Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Les automobilistes, ces grands infidèles...

Dans Pratique / Autres actu pratique

Dans sa grande enquête annuelle, l’Observatoire Cetelem de l’automobile s’est intéressé aux habitudes des consommateurs, et notamment leur fidélité aux marques automobiles. Pour constater un total décalage entre les paroles et les actes…

Alors que 74% des automobilistes français assurent être fidèles à tel ou tel constructeur, seuls 39% d'entre eux roulent dans une véhicule de la même marque que précédemment...
Alors que 74% des automobilistes français assurent être fidèles à tel ou tel constructeur, seuls 39% d'entre eux roulent dans une véhicule de la même marque que précédemment...

« Si un type achète un cabriolet, c’est qu’il trompe sa femme !», a un jour lancé Jacques Séguéla. Pour détourner la formule employée par le célèbre publicitaire, nous pourrions à notre tour déclarer que si un client se déclare fidèle à une marque automobile, c’est le signe quasi-infaillible qu’il va en changer. Tel est en effet l’enseignement de la dernière étude que l’Observatoire Cetelem de l’automobile a mené à travers 15 pays, de l’Europe à Chine en passant par les Etats-Unis et la Turquie, et rendue publique ce  jeudi matin.

Alors que 78% des personnes interrogées se déclarent fidèles aux marques, il s’avère que seulement 34% d’entre elles ont effectivement opté pour un véhicule du même constructeur que celui qu’ils possédaient précédemment. Les automobilistes les moins fidèles se recrutent en Europe du sud (Italie, Espagne et Portugal, de 21 à 26%), alors que cette valeur atteint 39% en France et Allemagne, et même 43% en Grande-Bretagne. Les champions sont toutefois les Japonais, avec un renouvellement de 50%. De fait, les auteurs de l’étude soulignent que c’est généralement dans les pays où existent des constructeurs nationaux à l'image forte que la fidélité est la plus élevée. On observe aussi que celle-ci augmente avec l’âge, et se vérifie davantage avec les véhicules neufs qu’avec les modèles d’occasion, ce qui apparaît assez logique dans la mesure où le fait de chercher la « bonne affaire » peut reléguer au second plan les questions de marque et de modèle.

Selon l’Observatoire, le caractère volage des consommateurs s’expliquerait notamment par le fait que « 72% des automobilistes pensent que la qualité des offres, la technologie des véhicules et les services des marques automobiles changent trop pour que l’on puisse rester fidèle dans le temps à une seule et même marque. Cet élément met en évidence l’impérieuse nécessité pour les marques d’innover et d’avoir un plan produit riche sous peine de perdre des parts de marché. »

Si les innovations technologiques ont leur importance, l’un des principaux ressorts de confiance réside dans les questions de fiabilité : « 83% estiment qu’une marque automobile qui les a déçus perd définitivement leur confiance. Le droit à l’erreur pour les marques automobiles est nul », résument les auteurs de l’étude.

Ceux-ci précisent enfin que les nouveaux modes de consommation tels que la Location avec Option d’Achat (LOA) ou la Location Longue Durée (LLD) apparaissent comme des moyens intéressants de fidéliser les automobilistes. Cela tombe bien, ces formules séduisent un nombre croissant d’entre eux. D’après des statistiques tout juste publiées par l’Association Française des Sociétés Financières, les montants financés en LOA ont augmenté de près de 27,7% durant les dix premiers mois de l'année, quand ceux des crédits baissaient de près de 11%.

 

Mots clés :

Commentaires (59)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pour moi le service client est primordiale dans une relation constructeur/client, puis la fiabilité des produits proposés et enfin l'avance technologique pas les gadgets à la mort moi le nœud qui ne sont là que pour appâter le pigeons !

J'ai trouvé tout cela chez Toyota, le HSD m'y a fait mettre un pied en mars 2004 et depuis le service est vraiment à la hauteur du client, pas du personnel imbu de personne et essayant de t'arnaquer.

Pourtant ma première voiture neuve fût une 106XT 96 ... que des emmerdes (gestion électronique à chier et étriers de freins grippés à 22M km non pris en charge!) au revoir à jamais Peugeot, Opel Carsa 1.4 16V un peu mieux mais sav pourri, Seat Léon bonne voiture finition moyenne mais service VW médiocre, Honda HRV là c'est beaucoup mieux client respecté et écouté, mais gérant de la concession est en taule ... et enfin Toyota et Mazda service est courtoisie de rigueur, entretien, rappels, écoute si un problème ne rechignent pas à prendre sous garantie même si la date est dépassée de 6 mois !!

Par

Moi je suis passé de vw à seat :areuh:

Par

En réponse à ricolapin

Pour moi le service client est primordiale dans une relation constructeur/client, puis la fiabilité des produits proposés et enfin l'avance technologique pas les gadgets à la mort moi le nœud qui ne sont là que pour appâter le pigeons !

J'ai trouvé tout cela chez Toyota, le HSD m'y a fait mettre un pied en mars 2004 et depuis le service est vraiment à la hauteur du client, pas du personnel imbu de personne et essayant de t'arnaquer.

Pourtant ma première voiture neuve fût une 106XT 96 ... que des emmerdes (gestion électronique à chier et étriers de freins grippés à 22M km non pris en charge!) au revoir à jamais Peugeot, Opel Carsa 1.4 16V un peu mieux mais sav pourri, Seat Léon bonne voiture finition moyenne mais service VW médiocre, Honda HRV là c'est beaucoup mieux client respecté et écouté, mais gérant de la concession est en taule ... et enfin Toyota et Mazda service est courtoisie de rigueur, entretien, rappels, écoute si un problème ne rechignent pas à prendre sous garantie même si la date est dépassée de 6 mois !!

Toyota et Mazda sont un peu au dessus mais c’est pas le graal non plus. De mon expérience en Savoie.

Surtout que pour mazda c’est souvent des multimarques donc assez aléatoire.

Par

Il aurai été intéressant de connaître la fidélité par marque.

On aurai rigolé avec vv le cric et pigeont

Par

En réponse à mazdaspeed73000

Il aurai été intéressant de connaître la fidélité par marque.

On aurai rigolé avec vv le cric et pigeont

Surtout le cric :areuh:

Par

Acheter une voiture aujourd'hui c'est comme acheter n'importe quel objet usuel (le prix mis à part....):

Il faut en avoir pour son argent au moment ou on achete.Tout se ressemble finalement, la notion affective n'a aucun sens et le patriotisme économique c'est dépassé , les marques sont toutes des multinationales sans etat d'âme.e enfin la qualité d'hier ne veut pas dire qualité d'aujourd'hui

Par

En réponse à mazdaspeed73000

Toyota et Mazda sont un peu au dessus mais c’est pas le graal non plus. De mon expérience en Savoie.

Surtout que pour mazda c’est souvent des multimarques donc assez aléatoire.

Effectivement avec Mazda, sur 2 garages 1 a été plutôt mauvais sans le coté multi-marque

Par

La fidélité a une marque ne veut rien dire en soi. On trouve des bonnes et des mauvaises concessions au sein d'une même marque. On peut donc plutôt parler de fidélité à un concessionnaire et quand celui-ci décide de changer d'enseigne, on lui reste fidèle car on sait que le service rendu sera de qualité.

Par

J'aurai bien racheté une Toyota s'ils avaient un SUV urbain non hybride (ou suffisamment vieux pour avoir un prix raisonnable en occasion) et avec un design un peu moins vilain.

Après, il est évident que je resterais sur des voitures japonaises ou asiatiques du moins. Les allemandes ont une fiabilité dégueulasse eu égard de leurs prix. Les françaises ont un rapport qualité/prix immonde.

Par

" l’un des principaux ressorts de confiance réside dans les questions de fiabilité : « 83% estiment qu’une marque automobile qui les a déçus perd définitivement leur confiance. Le droit à l’erreur pour les marques automobiles est nul »"... nous écrivez-vous : c'est 1.000% exact. Là se posent 2 problèmes = l'un, les défauts étendus (= non marginaux) d'origine Constructeur (et ses Fournisseurs) et l'autre, les qualités/compétences professionnelles du réseau-réparation et de sa relation avec son Constructeur associé.

Pour la France, c'est incroyable = catastrophique de retrouver Citroën très mauvais dernier de la liste des Constructeurs, tel que jugé par son réseau national de distribution.

Malheureusement, le développement massif des LLD, au lieu du crédit traditionnel, vous cache les surcoûts en cas de dépassement de vos engagements kilométriques initiaux MAIS SURTOUT les "FRE" = Frais de Remise en Etat qui peuvent facilement atteindre 1 année de loyer LLD pour celles et ceux qui n'ont pas été capables de rendre un véhicule quasiment "impeccable" à l'échéance finale de leur LLD. Les revues spécialisées vous l'écrivent très souvent = ne prenez surtout pas de LLD si vous n'avez pas un garage ou un parking privé et bien protégé... Ces surcoûts majeurs ne sont hélas découverts qu'en fin de leasing = 3...4 ans plus tard... Je doute très fort que les LLD vont poursuivre leur développement actuel, une fois leurs déceptions finales accumulées !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire