Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Dieselgate : Renault soupçonné de frauder depuis 25 ans, Carlos Ghosn impliqué

Dans Economie / Politique / Industrie

Dieselgate : Renault soupçonné de frauder depuis 25 ans, Carlos Ghosn impliqué

Selon la Répression des fraudes, la triche aurait commencé dès 1990 avec la première Clio. L'ensemble de la chaîne de direction est concerné, dont le PDG Carlos Ghosn qui n'a pas établi de délégation de pouvoir sur ce sujet.

Un feuilleton similaire au scandale Volkswagen est en train de naître. Si les soupçons portés sur Renault ne sont pas une découverte, les révélations s'enchaînent et sont de plus en plus accablantes. Il y a quelques heures, le quotidien Libération a d'abord publié des extraits du rapport que la DGCCRF a transmis en novembre à la justice. On peut notamment y lire que Renault a "trompé les consommateurs" en utilisant "une stratégie ayant pour objectif de fausser les résultats des tests antipollution".

L'AFP fait de nouvelles révélations sur le document de la Répression des fraudes. Il est ainsi mentionné que "des stratégies frauduleuses" pour fausser les tests d'homologation sont en place chez Renault depuis plus de 25 ans ! De plus, le rapport souligne que l'ensemble de la chaîne de direction est impliqué, y compris le PDG Carlos Ghosn (qui rappelons-le est entré en fonction à ce poste en 2005).

La Répression des fraudes se base ainsi sur le témoignage d'un ex-salarié, qui déclare que des pratiques sont en vigueur depuis 1990. "Plusieurs véhicules étaient équipés de dispositifs de détection de cycle" qui permettaient à l'auto de détecter un test et d'adapter le fonctionnement du moteur pour que celui-ci rejette moins de polluants. D'après cet ex-salarié, qui a quitté le Losange en 1997, c'était déjà le cas sur les moteurs essence de la première génération de Clio.

Selon la Répression des fraudes, "aucune délégation de pouvoir n'a été établie par Carlos Ghosn concernant l'approbation des stratégies de contrôle utilisées pour le fonctionnement des moteurs". Pour elle, le PDG est donc responsable, si le truquage a été encore en vigueur récemment, ce que soupçonne fortement la DGCCRF. Ce matin, Libération estimait que 900 000 voitures pourraient être concernées. Mais ce pourrait être bien plus si la triche a commencé il y a 25 ans.

Renault ne fait pas de commentaire en dehors de ceux envoyés ce matin par communiqué de presse.

Mots clés :

Renault

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (145)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Aïe ! Là ça se complique... souhaitons que Renault trouve rapidement des explications.

Par

J'espere des sanctions contre ces mafieux empoisonneurs.

Par

Rino c'est terrible, épouvantable. Qualité absente

Par

Qui s'en étonne ? Rino couvait cette catastrophe depuis longtemps

Par

Rino = pas de fiabilité, gamme incohérente, image de marque assez difficile, intérieurs peu soigneux...

Par

Depuis les années 2000 Renault part en sucette et avec ça sur le dos. Mais les actionnaires et l'état vont laisser faire.

Par

Bravo Carlos ! :love:

Quel homme mais quel homme ! :lover:

Il est tellement formidable...j'en serais presque ému tiens. :ohill:

Vite vite vite ! Qu'on lui rajoute fissa quelque millions d'€ sur sa fiche de paye. :oui:

Il me rend tout foufoufou ! :tourne::tourne::tourne:

Par

En réponse à xavier78000

Depuis les années 2000 Renault part en sucette et avec ça sur le dos. Mais les actionnaires et l'état vont laisser faire.

Exact. Rino coule depuis un moment. avec les années le pb devient difficile à éluder : leurs voitures sont de plus en plus dépassées techniquement, mécaniquement, technologiquement... et là, un scandale énorme, sur 15 ans... tout est dit !

Rino va avoir du mal à en survivre. Ce n'est que le début.

Par

Le pilori ! Le pilori ! Le pilori ! :ml:

Par

Rino n'avait pas la qualité, pas l'image, pas les ventes dans de nombreux pays développés... maintenant, elle aura ce boulet, en plus.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire