Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Au Danemark, laisser sa voiture électrique branchée peut rapporter gros

Au Danemark, laisser sa voiture électrique branchée peut rapporter gros

Une voiture électrique chargée à 100 % qui ne roule pas pendant une certaine période est une perte sèche d'énergie pour le réseau électrique. Au Danemark, Nissan a lancé un test qui permet aux propriétaires d'électriques d'alimenter le réseau lors des pics. Et cela peut rapporter plus ce que l'on peut imaginer.

Vous n'êtes pas sans savoir que la demande d'électricité est fluctuante en fonction du moment : creuse la nuit, plus intense la journée, et plus particulièrement en hiver. C'est là que les sources d'appoint pourraient jouer un rôle, mineur, certes, mais appréciable dans l'approvisionnement en électricité.

Les véhicules électriques sont en effet des sources d'alimentation d'énergie lorsqu'elles ne roulent pas, et c'est justement dans cette optique qu'a été lancé un test au Danemark par Nissan, en association avec Enel, la société italienne d'électricité.

Certains propriétaires ont gagné jusqu'à 1530 dollars en un an, simplement en laissant leur véhicule électrique alimenter le réseau lorsque c'était nécessaire. Et le directeur des énergies chez Nissan nous a gratifiés d'un commentaire très intéressant sur l'impact de la voiture électrique sur le réseau : "si vous déployez aveuglément sur le marché un nombre massif de voitures électriques sans contrôle ni visibilité sur la façon dont elles impactent le réseau, vous allez au-devant de nouveaux problèmes" (Automotive News Europe).

Ceci pourrait être une sorte d'avertissement pour les années à venir, puisque de nombreuses marques prévoient une offensive de voitures électriques. Une gestion intelligente des échanges énergétiques paraît en effet primordial pour éviter les problèmes de pics.

 

Mots clés :

Commentaires (39)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pas bête... Mais en France ça risque d'être difficilement réalisable...

Par

Rien d'innovant. Beaucoup y ont pensé avant, se servir des batteries pour stocker du courant et l'utiliser lors des pique de conso.

Par

En réponse à mazdaspeed73000

Rien d'innovant. Beaucoup y ont pensé avant, se servir des batteries pour stocker du courant et l'utiliser lors des pique de conso.

ca va ? pas trop blasé de la vie?

c'est surement nazda qui y a pensé avant non?

Par

En réponse à TeamGreen74

ca va ? pas trop blasé de la vie?

c'est surement nazda qui y a pensé avant non?

lol

Très bonne idée sous réserve de ne pas dépasser un certain seuil pour ne pas se retrouver avec une voiture branchée sur le chargeur mais a sec

Par

Idée assez intéressante, mais qui n'a que peu d'avenir en France. Quand on pense aux nombres de Centrale Nucléaire que nous avons ainsi que l'électricité acquise grâce à l'hydaulique et les énergies renouvelables, on peut se dire qu'on a le temps de venir voir.

Par

En réponse à finkployd

lol

Très bonne idée sous réserve de ne pas dépasser un certain seuil pour ne pas se retrouver avec une voiture branchée sur le chargeur mais a sec

Il est sûrement plus important pour le pays entier de ne pas se retrouver en blackout que de savoir si une batterie est vide ou pas au moment de partir.

Le Danemark s'enorgueillit d'avoir un gros parc d'éoliennes (secondé par un parc de centrales à gaz... ).

Il lui faut donc trouver un tas d'astuces pour réguler son réseau électrique, sous peine de gros pépins, que ce soit lorsqu'il est en pic de consommation comme en pic de production qu'il faut évacuer à tous prix, même gratuitement en le refilant à la Norvège.

Par

En réponse à Feudartifice

Idée assez intéressante, mais qui n'a que peu d'avenir en France. Quand on pense aux nombres de Centrale Nucléaire que nous avons ainsi que l'électricité acquise grâce à l'hydaulique et les énergies renouvelables, on peut se dire qu'on a le temps de venir voir.

Vu le nombre d'expérimentations de smart grid en France, je ne suis pas aussi sûr que l'heure soit à ne rien faire...

Ça bouge pas mal dans ce domaine, malgré le nucléaire dont la cote en a pris un coup auprès du grand public.

Concernant ce dernier, je pense d'ailleurs qu'il s'imagine pouvoir avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière en prime avec le tout ENR.

Par

idée très intelligente qui peut également s'appliquer à un foyer, notamment en cas de coupure de courant.

en revanche, attention à l'impact sur la durée de vie des batteries, pas éternelles et onéreuses à remplacer.

Par

Ce serait pas plus simple de stocker l'énergie perdu lors des périodes creuses avec des accus de 10 000 ou 220 V et de les rebalancer dans le réseau ensuite???

Ca fait juste 50 ans qu'on en parle et ça fait 50 ans qu'on ne le fait pas!

Et ça, c'est de la vrai écologie!

Pas de la pseudo science pour bobos lobotomisé au New Age!!!

30 % d'économies d'électricité en cas de stoquage c'est la fermeture à terme des centrales à charbon et des plus vieux réacteurs tout en ne planifiant que la moitié des futurs réacteur, mais ya pas un crétin de policard pour s'y risquer!

Par

Ya aussi le remplacement des lignes HT et MT par des câbles supercondeurs non métalliques, mais comme tout le monde s'en fout et qu'on préfère tapper sur les vielles voitures 1.1 L à injection des années 90...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire