Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Fermeture des voies sur berges à Paris : un nouveau rapport accablant pour Anne Hidalgo 

Dans Economie / Politique / Politique

Fermeture des voies sur berges à Paris : un nouveau rapport accablant pour Anne Hidalgo 

Depuis la fermeture en septembre dernier des voies sur berges à Paris par Anne Hidalgo, les rapports se succèdent pour contester l'efficacité de cette mesure. Dernier en date, celui d’un collège d'experts présidé par le Pr Pierre Carli, médecin-chef du Samu de Paris et président du conseil national de l'urgence hospitalière. Le verdict est une nouvelle fois sans appel : la politique de l’édile parisien est un échec total.

Commandé par la région Ile-de-France mais réalisé par des experts indépendants, ce troisième rapport paru après ceux des 10 octobre et 14 novembre dresse un bilan catastrophique en matière de pollution, d’embouteillage mais également de bruit.

Concernant la qualité de l'air, le rapport remarque "une détérioration de la qualité de l’air sur les 4 derniers mois de 2016." Le constat d’une augmentation des émissions et des concentrations de polluants pendant la même période s’appuie sur des études qui montrent que le passage de 50 km/h à 20 km/h engendre une croissance des émissions d’oxydes d’azote de l’ordre de 50 %. Ainsi, l'étude constate une hausse de 53 % de la concentration d'oxydes d'azote (NOx) et de 49 % des particules sur les quais hauts rive droite. Des résultats dus au transfert de la circulation sur cette voie mais pas seulement puisque la situation sur le boulevard St Germain, principal itinéraire de report, s'est également dégradée : + 18 % pour les NOx et + 15 % pour les particules. Il ne faut pas croire que l’augmentation de la pollution ne concerne que Paris puisque toute l’Île-de-France est concernée en raison de l’augmentation des embouteillages. L’argumentaire de la maire de Paris qui expliquait que ces mesures visaient à faire baisser la pollution ne tient donc pas.

Fermeture des voies sur berges à Paris : un nouveau rapport accablant pour Anne Hidalgo 

L’autre point noir de ce rapport porte sur les bouchons. Comme les Parisiens ont pu le constater, la situation ne cesse de se dégrader. Le trafic est plus chargé et surtout plus longtemps. Sur une période allant de novembre 2015 à novembre 2016, le temps de parcours a augmenté sur les quais Rive Droite de 25 % le matin et même de 92 % le soir. Situation identique sur le boulevard St Germain avec une augmentation oscillant entre 31 et 87 %. La RATP a également constaté une dégradation du temps de parcours sur les lignes de bus. Cette congestion touche aussi la plupart des axes d’Île-de-France, que ce soit l’A4 ou l’A86.

Fermeture des voies sur berges à Paris : un nouveau rapport accablant pour Anne Hidalgo 

Enfin, qui dit bouchon, dit nuisance sonore. Ainsi, le bruit a plus que doublé la nuit sur les quais hauts, selon Bruitparif, qui a enregistré une hausse de 3,5 dB (soit + 125 %) sur les quais de la Mégisserie. Petit rappel : 3 dB correspond à une multiplication par deux du bruit.

Fermeture des voies sur berges à Paris : un nouveau rapport accablant pour Anne Hidalgo 

Ce rapport démontre donc de façon accablante l’inefficacité des mesures prises par Anne Hidalgo, qui s'entête comme le démontrent ses dernières annonces sans tenir compte des différentes études d’experts. Ces dernières vont se poursuivre au premier trimestre 2017, jusqu'à la fin de la période d'expérimentation en avril. Mais soyons francs, on se demande réellement ce qui pourrait faire infléchir la politique de la maire de Paris. Si, peut-être un miracle !

Commentaires (83)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Eh Pagès.....pas idée de mentionner dans ton article que tout simplement qu'à terme, le parisien ou le banlieusard renonce pour grande partie à utiliser sa bagnole dans l'hyper centre de la capitale ?

C'est exactement ce qui est en train de se produire dans nombre de métropoles européennes....mais une fois encore, à Franchouilland, on est incapable de se remettre en cause à minima...

Par

En réponse à roc et gravillon

Eh Pagès.....pas idée de mentionner dans ton article que tout simplement qu'à terme, le parisien ou le banlieusard renonce pour grande partie à utiliser sa bagnole dans l'hyper centre de la capitale ?

C'est exactement ce qui est en train de se produire dans nombre de métropoles européennes....mais une fois encore, à Franchouilland, on est incapable de se remettre en cause à minima...

Effectivement tout le monde pourrait y aller "à pinces" et suivre ainsi l'exemple de Elliot le pilote :bien:

https://www.youtube.com/watch?v=UnRZ0iOeokw :good:

Par

C'est quand les prochaines élections ?

Par

En réponse à roc et gravillon

Eh Pagès.....pas idée de mentionner dans ton article que tout simplement qu'à terme, le parisien ou le banlieusard renonce pour grande partie à utiliser sa bagnole dans l'hyper centre de la capitale ?

C'est exactement ce qui est en train de se produire dans nombre de métropoles européennes....mais une fois encore, à Franchouilland, on est incapable de se remettre en cause à minima...

Voilà, donc pour réduire l'utilisation de la voiture en centre-ville, augmentons la pollution, les embouteillages et le bruit comme ça les gens comprendront d'eux-mêmes... ça marche bien en effet, chapeau! Il n'existe qu'une façon de réduire l'utilisation de la voiture dans l'hypercentre d'une grande métropole: en taxer l'accès, comme ils font à Londres pour des résultats spectaculaires. Encore faut-il que ces incapables de dirigeants mettent en place des transports en commun intelligents, fiables, propres et débarassés des ses racailles.

Par

On pourrait faire une étude sur Parisiens qui n'ont pas de voiture. S'ils sont content, c'est que la mesure est bonne.

Par

En réponse à Bonfim

Voilà, donc pour réduire l'utilisation de la voiture en centre-ville, augmentons la pollution, les embouteillages et le bruit comme ça les gens comprendront d'eux-mêmes... ça marche bien en effet, chapeau! Il n'existe qu'une façon de réduire l'utilisation de la voiture dans l'hypercentre d'une grande métropole: en taxer l'accès, comme ils font à Londres pour des résultats spectaculaires. Encore faut-il que ces incapables de dirigeants mettent en place des transports en commun intelligents, fiables, propres et débarassés des ses racailles.

On imagine la réaction des automobilistes si on taxait l'entrée dans Paris ! Déjà qu'interdire l'accès aux vieux véhicules est considéré comme une atteinte aux pauvres (la bonne blague), ce serait une révolution.

Par

En réponse à xavier78000

C'est quand les prochaines élections ?

Ça commence ce dimanche Zavier....prépare 1 € et ton bulletin de vote Benoît Hamon.

Mais pour trouver un bureau sur Versailles, ça va sans doute pas être vraiment coton.

Par

En réponse à roc et gravillon

Eh Pagès.....pas idée de mentionner dans ton article que tout simplement qu'à terme, le parisien ou le banlieusard renonce pour grande partie à utiliser sa bagnole dans l'hyper centre de la capitale ?

C'est exactement ce qui est en train de se produire dans nombre de métropoles européennes....mais une fois encore, à Franchouilland, on est incapable de se remettre en cause à minima...

Tout à fait d'accord. M'enfin faut des articles put'aclic...

Par

En réponse à Bonfim

Voilà, donc pour réduire l'utilisation de la voiture en centre-ville, augmentons la pollution, les embouteillages et le bruit comme ça les gens comprendront d'eux-mêmes... ça marche bien en effet, chapeau! Il n'existe qu'une façon de réduire l'utilisation de la voiture dans l'hypercentre d'une grande métropole: en taxer l'accès, comme ils font à Londres pour des résultats spectaculaires. Encore faut-il que ces incapables de dirigeants mettent en place des transports en commun intelligents, fiables, propres et débarassés des ses racailles.

Tu causes juste de la capitale européenne où les solutions de transport alternatives à la bagnole sont les plus larges et sans doute les moins chères...

Mais bon, si ça te fait tellement plaisir de rester coincé dans ta Bx à écouter RTL....

Par

En réponse à zemik

Effectivement tout le monde pourrait y aller "à pinces" et suivre ainsi l'exemple de Elliot le pilote :bien:

https://www.youtube.com/watch?v=UnRZ0iOeokw :good:

Cette plaisanterie revenir sporadiquement dans les posts des forumeurs. " à pinces avec un futal jaune...".. je ne comprends pas la blague. qqun pourrait-il m éclairer?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire