nouveaux défis, il y a peut être une histoire de salaire et de condition de travail. C'est une carotte qui fonctionne bien lorsque l'on veut recruter de nouveaux cerveaux quel que soit le poste

Par

Pas très bon pour la suite du programme, mais personne n'est irremplaçable, ne soyons pas fataliste ou pessimiste, espérons un heureux dénouement. Il ya tout un groupe derrière, ne l’oublions pas.

Par

Je verrai bien un grand coupé propulsion à moteur V6. 4 places au minimum. Un 3.0 V6 de chez Infiniti :bien: On pourrait même faire une version 5 portes pour concurrencer la 508 et les allemandes. Pas un SUV s'il-vous-plaît :peur: Ou alors un buggy minimaliste ultra léger (1300 kg maximum) . Pas une baleine de 2 tonnes. :orni:

Par

On a peut être là les trois responsables des erreurs mécaniques et/ou électroniques qui ont provoqué l’incendie de lA110 dans top gear

Par

Les gens partent à la retraite et changent de poste.... Comme beaucoup de français. Circulez, y'a rien à voir.

Par

depart en retraite et changement de boîte... et ben quel scoop... wow c'est ouf, les bras m'en tombent.

Par

En réponse à Vasco de Gama

On a peut être là les trois responsables des erreurs mécaniques et/ou électroniques qui ont provoqué l’incendie de lA110 dans top gear

Il se seraient fait poter comme des bleus, des infiltrés en réalités au Zervice de la Konkurrence ..??!!

Par

Une marque morte née. On cherche à faire pire que chez les transalpins ou quoi.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire