Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Après Volkswagen, Mitsubishi avoue avoir triché

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

, mis à jour

Décidément, les retombées de l'affaire Volkswagen semblent sans fin. C'est désormais Mitsubishi qui passe directement aux aveux en annonçant "des irrégularités de tests d'émissions". Cela concernerait quelque 600 000 véhicules, la plupart de petits gabarits, et certains produits pour Nissan.

Après Volkswagen, Mitsubishi avoue avoir triché

Mise à jour mercredi 20 avril 14 h 00 : Contrairement à Volkswagen, l'affaire est ici différente. "Mitsubishi est suspecté d'avoir manipulé les charges sur les pneumatiques pour que les résultats des tests d'homologation soient meilleurs".

 

Mise à jour mercredi 20 avril 13 h 45 : Mitsubishi a annoncé que les véhicules concernés sont les eK Wagon et eK Space (des "kei cars" vendues au Japon) ainsi que les Dayz et Dayz Roox assemblées pour Nissan. Il ne s'agit donc en aucun cas de modèles européens ou américains, mais uniquement de véhicules destinés au marché japonais.

 

Mercredi 20 avril 10h00 : L'affaire Volkswagen a propulsé le groupe allemand dans une spirale compliquée où le géant se fait attaquer de toutes parts, notamment des Etats-Unis avec des procès qui se multiplient. Le trucage logiciel des moteurs était jusqu'ici une spécificité du groupe Volkswagen mais la donne change aujourd'hui puisque Mitsubishi vient d'annoncer des "irrégularités de tests d'émissions".

Selon les médias japonais, la présumée fraude concernerait plus de 600 000 véhicules de petits gabarits (150 000  Mitsubishi et 468 000 véhicules assemblés pour Nissan). Le constructeur nippon vient tout juste de présenter un point presse au Japon depuis le ministère des Transports et avec la présence du patron de la marque, Tetsuro Aikawa.

 

Mitsubishi a confirmé avoir découvert que certains employés avaient falsifié les données d'émissions polluantes des véhicules. La chose a été permise grâce à Nissan qui pointait apparemment du doigt des "inconsistances" dans les tests d'émissions de ses véhicules assemblés par Mitsubishi. Cela a ensuite conduit le constructeur à mener son enquête.

Il apparaît encore une fois étonnant que personne n'ait été au courant dans les rangs de Mitsubishi et que l'affaire ait été déclenchée au départ par un tiers, à savoir Nissan. L'action Mitsubishi s'est en tout cas effondrée en bourse avec une perte de plus de 16 % ce matin.

Mots clés :

Vidéos populaires

Commentaires (40)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et ça continu encore et encore, c'est que le début d'accord d'accord.

Si seulement ça pouvait rebattre les cartes de ce secteur ça serait une bonne chose mais rien n'est moins sûr.

Par

champagne pop corn, tous le monde avoue :bien:

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Bravo Nissan pour avoir dénoncé :jap:

Par

"Mitsubishi a confirmé avoir découvert que certains employés avaient falsifié les données les données d'émissions polluantes des véhicules."

Mais bien sur, se sont les vilains employés à l'origine de cette fraude et le patron n'était pas au courant. VW aussi nous a sorti cet argument. Mais ça n'a pas tenu longtemps

Par

Il faut préciser quelques trucs pour ne pas comparer l'incomparable avec Volkswagen : Mitsu vend exclusivement en essence, pas en diesel (sauf les L200 et Pajero) et les ventes Mitsu sont plutôt confidentielles aux USA.

Par

En réponse à parlons-en

Bravo Nissan pour avoir dénoncé :jap:

Le salaire record à 15 millions d'euros du PDG Carlos Ghost est donc justifié

Par

...Des véhicules Nissan assemblés par Mitsubishi?! Peut-être dans une usine Renault en collaboration avec Fiat? :chut:

Un peu plus sérieux: certains effets merdiques de la globalisation ne peuvent pas être cachés a l'infini et l'heure du réveil des acheteurs-victimes des trucs du marketing doit s'approcher vite.

Par

Heureusement PSA n'est plus associé à Mitsubishi :jap:

N'empêche il n'y a quelques années Mitsubishi avait dû rappeler plusieurs millions de véhicules pour des problèmes réels pas pris en compte à l'époque, ça commence à faire beaucoup pour une seule société :oops:

Par

On attend bien entendu l'avis et les mesures à entreprendre de l'experte en la matière : j'ai nommé Ségolène Royal.

Au fait, Mme Royal, ou en sont les prises de décisions et les mesures entreprises suite au "Dieselgate" survenu en 2015 ?

Par

En réponse à -Nicolas-

On attend bien entendu l'avis et les mesures à entreprendre de l'experte en la matière : j'ai nommé Ségolène Royal.

Au fait, Mme Royal, ou en sont les prises de décisions et les mesures entreprises suite au "Dieselgate" survenu en 2015 ?

l'étude est toujours en cours :biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire