Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Le filtre à particules arrive sur les moteurs essence de Mercedes

Dans Futurs modèles / Technologie

Le filtre à particules, ou "FAP", est une particularité des moteurs diesels qui émettent naturellement plus de particules que leurs homologues essence. Ces derniers ont toutefois vu leurs émissions exploser au fil des ans avec notamment l'augmentation des compressions et l'arrivée des injections directes. Le filtre à particules va faire son chemin sur ces blocs, chez Mercedes, qui a testé cette technologie pendant deux ans.

Le filtre à particules arrive sur les moteurs essence de Mercedes

Nous parlons souvent des filtres à particules dans le monde automobile, notamment ces derniers temps puisque certaines sociétés proposent de "défapper" les autos pour éliminer les problèmes de fiabilité liés à ces dispositifs. Oui, mais voilà, ils sont toutefois bien utiles pour réduire les émissions de particules (lorsque les trajets ne sont pas faits à froid), et ces "FAP" vont gagner du terrain puisque Mercedes annonce qu'ils arriveront petit à petit sur les moteurs essence du groupe.

 

Le constructeur à l'étoile a testé un filtre à particule sur une Classe S500 (à moteur essence, donc) pendant deux ans, avec des résultats environnementaux positifs. Pour l'instant, Mercedes explique qu'il n'y a que la Classe S qui est concernée par ce système, avec un filtre à particules présent sur les moteurs essence lors du prochain remaniement de la limousine (comprenez, pour le restylage à venir).

 

Mercedes a cependant expliqué que l'implantation des filtres à particules concernerait par la suite d'autres moteurs essence et se démocratiserait dans le catalogue. La marque à l'étoile pourrait alors être la première à véritablement utiliser ce filtre sur les moteurs essence.

 

Mots clés :

Mercedes

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Espérons que ça se bouchera moins rapidement que ces s*l*peries de FAP diesel qui se mettent en défaut à 100 000 km...

Par

En réponse à gxahafair

Espérons que ça se bouchera moins rapidement que ces s*l*peries de FAP diesel qui se mettent en défaut à 100 000 km...

A priori ils ont les années de déboire sur les diesels qui leurs ont servi de laboratoire pour palier aux problème de ce genre d'installation.

Enfin ça c'est dans l'idée, car on peut voir que ce n'est pas complètement réglé sur les diesels.

Le truc c'est que sur les diesel il faut rouler longtemps pour que le FAP ce régénère. si c'est la même chose pour les essences, ça pert un peu de son utilité.

Par

çà m'inquiète ces Fap qui vont se démocratise à l'avenir sur toutes les autos essences turbo: pour ceux qui comme moi font des petits trajets sans que le moteur ne grimpe en température , est-ce que çà va colmater le Fap comme un diesel le fait?

Par

En réponse à GrosMytho

çà m'inquiète ces Fap qui vont se démocratise à l'avenir sur toutes les autos essences turbo: pour ceux qui comme moi font des petits trajets sans que le moteur ne grimpe en température , est-ce que çà va colmater le Fap comme un diesel le fait?

Rien à voir les quantités sont moindre et les particules sont différentes, donc pas le même procédé à employer sur ce cas de figure. Plus facile à appréhender pour le coup et surtout moins chère par la suite.

Par

du n’importe quoi!!!!!!!!!!

le premier filtre a particules a été lancé en 2006 par Mercedes sur les moteurs M272 350 CGI et il avait deux!!! un pour chaque partie du 6 cylindres!!!

en plus un filtre a particules sur un moteur essence ne pose strictement aucun souci, vu que la température de l'échappement est de plus de 800° contre 400° pour un diesel.... ça nettoie automatiquement a ces températures là!!!!

http://www.fanmercedesbenz.com/2006-mercedes-benz-vision-cls-320-bluetec-and-cls-350-cgi/

Par

Je pense que ces FAP sur moteur essence poseront moins de problèmes que leurs homologues Diesel.

En effet, le problème des FAP Diesel c'est de monter suffisamment haut en température pour bruler les suies, ce qui est impossible sur de petits trajets. L'échappement d'un moteur essence étant beaucoup plus chaud, les conditions nécessaires à la combustion des suies seront bien plus faciles à obtenir.

D'autre part, les essence à injection directe rejettent seulement des particules très fines (jamais de nuage noir derrière un essence ID malgré les particules fines qu'il rejette), ce qui fait que le volume de particules à traiter est bien plus faible que sur un FAP Diesel qui se colmate principalement avec les particules les plus grosses.

Et enfin, on peut toujours opter pour des moteurs à injection INDIRECTE, qui ne rejettent pas de particule, et qui sont encore nombreux : tous les petits moteurs essence d'entrée de gamme des citadines, ainsi que certains moteurs comme le 1.4 T-jet / Multiair de Fiat par exemple, dont les performances, l'agrément, la fiabilité et la consommation sont souvent meilleurs que les usines à gaz plus récentes.

Par

En réponse à richardp

du n’importe quoi!!!!!!!!!!

le premier filtre a particules a été lancé en 2006 par Mercedes sur les moteurs M272 350 CGI et il avait deux!!! un pour chaque partie du 6 cylindres!!!

en plus un filtre a particules sur un moteur essence ne pose strictement aucun souci, vu que la température de l'échappement est de plus de 800° contre 400° pour un diesel.... ça nettoie automatiquement a ces températures là!!!!

http://www.fanmercedesbenz.com/2006-mercedes-benz-vision-cls-320-bluetec-and-cls-350-cgi/

Tu confonds, le 350 GCI a deux LNT (de-NOx) mais pas de FAP.

Par

En réponse à GrosMytho

çà m'inquiète ces Fap qui vont se démocratise à l'avenir sur toutes les autos essences turbo: pour ceux qui comme moi font des petits trajets sans que le moteur ne grimpe en température , est-ce que çà va colmater le Fap comme un diesel le fait?

Excellente remarque, bien sur que non, c'est de la co******, ils vont monter des FAP et des cata qui vont bouffer le rendement des essences et après ils diront: "vous voyez les essences c'est de la merde, si on veut une sportive, il faut un mazout.:pfff:

Par

En réponse à Pateykrout

Je pense que ces FAP sur moteur essence poseront moins de problèmes que leurs homologues Diesel.

En effet, le problème des FAP Diesel c'est de monter suffisamment haut en température pour bruler les suies, ce qui est impossible sur de petits trajets. L'échappement d'un moteur essence étant beaucoup plus chaud, les conditions nécessaires à la combustion des suies seront bien plus faciles à obtenir.

D'autre part, les essence à injection directe rejettent seulement des particules très fines (jamais de nuage noir derrière un essence ID malgré les particules fines qu'il rejette), ce qui fait que le volume de particules à traiter est bien plus faible que sur un FAP Diesel qui se colmate principalement avec les particules les plus grosses.

Et enfin, on peut toujours opter pour des moteurs à injection INDIRECTE, qui ne rejettent pas de particule, et qui sont encore nombreux : tous les petits moteurs essence d'entrée de gamme des citadines, ainsi que certains moteurs comme le 1.4 T-jet / Multiair de Fiat par exemple, dont les performances, l'agrément, la fiabilité et la consommation sont souvent meilleurs que les usines à gaz plus récentes.

Les moteurs turbo à injection indirecte rejettent moins de particules, mais il est très exagéré de dire qu'ils n'en rejettent pas du tout.

Par

Le problème du diesel, du fait que c'est un corps gras, il a une combustion moins complète que l'essence et émet forcement plus de particules .

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire