Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Indonésie : douze morts dans un embouteillage de trois jours

Indonésie : douze morts dans un embouteillage de trois jours

La première vague des départs en vacances qui s’est abattue sur nos routes ce week-end ne s’est heureusement pas caractérisée par des drames particuliers. La tradition des embouteillages aux points névralgiques sous de chaudes températures de saison a été respectée. Un peu plus de 500 km de bouchons cumulés ont été comptabilisés. Vous trouvez ça insupportable ? Voici une nouvelle venue d’Indonésie qui donne matière à relativiser.

L’Indonésie se souviendra en effet sans doute longtemps de ces trois jours du 3 au 5 juillet. Une période de fin de ramadan pour ce premier pays musulman au monde qui a poussé les automobilistes et autres usagers de la route sur les axes pour rejoindre leurs proches et célébrer l'Aïd. Des milliers de vacanciers dont certains ont eu la malchance de se retrouver à une sortie d’autoroute à Brebes, une ville située sur l'île de Java. Un endroit qui est devenu l’enfer sur terre.

La concentration a été en effet telle qu’un énorme embouteillage s’est créé. Il a duré trois jours. Parmi les personnes bloquées sous un soleil de plomb, on déplore douze morts. Plusieurs des victimes sont des personnes âgées, alors que d'autres sont mortes de fatigue ou de complications médicales. Les médias locaux ont également rapporté qu'un enfant d'un an était décédé des suites d'un empoisonnement causé par les émanations des véhicules.  

Selon le ministre des Transports, Hemi Pramuraharjo, la présence de vendeurs à la sauvette et de marchés bondés près de la sortie d'autoroute a aggravé la situation. Il a aussi regretté qu'il n’y ait pas de solution pour résoudre ce problème, causé notamment par la présence à cet endroit d'une station-service où les véhicules se sont massés pour faire le plein, provoquant un rétrécissement de la chaussée.

Un chaos au « Brebes exit » que d’aucuns appellent déjà « Brexit ». Pour éviter qu’un tel drame ne se reproduise, le ministre de la Santé a pressé les automobilistes qui prévoyaient de longs trajets de se reposer et de prendre les précautions nécessaires. Achmad Yurianto, un responsable du ministère, a ajouté dans un communiqué que l'utilisation excessive d'air conditionné pouvait aussi conduire à l'augmentation de la quantité de dioxyde de carbone dans les espaces confinés des voitures.

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est grave tout de même.

Les Indiens ne devraient finalement pas abandonner le concept de 125cc/familiale.

C'est après les voyages qu'on se trouve bien chez soi.

Par

La légende raconte qu'un mec en Alfa Rom Héoh est tombé en panne à l'autre bout et qu'il cherche toujours à réparer l’irréparable :peur:

Par

En réponse à Altrico

C'est grave tout de même.

Les Indiens ne devraient finalement pas abandonner le concept de 125cc/familiale.

C'est après les voyages qu'on se trouve bien chez soi.

Indonésien pas indien

Par

En réponse à Arnime

Indonésien pas indien

Et hindous pas indiens

Par

En réponse à AlSayed

Et hindous pas indiens

Les Hindous s'appellent comme tel car ils pratiquent la religion, donc ton raisonnement est faux.:bien:

Par

En réponse à AlSayed

Et hindous pas indiens

Surtout que l'Indonésie est le premier pays musulman au monde. C'est même écrit dans l'article...

Par

D'un autre coté emmener des personnes âgées ou malades dans des conditions précaires alors que l'on se doute que ça risque d'être très difficile sur le trajet.........

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire