Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Paris : une action contre les restrictions de circulation

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Paris : une action contre les restrictions de circulation

Entre Paris et la voiture, la guerre est déclarée. Un enjeu écologique global mais aussi une ambition politique personnelle, un mélange détonnant qui donne des résultats parfois étonnants mais souvent décevants pour une grande majorité qui ne demande qu’à vaquer à leurs occupations. Justement, c’est au nom de cette masse anonyme et silencieuse que l’association 40 millions d'automobilistes a décidé de mettre les pieds dans le plat des visionnaires d’un monde piétonnier. En espérant que ça marche.

Après un dimanche ensoleillé sur des Champs-Élysées présentés comme rendus au genre humain et débarrassés de la vilaine voiture, l’association 40 millions d'automobilistes a décidé de faire redescendre tout le monde de son nuage, pollué ou pas. Le tout pour parler d’une vie où l’on se déplace plus pour travailler que pour flâner. Or, à partir du 1er juillet prochain, plus de 513 000 propriétaires de voitures en Ile-de-France vont voir leur liberté de circulation limitée dans la capitale. En effet, pour faire baisser la pollution, la municipalité de Paris a décidé de bannir les modèles immatriculés avant 1997.

Et ce n’est qu’un début. Le délégué général de l'association, Pierre Chasseray rappelle que « d'ici à 2020, tous les véhicules essence et diesels immatriculés avant le 1er janvier 2011 seront interdits à la circulation dans la capitale. Or, ces véhicules représentent à ce jour près de 85 % des 6 millions de voitures particulières franciliennes. » Résultat ? Une mise au ban des moins nantis qui vont subir la double peine : celle de ne plus avoir droit de cité avec la seule voiture qu’ils ont pu se payer. Celle-là même qui va subir un effondrement de sa cote, puisque quasiment invendable à Paris.     

Il y a donc préjudice ce qui rime avec justice. Une action collective en justice a donc été lancée par l’association 40 millions d'automobilistes contre les interdictions de circulation de véhicules anciens à Paris. Tous les propriétaires des véhicules concernés à se faire connaître sur le site Internet Remboursemabagnole.com.

Commentaires (56)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il suffit de quitter paris et ses bouchons, ses gens qui font la gueule, les transports en communs bondés ou en greve, les problèmes de stationnement pour aller à la campagne.

Par

Qu'est devenu le "référendum" de cette inénarrable association?

Par

" Or, ces véhicules représentent à ce jour près de 85 % des 6 millions de voitures particulières franciliennes. "

Oh....bonhomme, on te cause de 2020 là.....

L'âge moyen du parc est à date de 8,5 ans..... tu crois qu'en 2020 " 85% des bagnoles en région parisienne " auront donc plus de...10 ans en moyenne ??? ".

On cause juste de la région disposant du plus fort pouvoir d'achat....

Bref, une fois encore.... de la manipulation des esprits.....avec le "journaliste" comme porte-voix.

Par

"une grande majorité qui ne demande qu’à vaquer à leurs occupations" : problème d'accord.

Par

En réponse à roc et gravillon

" Or, ces véhicules représentent à ce jour près de 85 % des 6 millions de voitures particulières franciliennes. "

Oh....bonhomme, on te cause de 2020 là.....

L'âge moyen du parc est à date de 8,5 ans..... tu crois qu'en 2020 " 85% des bagnoles en région parisienne " auront donc plus de...10 ans en moyenne ??? ".

On cause juste de la région disposant du plus fort pouvoir d'achat....

Bref, une fois encore.... de la manipulation des esprits.....avec le "journaliste" comme porte-voix.

Le parc vieillisant d'année en année, pas sûr qu'en 2020, on n'ai pas dépassé les 10 ans de moyenne

Par

Je pense que les responsables de l'association 40 millions d'automobilistes devraient faire un tour en Allemagne pour voir que nombre d'automobilistes n'ont pas accés en ville . Par exemple Stuttgart n'est pas une capitale mais applique les pastilles de différentes couleurs pour différencier les accés et le centre ville est largement piétonnier mais il est vrai que les transports en commun sont efficaces .

Par

En réponse à roc et gravillon

" Or, ces véhicules représentent à ce jour près de 85 % des 6 millions de voitures particulières franciliennes. "

Oh....bonhomme, on te cause de 2020 là.....

L'âge moyen du parc est à date de 8,5 ans..... tu crois qu'en 2020 " 85% des bagnoles en région parisienne " auront donc plus de...10 ans en moyenne ??? ".

On cause juste de la région disposant du plus fort pouvoir d'achat....

Bref, une fois encore.... de la manipulation des esprits.....avec le "journaliste" comme porte-voix.

Les "sans dents" achètent des occasions,donc en 2020 ils auront des voitures de plus de 8,5 ans minimum.PS je viens d'entendre sur i

Par

En réponse à p.martin.pm

Les "sans dents" achètent des occasions,donc en 2020 ils auront des voitures de plus de 8,5 ans minimum.PS je viens d'entendre sur i

J'ai été coupé.Je viens d'entendre a la télé:"qu'ils prennent le vélo".Pol Pot...humm,je me demande....

Par

Aaaaah, Paris... :biggrin:

Par

Je n'ai pas de chiffres plus récents mais en 2014, 2.571.251 véhicules sur 5.119.099 avaient entre 8 et 15 ans soit 50% environ ( http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/transports/r/parcs.html). Nous sommes bien loin des 85 % sortis d'on ne sait où.

Donc si on suit peu ou prou les chiffres, en 2020, moins de 50% des véhicules seront concernés par cette mesure.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire