Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Le contrôle technique pour les véhicules anciens refait débat

Dans Pratique / Contrôle technique

Le contrôle technique pour les véhicules anciens refait débat

Le débat sur le contrôle technique des véhicules considérés comme anciens c’est un peu un pas en avant et deux pas en arrière. Ainsi, au moment où un décret exempt de l’examen les engins de collection d’avant 1960, voilà que l’on reparle d’une visite annuelle pour les voitures de plus de dix ans au lieu des deux ans actuels. Une idée qui n’est pas nouvelle et qui est même voulue par l’Europe.

Avoir un véhicule de plus de dix ans va bientôt relever du militantisme et du courage réunis tant nos dirigeants cherchent par tous les moyens à le mettre à la casse. Après les avoir stigmatisés en leur imposant de forte restriction de circulation au nom de l’écologie punitive, voici que l’on se penche à nouveau sur leur capacité à rouler encore en reprenant le débat sur le contrôle technique.

Un débat qui s’ouvre d’abord sous de bons auspices avec comme une sanctuarisation des véhicules d’avant les années soixante. Ces voitures de collection les poids lourds de collection n’ont en effet désormais plus l’obligation de passer le contrôle technique, selon un décret publié le 23 février au Journal Officiel. Ce texte transpose en droit français une directive européenne de 2014. Depuis 2010, les véhicules de plus de 30 ans devaient, comme tous les autres, subir un contrôle technique. Valable pendant cinq ans, il était adapté pour ne pas abîmer, par exemple, un véhicule très ancien sur un banc de freinage.

Mais la suite est moins drôle et concerne plus de monde. Et, paradoxalement, des véhicules plus évolués que ceux précités. Mais qui ne sont pas encore entrés du fait de leur âge dans le patrimoine historique. Il s’agit des automobiles de plus de dix ans. Ce qui a rallumé le feu, c’est cette statistique voulant que ces voitures connaissent les affres de la contre-visite une fois sur quatre après leur passage au contrôle technique.

Une régularité dans le péché qui a agacé le Conseil National des Professionnels de l’Automobile (CNPA) qui réclame une réduction à un an la périodicité des contrôles pour ces véhicules, pour des raisons de sécurité. Plus précisément, le CNPA milite pour une annualisation du contrôle technique dès la septième année afin de "sécuriser davantage le parc roulant". Et l’organisme décline ses chiffres : de 3,6 % pour les véhicules particuliers de quatre ans et moins, le taux de contre-visite passe à 7 % de quatre à sept ans puis à 12 % pour la tranche 7-10 ans et, au-delà, plus d’un véhicule sur quatre est soumis à une contre-visite. Or, ces véhicules de plus de dix ans ont représenté 54 % des visites au contrôle technique en 2016, contre 48 % en 2007.

On en serait donc à une proportion importante de véhicules non conformes et dangereux lâchés sur la route. Mais la démarche n’est pas nouvelle ni spontanée. Elle est surtout l’écho d’une directive européenne préconise de renforcer la fréquence et le contenu des contrôles techniques qui date de deux ans. Pour l’Union européenne, le rythme des contrôles techniques n’est pas assez strict. La Commission préconise qu’après le premier contrôle à l’issue des quatre ans, un autre ait lieu deux ans plus tard, puis tous les ans. Et ce dans tous les pays de l’UE.

Ce modèle dit du "4/2/1", déjà appliqué en Belgique et en Autriche, "permettrait aux propriétaires une maintenance plus suivie de leur véhicule, leur assurant une meilleure fiabilité et une moindre occurrence de défauts sévères, qui pourraient être détectés plus rapidement" selon une version officielle qui sous-entend le fait que cette réforme n’a rien de socialement coûteux : bien au contraire puisqu’elle devancerait les ennuis et donc les grosses réparations.

Dans le débat de l’époque, le Sénat n’était pas allé dans le sens de cette économie préventive mais était resté plus terre à terre : "l’intensification des contrôles constituerait une lourde charge pour leurs propriétaires" avaient dit les Sénateurs. Mais la France avait trois ans pour se conformer au document européen. Et une directive européenne doit forcément s’appliquer dans chacun des pays membres. Le délai de grâce arrivant à son terme, le CNPA ne devrait pas tarder à obtenir satisfaction.

Commentaires (42)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le bousin Scénic en illustration, bien vu

Par

çà les fait chier les vielles caisses qui se réparent chez le copain...facilement..

pas de tva qui rentre...

alors il faut faire chier le consommateur...

l'obliger à mettre à la casse... sa vielle tire..

le forcer à prendre un cred...

et payer 4OOO euros de tva sur une caisse neuve...

et 5OO mini chez le concessionnaire en révision complexe... et là aussi un billet de 1OO de tva!!!

sans compter les pannes à 1OOO euros...

contre 2OO pour un véhicule sans technologie..

c'est pour votre bien...

çà pollue trop...

renforcer les controles.. tous les ans pour les vielles caisses. c'est pour que les réparations soient moins couteuses!!!

ouh le gros bobard!!!!

Par

En réponse à savoyard73000

Le bousin Scénic en illustration, bien vu

une bouze mais bien plus fiable que les scénics... 2..3 4...

du laid... de la camelote mal finie...

mais qui arrivait à faire ses 25O OOO ...

Par

"selon une version officielle qui sous-entend le fait que cette réforme n’a rien de socialement coûteux : bien au contraire puisqu’elle devancerait les ennuis et donc les grosses réparations."

ben voyons...

pour ma part, j'ai conservé en seconde voiture une saxo vts qui fait désormais max 100-200 bornes par mois. autant dire que c'e n'est pas avec un aussi faible kilométrage annuel qu'elle va s'user.

après, oui, celui qui fait encore 30000 bornes par ana a

Par

... par an avec une vieille caisse est davantage concerné.

mais ne serait finalement pas plus intelligent de déterminer la fréquence des contrôles techniques en fonction du kilométrage parcouru? voire du genre "tous les 2 ans ou tous les 20000 km"?

Par

En réponse à douxreveur

çà les fait chier les vielles caisses qui se réparent chez le copain...facilement..

pas de tva qui rentre...

alors il faut faire chier le consommateur...

l'obliger à mettre à la casse... sa vielle tire..

le forcer à prendre un cred...

et payer 4OOO euros de tva sur une caisse neuve...

et 5OO mini chez le concessionnaire en révision complexe... et là aussi un billet de 1OO de tva!!!

sans compter les pannes à 1OOO euros...

contre 2OO pour un véhicule sans technologie..

c'est pour votre bien...

çà pollue trop...

renforcer les controles.. tous les ans pour les vielles caisses. c'est pour que les réparations soient moins couteuses!!!

ouh le gros bobard!!!!

+1 Marre de ces politique bobo qui sous prétexte de l'écologie nous prives de la liberté d'avoir des caisses économiques .

Par

Mais laissez nous rouler avec nos anciennes qui sont souvent en bien meilleurs état que les bouses récente en plastique de 5-6ans qui sont jamais entretenu !!

Déplorable cette société de consommation et de taxes en tout genre... Bientôt une taxe pour respirer ou pour aller pisser ?

Par

europe de merde, de toute façon le seul pays développé où il fait bon d'avoir une voiture c'est les US

Par

En réponse à mynameisfedo

... par an avec une vieille caisse est davantage concerné.

mais ne serait finalement pas plus intelligent de déterminer la fréquence des contrôles techniques en fonction du kilométrage parcouru? voire du genre "tous les 2 ans ou tous les 20000 km"?

le but c'est de vous faire cracher 7O euros de plus par an....

et pis les jours de pollution la maraichaussée va se régaler...une prune de plus à distribuer...

ils vont se régaler... hé oui la vielle voiture c'est souvent la voiture secondaire;..

ou l'on est moins regardant sur le controle technique et l'entretien...

avec une caisse principale récente et une vielle voiture en secondaire...

2 dates de controles techniques différentes!!! beaucoup d'oubli à prévoir!!

ce sera le jackpot pour la gendarmerie!!!

Par

En réponse à Zoulman

europe de merde, de toute façon le seul pays développé où il fait bon d'avoir une voiture c'est les US

çà c'est bien vrai...

sauf que çà risque de changer.... 4O OOO morts par an aux states...

non un pays encore sympa c'est l'espagne....

çà me fait penser à la france des années 80...

j'ai essayé une gallardo... ya 2 ... 3 ans...

le petit jeune hillare espagnol de 25 ans.. à mes coté. m'incitait à appuyer sur le champignon...

sur route ouverte..

çà envoie...

une centainne d'euro le baptéme de demi heure...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire