Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

General Motors : rappel massif en Chine

General Motors : rappel massif en Chine

Dans la vie automobile, il n’y a pas que les airbags Takata ou les normes antipollution « interprétées » voire détournées pour les moteurs diesels pour obliger les constructeurs à remettre sur le métier leur ouvrage. Il y aussi d’autres parties de la voiture à bien réussir sous peine de s’exposer à une campagne de rappels aux airs de purgatoire avant une possible rédemption. Dernier exemple en date, la General Motors en Chine.

Pour bien comprendre le chiffre qui va suivre, il faut savoir, qu’en 2015, le groupe automobile américain a vendu 3,61 millions de véhicules en Chine. Un marché hautement stratégique qu’il arpente avec l’allié local SAIC. Mieux vaut donc éviter la critique. De fait, à cause d’un défaut des valves de récupération des gaz des carters moteur, susceptibles de se corroder, la General Motors a décidé de rappeler pas moins de 2,16 millions de véhicules produits avec SAIC.

Parmi les modèles affectés figurent des Buick Excelles (834'000 unités), des Chevy Cruzes (1,15 million d'unités), des Chevy Epicas (159'000) et des Chevy Aveos (18'200), précise la marque. Sont concernés des véhicules sortis d'usine entre février 2009 et avril 2016, a signalé la redoutée et redoutable Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (AQSIQ).

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"la redoutée et redoutable Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (AQSIQ).

Une référence mondiale bien connue du commun des mortels...

Par

La redoutable administration américaine n'a pipé mot.De même que le rappel de 270 000 Ford n'est dû qu'au plaintes des clients qui se sont retrouvés sans freins.A part çà,"on ne plaisante pas avec l'administration américaine":surtout si on ne s'appelle pas GM ou Ford a voir.

Par

bof, ça doit être un coup de l'Etat chinois, bien connu pour se préoccuper grandemment du bien-être des consommateurs locaux(:biggrin:), pour dire aux ricains de dégager de la mer de Chine? complot ou preoccupation altruiste? mmmh....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire