Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Le chinois Lynk&Co retarde déjà son arrivée en Europe

Cette nouvelle marque, cousine de Volvo, souhaitait faire ses débuts sur le Vieux Continent en 2018. Mais le lancement a été repoussé d'un an, le temps de créer un bon réseau de distribution.

Le chinois Lynk&Co retarde déjà son arrivée en Europe

On a un temps cru que Qoros serait la première marque automobile chinoise qui réussirait une implantation sur le Vieux Continent. Mais face à une tâche trop importante, ce constructeur a abandonné ses projets européens. Les regards se tournent désormais vers Lynk&Co, une firme née en 2016, qui avait d'ailleurs fait ses débuts médiatiques à Berlin.

Gros atout pour convaincre la clientèle européenne : cette marque appartient au même groupe que Volvo, puisque c'est Geely, le propriétaire chinois du suédois, qui se cache derrière Lynk&Co. D'ailleurs, le premier modèle de production, le SUV 01, partagera sa plate-forme et certains de ses moteurs avec le futur XC 40.

Mais l'arrivée de Lynk&Co chez nous prend déjà du retard. À l’origine, le 01 devait poser ses roues en Europe courant 2018. Ce sera au final un an plus tard comme l'a annoncé Alain Visser, responsable du marketing de la marque, à Automotive News. Principale raison : la construction d'un réseau de distribution va prendre plus de temps que prévu.

Dans des centres commerciaux

Voilà qui peut étonner quand on sait que la marque souhaite vendre ses voitures sur Internet ! Les commandes se valideront bien en ligne et la livraison se fera directement chez le client mais il faut tout de même des magasins « classiques » pour exposer les véhicules. Lynk&Co souhaite créer 500 points de vente, qui appartiendront à la marque. Ils seront principalement implantés dans des centres commerciaux. Il y aura aussi des showrooms de type « pop up store » : ils ouvriront pendant une durée limitée.

Lynk&Co, qui souhaite être à la pointe de la connectivité, proposera à ses clients un service d'auto-partage. Les acheteurs pourront mettre en location simplement leur véhicule quand ils ne s'en serviront pas. La marque a d'ailleurs indiqué que sa première implantation européenne se fera à Berlin (Allemagne) car c'est selon elle une ville où l'économie du partage est très développée.

Mots clés :

Lynk & Co

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Landwing, brillance, qoros...etc, maintenant link & co plus de 10 ans que l on nous promet l arrivé des chinois en Europe. A l époque Landwing devait reprendre les concessionnaires mg rover en france.

Par

Landwing, brillance, gelly, qoros et aujourd'hui lynk & co cela fait plus de 10 ans que les constructeurs chinois doivent venir en Europe. ..a l époque Landwing devais être distribué par l ancien réseau mg rover en france.

Par

Les chinois pourront venir en Europe si ils arrivent à faire de la qualité. On y est pas encore.

Par

Ça arrivera, question de temps. Disons que comme c'est adossé à Volvo, cette fois ci pourrait être la bonne.

Et qd les clients véront que la qualité est meilleure que les Dacia ou certains généralistes, ce sera la fin.

Par

En réponse à charlooze

Ça arrivera, question de temps. Disons que comme c'est adossé à Volvo, cette fois ci pourrait être la bonne.

Et qd les clients véront que la qualité est meilleure que les Dacia ou certains généralistes, ce sera la fin.

Je ne suis pas aussi inquiet. Ils n'ont pas d'image ou alors une image hyper négative (tueurs d'économies nationales, concurrence déloyale, qualité médiocre).

A moins d'être imbattable sur les prix tout en égalant la qualité des productions européennes, ils n'arriveront jamais à investir le marché européen qui est une véritable forteresse quasi imprenable car gardée par des constructeurs solidement implantés. Infiniti, Dodge, Chrysler, Cadillac, ou encore Daihatsu peuvent en parler...

Quand bien même ils y arriveraient (certains l'ont fait comme KIA), ça serait au bout de plusieurs décennies...

Et les constructeurs déjà présents ne sont pas le seul problème pour les chinois. L'autre problème, c'est la demande. Le Vieux Continent, le marché le plus exigeant sur le plan qualitatif. Et malgré leurs progrès, je doute qu'ils parviennent à convaincre de sitôt... On en reparlera dans 20 ans minimum, d'ici là ils ont peut être une chance dans le low-cost...

Par

en espérant qu'on leur impose la même chose qu'ils font aux marques étrangères sur leur territoire , c'est à dire s'associer avec une marque locale , partager leurs technologies et taxer de façon conséquente les véhicules produits en dehors du pays où à lieu la vente .

mais aura-t-on les couilles ?

Par

Le probleme c'est le reseau.

Ca fait longtemps que l'on peut voir dans certains pays des voitures chinoises tout à fait concurentielles

je pense en particulier aux MG en vente au Royaume Unis.

Il faut etre stupide pour croire que les chinois ne peuvent produire des voitures techniquement totalement à jour quand on sait que 90% des voitures de marques occidentales vendues en Chine sont produites las-bas avec obligation de "joint-venture" avec des entreprises chinoises à 50/50.

Pour rappelle ca leurs permet d'ors et deja de construire un clone de l'Airbus A320...

... alors penser qu'une voiture generaliste puissent leur poser soucis c'est vraiement

se faire de doux espoirs...

Par

En réponse à charlooze

Ça arrivera, question de temps. Disons que comme c'est adossé à Volvo, cette fois ci pourrait être la bonne.

Et qd les clients véront que la qualité est meilleure que les Dacia ou certains généralistes, ce sera la fin.

"Et qd les clients véront que la qualité est meilleure que les Dacia ou certains généralistes, ce sera la fin."

Saches que dans les marchés ou les Renault de la gamme "Entry"

(les Dacia chez nous) sont le plus vendues,

elles rentrent en concurences avec des voitures chinoises, indiennes ou autres

qu'elles n'ont pas trop de mal à surclasser jusqu'a present.

Par

En réponse à CarDreamer

Je ne suis pas aussi inquiet. Ils n'ont pas d'image ou alors une image hyper négative (tueurs d'économies nationales, concurrence déloyale, qualité médiocre).

A moins d'être imbattable sur les prix tout en égalant la qualité des productions européennes, ils n'arriveront jamais à investir le marché européen qui est une véritable forteresse quasi imprenable car gardée par des constructeurs solidement implantés. Infiniti, Dodge, Chrysler, Cadillac, ou encore Daihatsu peuvent en parler...

Quand bien même ils y arriveraient (certains l'ont fait comme KIA), ça serait au bout de plusieurs décennies...

Et les constructeurs déjà présents ne sont pas le seul problème pour les chinois. L'autre problème, c'est la demande. Le Vieux Continent, le marché le plus exigeant sur le plan qualitatif. Et malgré leurs progrès, je doute qu'ils parviennent à convaincre de sitôt... On en reparlera dans 20 ans minimum, d'ici là ils ont peut être une chance dans le low-cost...

Hunday kia a envahi l'Europe quand il y a eu un accord de libre échange Corée ue. Ça date de notre super président Sarko

Par

En réponse à nous75

Le probleme c'est le reseau.

Ca fait longtemps que l'on peut voir dans certains pays des voitures chinoises tout à fait concurentielles

je pense en particulier aux MG en vente au Royaume Unis.

Il faut etre stupide pour croire que les chinois ne peuvent produire des voitures techniquement totalement à jour quand on sait que 90% des voitures de marques occidentales vendues en Chine sont produites las-bas avec obligation de "joint-venture" avec des entreprises chinoises à 50/50.

Pour rappelle ca leurs permet d'ors et deja de construire un clone de l'Airbus A320...

... alors penser qu'une voiture generaliste puissent leur poser soucis c'est vraiement

se faire de doux espoirs...

Encore et toujours la qualité. Ils peuvent y arriver une fois et en grande série ils feront flop. Ou alors perdrons leur avantage tarifaire en faisant des contrôles qualité poussés. Je suis pas inquiet.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire