Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Dirt Rally : le test sur Xbox One, PS4 et PC

Dans Loisirs / Jeux vidéo

Le rallye est un genre qui a eu ses heures de gloire sur console à l'époque des premiers Colin McRae et depuis les amateurs devaient faire avec des jeux plus ou moins intéressants. Côté PC on jouait à Rally Championship 2000 et surtout à Richard Burns Rally qui était bricolé et amélioré par la communauté depuis plus de dix ans faute de concurrent sérieux. Puis est apparu, début 2015, arrivé de nulle part un jeu de Codemasters : Dirt Rally. Les parents ne sont pas inconnus, ils ont fait la moitié des jeux de rally les plus vendus, comme Colin McRae justement ou les évolutions plus modernes de Dirt époque Ken Block.

 

Fini le gyhmkana, ils ont tenté le tout pour le tout, retour à la simulation et sortie du jeu coûte que coûte en version bêta pour les amateurs sur PC en espérant que le financement ainsi trouvé (en accès anticipé sur Steam) permette de finir le petit et de le sortir sur console. Un an plus tard qu'en est-il ?

Dirt Rally : le test sur Xbox One, PS4 et PC

 

 

Le cri du cœur des joueurs

 

Une équipe compétente et motivée, à virage à 180° et une communauté qui les aide à atteindre leur cible en ne mettant pas tout et n'importe quoi dans le jeu ? Le mélange est explosif et responsable des meilleurs jeux actuellement disponibles avec une implication des joueurs plus ou moins forte dans le processus (iRacing / Project Cars / Asseto Corsa / Dirt Rally) et parmi les gros titres vraiment attendus il n'y a guère que Gran Turismo et Forza Motorsport / Horizon qui osent fonctionner à l'ancienne ce qui ne réussit pas beaucoup à la licence Japonaise au passage...

 

Dirt Rally a quasiment une année de vie civile et arrive sur nos consoles, d'ailleurs il est déjà en magasin à l'heure où ce test arrive en ligne, et le résultat est divin. Une réussite quasi totale.

 

Des sensations de pilotage comme rarement

 

Dans Dirt Rally tout est réglable, que vous jouiez à la manette ou au volant. Et quand je dis tout, c'est vraiment tout, du dynamisme de la caméra à l'affectation de chaque touche de votre joystick jusqu'à la dureté de votre volant, tout se règle dans tous les sens, ambiance simulation pure et dure.

 

Et c'est vrai que l'on est en face d'un jeu au pilotage extrêmement détaillé. Propulsion, traction, quatre roues motrices, atmo, turbo, empattement long, court, poids plume comme enclumes, chaque voiture va vous obliger à passer de longues minutes quand ce ne sont pas des heures pour comprendre comment les dompter.

 

On cherche le grip en sortie de virage, on enquille une vitesse de plus pour calmer le bouillant moteur, on navigue dans les graviers, on cherche l'adhérence comme un chat sur le parquet du salon, on se ménage, on évite de trop jeter la voiture à l'intérieur de la corde car on roule vite et on sait qu'à cette vitesse-là on va encore penduler 100m et perdre du temps si on rebondit sur le moindre caillou.

 

Alors on y va mollo sur les freinages, on cherche à coup de gaz le moment où l'auto va repartir sans nous obliger à martyriser le volant, on dose, on anticipe, on est doux, calmes et on évite les dégâts car cela se paie ensuite entre les étapes voire dans l'étape si vous commencez à casser l'auto. Certaines sorties de route peuvent être définitives d'ailleurs et exiger de recommencer l'étape.

 

L'expérience de conduite est jouissive, quel que soit le support et le périphérique.

 

La bande-annonce est à l'image du jeu, elle se concentre sur l'essentiel, la conduite : 

 

 

Une réussite multiplateforme d'envergure

 

Le jeu est en version commerciale sur Pc depuis la fin 2015, en version 1.0 comme on dit, et s'il continue de s'étoffer de-ci de-là, il ne faut pas s'attendre à un jeu XXL avec 500 voitures. Rallye, course de côte, rallycross, une quarantaine de voitures pour soixante-dix spéciales ce n'est pas impressionnant mais si je vous dis que les autos choisies sont superbes et les spéciales modélisées avec beauté et comprenant toutes les surfaces (bitume, neige, gravier, glace, terre humide, ...), vous aurez compris l'essentiel.

 

Pour les voitures on passe rapidement d'une Kadett GT/E 16v à une Sierra Cosworth RS500 avant de lorgner sur les 306 Maxi o une Delta S4 ? Il y a aussi des Subaru, des WRC contemporaines et quelques petits plaisirs coupables comme la Quattro S1 Pikes Peak. D'ailleurs la piste de Pikes Peak dans ses différentes variantes est elle aussi disponible. Miam.

 

Le jeu est beau, le son convaincant, l'interface est propre et le tout se joue de façon très fluide (60 ips / 1080p) sur console comme sur PC avec des décors superbes. C'est le premier jeu de rallye nouvelle génération sur console qui ressemble vraiment à un jeu actuel automobile. Pas évident vu que le milieu se contente de petits budgets mais Dirt Rally décroche le pompon.

 

La durée de vie est longue car le jeu est dur, très dur. Ce n'est pas un jeu simu/arcade mais bel et bien une simulation affûtée qui va vous expliquer ce que signifie vraiment que de gagner un rallye. Cela exige de vous des trajectoires parfaites ou presque, d'éviter tous les pièges, de ne jamais rien casser, d'écouter religieusement votre copilote et en cas de petit écart de trajectoire de rester calme pour vite retrouver la piste. Bien entendu vous pouvez activer beaucoup d'aides habituelles (ABS, ESP, controle de traction, etc) et, toujours dans ce besoin de tout paramétrer dans le jeu, vous pouvez même activer un launch control pour les débuts de spéciale ou passer les essuie-glace en automatique.

 

Votre seul ennemi ce sera vous et vos erreurs, vous et vos peurs, vous et vos talents de peintre.

 

Dirt Rally : le test sur Xbox One, PS4 et PC

 

Dirt Rally est dur, mais juste

 

On ne va pas se mentir, la plupart d'entre nous allons souffrir sur Dirt Rally et c'est mon cas. Dans les autres jeux je me demande toujours combien d'heures de pratique il me faudrait pour maîtriser le jeu et battre les concurrents gérés par l'ordinateur ou les scores de mes amis sur le circuit. D'ailleurs en termes de multijoueur toute la panoplie habituelle est présente ainsi que des défis temporaires ajoutés chaque jour / semaines / mois. 

 

Vos amis ça devrait aller, ils ne sont pas devenus champions de rallye de leur région entre-temps, ça devrait se la jouer comme d'habitude avec un peu moins de mauvaise foi et un peu plus de respect pour ceux qui vont vraiment vite.

 

Les tableaux mondiaux, comment dire, ça va être encore plus dur que d'habitude. enchaîner 50 tours d'une piste en bitume bien lisse avec un tour qui dure une minute trente pour grimper dans les scores de Forza c'est une chose, faire la même chose dans Dirt Rally est un enfer. Erreurs, pilotage maximum qui finit dans le fossé, meilleurs temps totalement inaccessibles, bon courage.

 

Et même contre l'ordinateur je n'ai jamais gagné une seule course complète dans le dernier niveau de difficulté. C'est même pire que ça, sans avoir recours sans arrêt à l'option pour recommencer l'étape, je pense que je finirais dans le dernier tiers du tableau. Le jeu a du potentiel, mais il faut accepter de s'y mettre sérieusement si l'on souhaite progresser dans les divers classements et championnats.

 

Dirt Rally : le test sur Xbox One, PS4 et PC

 

Gros plaisir

 

Plus que jamais dans un jeu le plaisir ne se fera pas forcément sur le podium mais dans le chemin qui mène peut-être à ce dernier et l'on se surprend à jouer simplement contre soi. Éviter le dosage de bourrin, freiner vraiment tôt, anticiper, ne pas lire la piste seulement avec les yeux mais aussi avec les oreilles tournées vers le copilote, Dirt Rally a l'air presque aussi dur qu'une vraie manche de course et il a l'air tout aussi satisfaisant pour nos sens et nos envies de pilotage. 

 

Assurément la relève de RBR, chapeau bas Codemasters et toute la communauté derrière Dirt Rally, un bon gros coup de cœur !

 

 

 

@MasterLudo

 

 

 

 

Au passage j'en profite pour vous rajouter deux vidéos d'un représentant très sympa dans l'univers du simracing francophone, @MaxouLePilote, un belge passionné de simulateurs qui fait des tests un peu longs mais très complets et intéressants.

 

Présentation de DiRT Rally 1.1 :

 

 

Compétitions Rally Cross (elles n'y étaient pas de suite dans la version PC en chantier) :

 

Portfolio (12 photos)

Lire aussi

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pagani "The specialist " un commentaire ?

Par

fredo super un nouveau joujou pour toi ! :areuh:

Par

Je plussoie le rédacteur: sans doute le meilleur jeu de rally actuellement disponible.

Par contre, je modère sur un point qui pourrait faire peur aux joueurs casual: ce n'est pas 100% simulation quand même. Il y'a un côté arcade avec pas mal d'assistances activables pour le débutant, la possibilité de recommencer autant que nécessaire une étape en championnat (contre l'IA, pas en mode en ligne évidemment), de bons pré-réglages des différents véhicules permettant tout à fait de jouer à quelqu'un qui n'y connaîtrait rien et ne veut pas passer des heures dans les menus et enfin il reste tout à fait possible dans ce jeu d'avoir un assez bon niveau tout en jouant à la manette. Le volant n'est pas incontournable.

Bref, même pour des newbies en jeu de rally ou tout simplement en jeu de course, il y'a un plaisir incroyable à venir prendre sur ce titre; quel que soit votre profil de joueur, viendez!

Par

En réponse à Willy Macfly

Commentaire supprimé.

AC + mods ça reste une autre logique que de mettre le bluray de Dirt Rally dans sa console.

Perso je préfère le feeling de l'adhérence pour le rallye de Dirt. Mais j'adore AC pour la piste et ses millions de mods, voitures, circuits, HUD, etc.

Par

En réponse à aiglevert

Je plussoie le rédacteur: sans doute le meilleur jeu de rally actuellement disponible.

Par contre, je modère sur un point qui pourrait faire peur aux joueurs casual: ce n'est pas 100% simulation quand même. Il y'a un côté arcade avec pas mal d'assistances activables pour le débutant, la possibilité de recommencer autant que nécessaire une étape en championnat (contre l'IA, pas en mode en ligne évidemment), de bons pré-réglages des différents véhicules permettant tout à fait de jouer à quelqu'un qui n'y connaîtrait rien et ne veut pas passer des heures dans les menus et enfin il reste tout à fait possible dans ce jeu d'avoir un assez bon niveau tout en jouant à la manette. Le volant n'est pas incontournable.

Bref, même pour des newbies en jeu de rally ou tout simplement en jeu de course, il y'a un plaisir incroyable à venir prendre sur ce titre; quel que soit votre profil de joueur, viendez!

Je vais préciser qu'on peut activer beaucoup d'aides en effet !

Par

Bon alors, faut l'acheter ou pas ? :)

Par

En réponse à Mini_mel

Bon alors, faut l'acheter ou pas ? :)

10x oui sauf :

- si vous aimez les jeux faciles

- si vous avez pas le temps de vous investir un minimum dans le jeu

Dans tous les autres cas : oui, oui et oui !

Par

En réponse à MasterLudo

10x oui sauf :

- si vous aimez les jeux faciles

- si vous avez pas le temps de vous investir un minimum dans le jeu

Dans tous les autres cas : oui, oui et oui !

C'est que j'ai déjà WRC5 sur XBOX ONE, et je ne sais pas si ça fait pas un peu doublon. J'ai essayé la Démo de Sébatient LOEB RAllye EVO et j'ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé la conduite.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire