Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Angela Merkel ne punira pas ceux qui ont des voitures polluantes

Angela Merkel ne punira pas ceux qui ont des voitures polluantes

Ce qui est connu sous le terme générique de « dieselgate » est décidément plus qu’un événement qui éclabousse seulement celui par qui le scandale est arrivé : Volkswagen. Car le fait a mis à jour des mœurs peu recommandables dans toute l’industrie automobile à commencer chez celle qui était jusque-là désignée comme la référence en qualité et modèle de fonctionnement : l’Allemagne. Depuis, les constructeurs autrefois solides compatriotes se dénoncent, tandis que le pouvoir politique qui doit tant à son industrie automobile essaie de prendre ses distances tout en gardant les cuisses propres. Cependant, en Allemagne, on garde toujours ce discernement que l’on aimerait voir plus souvent de ce côté-ci du Rhin.

Celle qui est en première ligne sur le sujet des accointances est la chancelière Angela Merkel. Poussée dans les cordes par la succession des révélations sur le scandale des manipulations des moteurs en vue de les rendre plus vertueux au regard des normes antipollution, elle a logiquement commencé à s’éloigner de ses alliés automobiles d’hier. Dans un premier temps, elle a donc avoué que l’Allemagne devra finir par suivre l'exemple d'autres pays européens et interdire la mise en circulation de nouveaux véhicules diesel.

Elle a ajouté qu'il était de la responsabilité des constructeurs automobiles de retrouver la confiance des consommateurs après le scandale de trucage des émissions de gaz polluants, y compris en offrant des promotions et des actualisations de logiciels. Les consommateurs, qui ont été "trompés", doivent obtenir les performances environnementales en termes d'émissions qui leur ont été promises.

Une approche qui amène à cette conclusion : les interdictions de véhicules moins propres déjà en circulation devraient être évitées, car cela reviendrait à "punir ceux qui ont acheté des voitures en toute bonne foi" a insisté la Chancelière. A méditer e ce côté-ci de la frontière où la culpabilisation de l’automobiliste est constante alors que son seul crime est de n’avoir pas les moyens de se payer une voiture électrique dont l’environnement logistique n‘est même pas encore assuré.

Mots clés :

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Elle doit posséder une Taudi truqué. Pas une vertueuse BMW.

Mais au moins son résonnement est juste, si la France roule au gazout c'est de la faute de nos ex politichiens, pas celle du citoyen qui veut juste un déplaçoir et qui n'y connait rien.

Par

Le seul crime est de croire ce qui nous arrange.

Il suffit de faire du vélo derrière un diesel pour comprendre que ce n'était pas le carburant à acheter.

D'ailleurs la plupart ne savent pas pourquoi le gazole est moins taxé que l'essence ; on choisit de s'en ficher du moment que c'est moins cher... belle mentalité

Par

En réponse à kitetrip

Le seul crime est de croire ce qui nous arrange.

Il suffit de faire du vélo derrière un diesel pour comprendre que ce n'était pas le carburant à acheter.

D'ailleurs la plupart ne savent pas pourquoi le gazole est moins taxé que l'essence ; on choisit de s'en ficher du moment que c'est moins cher... belle mentalité

Absolument d'accord !! :bien:

Par

Illisible. Quelqu'un pour me dire ce qui est écrit?

Par

Ah les articles alambiqués du sieur Lecondé, si ils n'existaient pas, faudrait les inventer.

Par

le taudi TDI est trop lucratif pour changer.

avec tout leurs "efforts" pour que la voiture marche mieux et consomme moins le tout sans polluer et avec une qualité exceptionnelle .

Faudrait pas non plus changer la poule aux œufs d'or contre un cheval de trait j'imagine. Tant pis pour l'Histoire. et l’honnêteté

Par

"punir ceux qui ont acheté des voitures en toute bonne foi" a insisté la Chancelière

Une chose oublié chez nous , ou l'état à favoriser le diesel , mais aujourd'hui c'est un bon cout de couteau dans le dos.

Je roule essence , mais m'empêche pas d'être avec les personnes assimilés aux sans dents qui ne peuvent pas achetez une voitures neuve aux "normes" (NEDC) ,

En tout cas merci la Gauche Caviar de m'avoir attribué une vignette Crit"air pour mon V8 essence .

Par

bon article. Il illustre tres bien mes propos de l'autre jour ou le gvt allemand blâmait ses constructeurs pour incompetence.:bien:

Par

"les interdictions de véhicules moins propres déjà en circulation devraient être évitées, car cela reviendrait à "punir ceux qui ont acheté des voitures en toute bonne foi" a insisté la Chancelière."

Non, mais c'est une blague???

Parce qu'elle comptait punir les victimes sans punir les construteurs???

Attendez, c'est ce qui attends les français???

Mais sérieux!

Si elle avait fait ça, elle aurait causé la révolution dans son pays, elle se serait fait couper la tête au sens propre!

Elle se la joue magnanime, genre je ne vous punit pas, mais c'est pas bien de l'avoir fait même si c'était pas vous et que j'était ouvertement complice (cf voyage de Merkel aux USA juste avant le dieselgate)?

Yen a qui ont vraiment honte de rien!

Par

Beaucoup pour ne pas écrire tous qui ont acheté un Diesel l'ont fait parce que la conso était moindre avec le prix d'un gazole lui aussi moins cher ce qui rendait ce type de motorisation très compétitif.

Et fiscalement avec bien moins de CO2 ( bizarre on en parle moins...) donc fiscalement avantageux et une probabilité de revente à la fois meilleure et plus facile ( jusqu'il y à peu les grosses motorisations essence étaient invendables), il faut bien reconnaître que la messe était dite.

Bon, ça c'était avant....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire