Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Véhicule diesel pour les entreprises : plus aucun avantage d'ici trois ans

Dans Economie / Politique / Budget

Véhicule diesel pour les entreprises : plus aucun avantage d'ici trois ans

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal tire à nouveau sur le moteur thermique, plus précisément sur le diesel. Cette fois-ci, ce dernier ne fait pas l'objet d'une interdiction dans une agglomération mais plutôt d'une prochaine suppression de ses avantages pour les flottes d'entreprises, qui le choisissent à plus de 90 %. Ségolène Royal veut la fin de l'avantage fiscal du diesel en entreprise d'ici trois ans.

Plébiscité par le gouvernement et le groupe Peugeot Citroën à la fin des années 80, le diesel est aujourd'hui un ennemi commun pour nos politiciens qui ne savent plus à quel sein se vouer pour lui ôter les moindres avantages dont il dispose. A la pompe, déjà, des efforts ont été faits pour rééquilibrer un peu gazole et sans plomb, et du côté de la capitale, c'est carrément une interdiction pure et simple qui est visée pour ce type de motorisation.

 

Les flottes d'entreprises, qui choisissent à plus de 90 % le moteur diesel pour les salariés, pourraient devoir changer de stratégie dans un avenir proche puisque la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, annonce que dans la prochaine loi des Finances figurera un chapitre particulier qui décrira comment sera supprimé l'avantage fiscal du diesel en entreprise d'ici trois ans, afin de favoriser la montée en puissance de l'essence et de tout autre type de motorisation.

 

"Il y aura une décision très forte dans la prochaine loi de finances concernant le diesel. Nous allons neutraliser l'avantage actuellement donné au diesel pour les achats de véhicules professionnels. Nous allons résorber cet écart sur 3 ans. Aujourd'hui, les entreprises ont encore intérêt à acheter des véhicules diesel parce qu'elles bénéficient d'un allègement de TVA, ce qui n'est plus justifiable", a commenté la ministre. Elle souhaite par ailleurs que les sociétés se tournent un peu plus vers l'électrique.

 

Le problème de cette façon de faire est qu'elle ne tient pas compte des vrais rejets des moteurs essence modernes, qui ont déjà montré des surprises. Injection (parfois double, comme chez Volkswagen) directe et suralimentation à gogo ne font pas forcément bon ménage et augmentent, également sur les essence, les rejets qui posent tant de problèmes au gouvernement vis-à-vis du diesel.

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (67)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

ah Ségolène... chaque jour sa nouvelle annonce fracassante... et sinon, sans nucléaire, barrage, centrale solaire, champ d'éoliennes, elle les alimente comment ses voiturettes électriques ?

Par

ça va faire mal aux ventes de diesel!

Par

Allo Sergio vite les moteurs essence.

Grande Marchionne

Ciao belli

Par

Ce ne sont pas les diesels qui nous enfument, c'est le gouvernement avec son lot de restrictions faites à l'aveugle. C'est de la politique people qu'elle pratique la Ségo, il faut faire parler de soi à tout prix et en permanence, elle aime être sur le devant de la scène...

Par

Depuis le temps que cela aurait du être fait... la situation est comparable à celle de l'amiante dont on connaissait les méfaits en 1970, mais elle a été autorisée jusqu'en 1990...

Par

Boué, ça va probablement rien changer.

Par

pour une fois qu'elle nous sort pas une abberation la ministre Royaliste, on va pas s'en plaindre. apres avec le diesel sur le marché de l'occaze ya que des hdtddctdc-i ultra-merdiques de 75 bourrins maximum.:biggrin:

Par

Marrantes les annonces de Mongolène vu que le P$$ ne sera plus là depuis 2 ans, encore du brassage de tornades.:violon:

Par

et faut etre ministre pour dire des verites pareil avec 5 ans de retard ?

ok alors comme jean-vincent PLACE moi aussi je veux un poste pour bolos.

Par

si c'est pour dire des trucs aussi plat, faut pas lui donner plus de 4000 euros par mois et aucun avantage apres son arret de job.

Elle veut pas ? tinquiet je prend la place.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire