Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Bientôt une surtaxe sur les voitures de luxe ?

Dans Economie / Politique / Budget

Bientôt une surtaxe sur les voitures de luxe ?

Pour compenser la réforme de l'ISF, qui ne prendrait plus en compte les biens mobiliers, les députés En Marche réfléchissent à la mise en place d'une nouvelle taxe lors de l'achat des autos de prestige.

C'est une réforme qui fait parler. Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, l'ISF devrait être remplacé en 2018 par l'IFI, l'impôt sur la fortune immobilière, une mesure qui doit favoriser l'investissement dans le pays. Le calcul ne prendrait en compte que la pierre et non tout le capital, excluant ainsi des biens mobiliers comme les voitures de luxe. Cela indigne une partie de l'opposition et suscite même des interrogations au sein de la majorité.

Certains députés de la République en marche reconnaissent que de tels signes extérieurs de richesse n'ont aucun lien avec l'investissement. Selon Europe 1, les députés LREM préparent des amendements au projet de loi de finance 2018 pour compenser une partie de la perte… et combattre l'argument "Macron président des riches".

En ce qui concerne les voitures de luxe, l'idée serait de créer une surtaxe au moment de l'immatriculation. Mais l'impôt supplémentaire aurait un objectif précis : il serait versé dans le budget de la sécurité routière. Nos confères indiquent que cette idée est étudiée avec Matignon. À voir ce que les députés considèrent comme "voitures de luxe". Les autos concernées pourraient être désignées par le prix d'achat, avec un seuil fixé, peut-être 100 000 €.

Si on ne nie pas le fait que les personnes capables d'acheter une Ferrari ont de belles largesses financières, il ne faut pas oublier que dès la signature de leur chèque à la concession, plusieurs dizaines de milliers d'euros de taxes ont déjà été versées, entre la TVA et un malus de 10 000 €.

Commentaires (88)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

les acheteurs de ces voitures de luxe finiront par acheter leurs autos et les immatriculer à l'étranger, les pays frontaliers ne manquent pas .

Encore une idée improductive pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état mais qui pourrait avoir des effets négatifs économiquement (réseau de distribution, SAV notamment)

il est vrai que démagogiquement et en matière de com' c'est fort et que c'est plus aisé à mettre en oeuvre qu'une taxe sur les mouvements financiers

le marché en France pour ces autos n'étant pas large cela ne rapportera guère mais ça donnera un air " vous voyez Macron c'est aussi un président de gauche et pas que des riches !"

une belle bande de vainqueurs et possiblement la disparition du paysage auto français de certaines marques

Par

ça commence comme ça et a la fin ils finissent par taxer des simples AirPho :peur:

Par

Encore une taxe inutile, puisque tres facilement contournable.

Mais putain c'est compliquer de réduire les dépenses inutiles de l’état ? ou de taxer les mouvements financiers ? Arrêtez de ponctionner les gens, on en as marre putain. Evidemment que cette taxe ne me concernera jamais mais c'est la philosophie qui me gène.

Par

On vit dans une société totalement autophobe de nos jours.

Par

Ridicule !

Je paye l'ISF comme certains autres de mes collègues et cela (me/nous) pousse surtout à fuir, à envisager à terme de quitter la France.

D'autant qu'en tant que frontalier je suis comme tous mes compatriotes dans cette situation... ponctionné plus de raison, une vache à lait : l'IR à la source en Suisse (ça, c'est normal), près de 15K en plus à la France en complément par an (et gare à moi quand je reçois une prime exceptionnelle de quelques milliers de K, je le paye ensuite !), l'URSSAF qui gratte un peu (je viens de faire ma décla !), alors si maintenant nos biens "de luxe" sont taxés... mauvais chemin !

La France doit attirer les riches (et les cerveaux) pour abonder ses banques, son économie nationale comme locale et attirer dans le lot investisseurs et capitaines d'industrie, pas les faire fuir ! Le Royaume-Uni, la Suisse, l'Allemagne, même le Portugal tient l'ont compris. À quand l'hexagone ?

Enfin, il convient de changer le regard sur l'argent en France, si mal perçu. Je ne compte plus le nombre de petites réflexions de français jaloux, connaissances, entourages, etc, "un trentaine millionnaire, mais comment !". C'est mal vu. Aux États-Unis, on me demandait plutôt comment j'avais fait, quel avait été mon parcours. Autre mentalité.

La politique fiscale ne doit pas être un instrument idéologique mais un incitateur économique puissant.

Par

L'ifi est une bonne idée.

Mais si en créant l'ifi il se créé d'autres super-taxes, une sur les voitures de luxe, une autre sur les yatchs, un autre sur les oeuvres d'art et j'en oublie, alors au final ca sera simplement la réorganisation de l'ISF afin de capter plus pour toujours en redistribuer moins.

Car c'est bien.gentil d'annoncer que la super taxe sur les.véhicules servira à financer la sécurité routière mais moi je sais dans mon cas en urbanisme que bien des taxes ont été dévoyés de leur but comme par exemple la taxe sur les grandes surfaces censée aidée les petits commerce de villes qui en fait a fini comme un complètement de revenu pour les collectivités territoriale sans lien avec le commerce de proximité.

Les députés on les connaît , pour être élu, il faut de belles taxes populaires, sous entendu taper sur les riches pour obtenir les voix de la population majoritaire, puis ensuite la loi fiscale une fois votée ca se termine souvent en bain de sang pour les personnes physiques ou morales impliquées.

Sauf que eux on ne les plaint jamais. Eux qui apporte prospérité et fierté autour d'eux. Qui n'ait pas fier de travailler dans un magasin d'art, une concession de voiture de luxe, un promoteur d'immobilier de luxe ?

Non, bien sur avec nos députés rouges , il faut mieux acheter tout cela à l'étranger, que tout cela soit produit à l'étranger car nos cocos n'aiment surtout pas qu'il y ait des gens plus riches qu'eux. C'est soit tous pauvres soit tous riches mais on ne peut pas être tous riches en même temps donc avec les sociales cocos ca sera toujours 'tous pauvres pour ne pas me sentir seul'

Par

Démarche ridicule. Pourquoi taxer les voitures de luxe uniquement ? Et pourquoi pas ceux qui achètent une montre >100 000e ou une chaine hifi > 100 000e. Il n'y a pas que la voiture dans le monde du luxe.

Et d'un autre côté, je me rappelle il y a longtemps un reportage dans Turbo sur un amoureux de Lamborghini, qui avait économisé pendant plus de 20 ans pour s'acheter son rêve: une Countach. Lui aussi c'est un riche qui doit payer la taxe ?

Bien sûr, les oeuvres d'arts, les paquets d'action ou les participations dans les sociétés ne sont pas taxées, elles. C'est vrai que les riches ne mettent de l'argent que dans leur voiture, c'est bien connu.

Poudre aux yeux !

Par

En réponse à gentlemanscooper

les acheteurs de ces voitures de luxe finiront par acheter leurs autos et les immatriculer à l'étranger, les pays frontaliers ne manquent pas .

Encore une idée improductive pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état mais qui pourrait avoir des effets négatifs économiquement (réseau de distribution, SAV notamment)

il est vrai que démagogiquement et en matière de com' c'est fort et que c'est plus aisé à mettre en oeuvre qu'une taxe sur les mouvements financiers

le marché en France pour ces autos n'étant pas large cela ne rapportera guère mais ça donnera un air " vous voyez Macron c'est aussi un président de gauche et pas que des riches !"

une belle bande de vainqueurs et possiblement la disparition du paysage auto français de certaines marques

Encore une mesure démago complètement et profondément débile...

Par

@savoyard73000

Faut pas confondre la France c'est a dire les francais avec nos élus.

Ces lois fiscales anti-riches ce sont les députés qui les proposent et les votent car ils veulent être réelus.

Ils promettent de faire Ceci-Cela grace à leur combat sur les riches qu'ils comptent dépouiller.

Or quand ils ne sont pas des élus, qu'ils sont de simples citoyens, ils sont contre ses lois. Ils en veulent pas.

Le probleme en France ce n'est pas les francais mais la fonction même de député.

Être député aujourd'hui, et hier encore, c'est être populiste, être socialiste, être protecteur des pauvres contre les riches, être pro-immigrants, être en fait le bon samaritain, la personne la plus généreuse qui soit ...mais avec l'argent des autres !

Et pour être donc élu, il faut dire aux masses que c'est chez les.riches qu'il prendront l'argent qu'ils ont besoin .

Bref ce n'est pas la France le probleme mais la fonction de député qu'il faut reformer. Ils devraient apprendre a gerer un budget avec les outils fiscaux deja en place et ne plus pouvoir en créer d'autres sauf sur demande du président de la république seulement.

Par

En réponse à n1cool

L'ifi est une bonne idée.

Mais si en créant l'ifi il se créé d'autres super-taxes, une sur les voitures de luxe, une autre sur les yatchs, un autre sur les oeuvres d'art et j'en oublie, alors au final ca sera simplement la réorganisation de l'ISF afin de capter plus pour toujours en redistribuer moins.

Car c'est bien.gentil d'annoncer que la super taxe sur les.véhicules servira à financer la sécurité routière mais moi je sais dans mon cas en urbanisme que bien des taxes ont été dévoyés de leur but comme par exemple la taxe sur les grandes surfaces censée aidée les petits commerce de villes qui en fait a fini comme un complètement de revenu pour les collectivités territoriale sans lien avec le commerce de proximité.

Les députés on les connaît , pour être élu, il faut de belles taxes populaires, sous entendu taper sur les riches pour obtenir les voix de la population majoritaire, puis ensuite la loi fiscale une fois votée ca se termine souvent en bain de sang pour les personnes physiques ou morales impliquées.

Sauf que eux on ne les plaint jamais. Eux qui apporte prospérité et fierté autour d'eux. Qui n'ait pas fier de travailler dans un magasin d'art, une concession de voiture de luxe, un promoteur d'immobilier de luxe ?

Non, bien sur avec nos députés rouges , il faut mieux acheter tout cela à l'étranger, que tout cela soit produit à l'étranger car nos cocos n'aiment surtout pas qu'il y ait des gens plus riches qu'eux. C'est soit tous pauvres soit tous riches mais on ne peut pas être tous riches en même temps donc avec les sociales cocos ca sera toujours 'tous pauvres pour ne pas me sentir seul'

Oui enfin bon. Ce n'est pas tout de taxer tout le monde communiste.

S'il est bien compréhensible qu'il y ait des gens plus riches que d'autres, ça reste acceptable pour des facteurs x10 ou évnetuellement x50. Lorsqu'on parle de x1000, x10 000, avec des gens qui mettent des dizaines ou des centaines de millions sur un compte à l'ombre qui ne produit rien, n'aident en rien l'économie, ça n'est pas acceptable.

Il y a, je trouve, une grosse différence entre le chef d'entreprise millionnaire qui a fait prospéré sa boite (ou celle de papa, soyons réaliste), qui emploie plusieurs centaines de personnes et dont la richesse est finalement la valorisation de son entreprise qu'il continue a faire prospérer et le rentier millionnaire qui demande juste plus de dividendes chaque années aux entreprises dont il possède les actions, quitte à les faire disparaitre et en racheter d'autres pour recommencer...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire