Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La CGT Métallurgie appelle toute la filière automobile à la grève

Dans Pratique / Autres actu pratique

La CGT Métallurgie appelle toute la filière automobile à la grève

L’été sera quand même chaud socialement et l’état de grâce du nouveau pouvoir, qui n'en a sans doute jamais eu autant, risque d’être écorné par cette colère de juillet. Le cas de l’équipementier en liquidation GM&S dans la Creuse a du mal à se dissoudre dans le « macronisme » qui reste pourtant un puissant émollient. Mais c’était sans compter sur une CGT Métallurgie qui a bien l’intention de faire de ce dossier une affaire plus générale…

On rappellera que la liquidation de l'équipementier GM&S, est un drame pour un département de la Creuse qui voit là faillir le second employeur présent sur son territoire. Pourtant, une offre de reprise de l'emboutisseur stéphanois GMD a été faite. Cependant, il ne serait conservé dans ce cas que 120 salariés sur 277. C’est mieux que la fermeture définitive. Ou pas. Selon la CGT.

Dans le même temps, le ministère de l'Économie avait réuni avec l'ensemble des acteurs du dossier, une rencontre qui avait permis des avancées, notamment sur les commandes de Renault et PSA. Cependant, le nombre de salariés repris et les primes de licenciement restaient une pierre d’achoppement, la CGT réclamant une indemnité supra-légale pour les personnes licenciées.

C’est la même CGT qui appelle cette fois toute la filière automobile à une heure de grève mardi pour soutenir les salariés de l'équipementier GM&S. Ces derniers feront une « action » sur leur site le même jour. Cette situation est une tribune pour le syndicat qui veut ainsi dénoncer les conséquences de la restructuration de la filière automobile « orchestrée ces dernières années par ses principaux acteurs avec l'aval des gouvernements successifs ». Une analyse faite par la CGT.

"Ces menaces sur l'emploi pèsent également sur les salariés de la SAM en Aveyron, comme les salariés de Delphi à Blois, mais aussi à Bosch Rodez" précise la même centrale qui réclame donc un débat national sur la filière.

Le 18 juillet, il faudra donc s’attendre à des blocages de sites Renault ou PSA. Côté procédure, l'offre de reprise de GMD doit être examinée le 19 juillet par le Tribunal de Commerce de Poitiers, qui doit annoncer sa décision le 21.

Mots clés :

Commentaires (54)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A chaque fois j'ai l'impression que les mecs ont piqué une dolorean, tellement leurs discours sont hors du temps et caricatural, j'ai l.impression qu'ils viennent directement de 1936....

Par

Tout motif est bon pour arrêter de travailler et se branler.

Les syndicalistes ont tellement l'habitude de rien faire que quand ils font grève ils appellent ça une journée d'action.

Par

Rappelons qu'une heure de grève n'implique aucune perte de salaire aux grévistes. Alors que cela desorganise la production sur une bonne demi journée. Plutôt malin politiquement parlant (on est solidaire et on fait juste une petite heure de grève m'sieur dames)... Avec des conséquences sur les coûts des constructeurs. Pour une société qui a déjà reçue plus de 8 millions de subventions ! Au bout d'un moment, si ils ne sont pas compétitifs, il faudrait se poser la question d'investir ces subventions dans de la reconversion plutôt que de maintenir à bout de bras une société chroniquement déficitaire !

Par

En réponse à Arnime

Rappelons qu'une heure de grève n'implique aucune perte de salaire aux grévistes. Alors que cela desorganise la production sur une bonne demi journée. Plutôt malin politiquement parlant (on est solidaire et on fait juste une petite heure de grève m'sieur dames)... Avec des conséquences sur les coûts des constructeurs. Pour une société qui a déjà reçue plus de 8 millions de subventions ! Au bout d'un moment, si ils ne sont pas compétitifs, il faudrait se poser la question d'investir ces subventions dans de la reconversion plutôt que de maintenir à bout de bras une société chroniquement déficitaire !

Compétitif par rapport à? L'europe? Bon de toute manière ce pays est foutu... Qu'ils fassent grève, qu'ils ferment les sites...qu'ils fassent ce qu'ils veulent, que ce soit le patron, le gouvernement ou les syndicalistes. On est mort

Par

Il y a qui veulent profité des vacances et faire des barbecue avec brulage de pneu.

Par

Je travaille dans l'automobile et je ne suivrai pas le mouvement de ce syndicat parasite.

Par

Si j'étais salarié dans l'automobile, je suivrais le mouvement.

Par

En réponse à abrutipremiumallemand

Commentaire supprimé.

Ah le troll est de sortie.

OK donc en avril c'est la grève des transporteurs, en juillet celle de l'industrie. En septembre ce sera le bordel partout à cause de ces syndicalistes qui sont restés à l'époque de la moustache stalinienne. En octobre, les médecins, en novembre, off (on respire), en décembre, les stations de ski, en janvier, les contrôleurs aériens. Bon je m'arrête là.

Lol

Par

pour rappel, c'est Martinez lui-même en tant que patron de la CGT qui a appelé à voter Macron aux présidentielles.

bref, sont toujours aussi cons à la CGT. ...

Par

J'ai été 10 ans dans l'entreprise Fly, les meubles, et tout s'est cassé la gueule, Crozatier en faisant partie.

Une reprise a été faîtes par une holding luxembourgeoise avec tout les Franchisés sur le carreaux et 1000 personnes sur 2500 dans les magasins 'maison mère".

Alors la centaine de clampins et le bordel médiatique qu'ils génèrent je m'en branle vu que mes1000 "potes" et la centaine de franchisés qui ont perdus leur boulot la France s'en est battu les bur.......

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire