Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

L'équipementier Faurecia se lance dans l'hydrogène

Dans Futurs modèles / Technologie

Pour l'instant, les véhicules à hydrogène sont quasiment inexistants sur les routes, la faute à des freins encore trop nombreux. Mais la technologie se développe petit à petit, et nous apprenons aujourd'hui l'arrivée d'un industriel de poids : Faurecia.

L'équipementier Faurecia se lance dans l'hydrogène

Faurecia est un gros équipementier français spécialisé dans l'ingénierie automobile et l'industriel vient de faire une grosse annonce : le développement de technologies liées à l'hydrogène. Un carburant encore très peu répandu à cause d'un réseau de pompes inexistant, de prix des véhicules élevés et d'éléments de stockages compliqués à concevoir.

 

Justement, Faurecia vient de signer un accord avec Stelia Aerospace, une filiale d'Airbus, pour la conception de réservoir d'hydrogène. Vous ne le savez peut-être pas, mais l'hydrogène est un carburant  compliqué à stocker (il doit l'être à très haute pression). Les réservoirs demandent donc une technologie particulière et Faurecia entend devenir un "leader" dans la technologie de la pile à combustible.

 

C'est une bonne nouvelle pour le développement de ce type de motorisation pour les véhicules, d'autant plus que Faurecia a également rejoint le cluster de recherche "MAI Carbon", en Allemagne, pour le développement de pièces en composite pour l'automobile. De grands groupes automobiles et des unités de recherches composent ce cluster qui vise à faire baisser les coûts des pièces en matériaux composites pour l'automobile, comme la fibre de carbone. 

 

Fait intéressant : Faurecia estime que "cinq millions de véhicules équipés de la pile à combustible pourraient être en production" dès 2035. Autant dire qu'il s'agit là d'un gros marché pour les équipementiers.

Commentaires (19)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Avec VoleuAir Liquide in n'y a aucune chance que cette techno s'impose dans ce pays tant cette entreprise se met dans la poche en vendant ses gaz (pour la soudure par exemple) ultra cher :bah:

Sinon bravo Stelia et Faurecia :bien: qui feront peut être avancer enfin un peu le schmilblick

Par

si faurecia s'intesse à l'hydrogéne...

PSA n'est pas loin...

évidemment que l'hydrogéne c'est l'avenir;..

plus que l'électrique...et c'est bien moins polluant.. c'est de la vapeur d'eau les rejets..

Par

Plastic Omnium est déjà dans la course depuis plus d'1 an

Par

En réponse à douxreveur

si faurecia s'intesse à l'hydrogéne...

PSA n'est pas loin...

évidemment que l'hydrogéne c'est l'avenir;..

plus que l'électrique...et c'est bien moins polluant.. c'est de la vapeur d'eau les rejets..

L'hydrogène est 3 fois plus polluant que le VE à batterie, tout simplement parce qu'il faut 3 fois plus d'électricité pour l'electrolyse et la compression à 700 bars.

Les rejets d'un électrique à l'échappement, c'est ... rien du tout!

Par

En réponse à douxreveur

si faurecia s'intesse à l'hydrogéne...

PSA n'est pas loin...

évidemment que l'hydrogéne c'est l'avenir;..

plus que l'électrique...et c'est bien moins polluant.. c'est de la vapeur d'eau les rejets..

Et pour la production c'est de la vapeur d'eau aussi?

95% de l'hydrogène produit provient du reformage de gaz naturel avec un rendement de seulement 80%.

Pour la production à base électrolyse de l'eau on n'atteint même pas 90% de rendement.

On consomme donc plus d’énergies que l'on en produit. Et ceci sans compter la distribution.

Et tous ces procédés utilise l’électricité comme énergie de production.

Donc soit on stock directement l’électricité dans un véhicule avec un rendement de pratiquement 95% en améliorant les systèmes de stockage (super condensateur au graphène...).

Soit on la transforme en une autre forme d’énergie (hydrogène) que l'on retransforme en électricité pour alimenté le moteur synchrone du véhicule avec un rendement inférieur à 40%.

Rudolf Krebs de Volkswagen déclare en 2013 que « peu importe la qualité des voitures que vous produisez, les lois de la physique entravent leur efficacité globale. Le moyen le plus efficace pour convertir l'énergie pour la mobilité est l'électricité ». Il précise que l'utilisation de l'hydrogène pour se déplacer « n'a de sens que si vous utilisez l'énergie verte », mais que la génération d'hydrogène se fait « avec de faibles rendements » où « l'on perd environ 40 pour cent de l'énergie initiale ». On doit ensuite comprimer l'hydrogène et le stocker sous haute pression dans les réservoirs, ce qui utilise encore plus d'énergie. Pour finir, « on doit convertir l'hydrogène en électricité dans une pile à combustible avec une autre perte d'efficacité ». Krebs conclut qu'« à la fin, des cent pour cent de l'énergie électrique originelle, on se retrouve avec 30 à 40 pour cent"

Je ne parle même pas des matériaux rare (platine) que l'on trouve dans les reversoirs.

Déduire que les véhicules à hydrogène sont plus vertueux que les électriques c'est débile

Par

on peut éventuellement imaginer à terme des véhicules électriques avec prolongateur d'autonomie à hydrogène, mais les véhicules à hydrogène classiques auront du mal à percer tant que les prix ne baisseront pas de manière significative par rapport au prix des pure électriques.

maintenant, vu que la motricité électrique est clairement l'avenir et que sa généralisation est proche, je suppose que nos gouvernants sont déjà en train de plancher sur la façon de ne pas perdre à terme le bénéfixe des taxes sur le carburant. et en incitant les gens à consommer de l'hydrogène, cela leur permettrait de propager les taxes sur l'hydrogène.

reste à savoir comment ils inciteraient les gens à ne pas prendre de véhicules électriques classiques à (grosses) batteries: une méga taxe sur les batteries des ve?

après, oui, le véhicule à hydrogène, c'est la possibilité d'une recharge hyper rapide, et un poids réduit. 2 arguments non négligeables.

Par

En réponse à Topolino_31

L'hydrogène est 3 fois plus polluant que le VE à batterie, tout simplement parce qu'il faut 3 fois plus d'électricité pour l'electrolyse et la compression à 700 bars.

Les rejets d'un électrique à l'échappement, c'est ... rien du tout!

Effectivement, si lors de l'utilisation, l'hydrogène ne pollue pas, la fabrication de l'hydrogène est elle aujourd'hui très polluante (comme expliqué à base de gaz naturel).

Donc aujourd'hui, en mettant de côte le problème du stockage/approvisionnement à la pompe/explosion, le carburant n'est pas écolo.

Si plus tard par contre, on arrive à en produire à base d'électricité verte EN SURPLUS, ce qui n'est donc pas pour demain, alors là question du faible rendement de l'électrolyse ne sera plus vraiment grave... Mais on en es loin!

Par

Genial ! Voila l'avenir de l'automobile ! J'ai hâte :)

Par

En réponse à zemik

Avec VoleuAir Liquide in n'y a aucune chance que cette techno s'impose dans ce pays tant cette entreprise se met dans la poche en vendant ses gaz (pour la soudure par exemple) ultra cher :bah:

Sinon bravo Stelia et Faurecia :bien: qui feront peut être avancer enfin un peu le schmilblick

t'as besoin de ressouder des trucs sur ta caisse de roumain avant de la revendre Myke ?

Posée à l'entrée de Courson avec une affichette avant de recevoir le Concombre ?

Par

" on arrive à en produire à base d'électricité verte EN SURPLUS, ce qui n'est donc pas pour demain "

Ni pour après-demain...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire