Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

PSA teste une nouvelle technologie de prolongateur d'autonomie

Dans Futurs modèles / Technologie

Le groupe PSA, qui a abandonné l'Hybrid Air il y a déjà quelque temps, teste actuellement une autre solution pour prolonger l'autonomie des véhicules électriques. Il s'agit du système développé par la société Aquarius et qui consiste en un piston "libre", se déplaçant dans des chambres avec la seule force des aimants et du bobinage. L'avantage est évidemment le faible coût, l'encombrement et la facilité d'implantation.

PSA teste une nouvelle technologie de prolongateur d'autonomie

Le problème actuel de la voiture électrique reste l'autonomie, mais certains constructeurs ont trouvé une petite parade avec l'ajout d'un prolongateur, souvent sous la forme d'un petit moteur thermique, ou bien parfois par l'association avec une pile à combustible. Problème : le moteur thermique reste aujourd'hui très pauvre en rendement, y compris sur les toutes dernières évolutions.

 

Une société israélienne a trouvé une parade avec une vieille recette : celle du piston libre. Point de vilebrequin ou de bielle, il s'agit en fait d'un piston "libre" qui se déplace entre deux chambres de combustion, sans soupapes. Une grande simplicité pour ce piston unique capable, selon les chiffres théoriques, de délivrer plus de 80 ch et un rendement très largement supérieur à un moteur classique.

 

Ce piston génère de l'électricité grâce à son mouvement puisque le système est aussi composé d'un bobinage et d'aimants. Les va-et-vient du piston génèrent donc un champ électromagnétique, et de l'électricité. PSA s'intéresse à ce système et vient de financer la start-up israélienne. Verra-t-on ce dispositif sur une auto du groupe dans le futur ? Rien n'est moins sûr…

 

Mots clés :

Commentaires (68)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Sinon, il y a la possibilité du moteur Stirling, avec un rendement supérieur et, du fait de la combustion externe du carburant, d'une pollution moindre.

Il est de plus très silencieux, très fiable et s'adapte à n'importe quel carburant très facilement.

Pas très pratique à mettre en œuvre sur une voiture classique ( un constructeur US a cependant tenté le coup dans les 70's), il est par contre le compagnon idéal d'un groupe moteur électrique - batterie. Des sous-marins actuellement en services utilisent cet assemblage.

Par

En réponse à Solar_Max

Sinon, il y a la possibilité du moteur Stirling, avec un rendement supérieur et, du fait de la combustion externe du carburant, d'une pollution moindre.

Il est de plus très silencieux, très fiable et s'adapte à n'importe quel carburant très facilement.

Pas très pratique à mettre en œuvre sur une voiture classique ( un constructeur US a cependant tenté le coup dans les 70's), il est par contre le compagnon idéal d'un groupe moteur électrique - batterie. Des sous-marins actuellement en services utilisent cet assemblage.

ah ouais ben moi je suis la piste de la pile à combustible base d'éthanol de chez RENAULT NISSAN ou encore les futurs véhicules électrique avec 500 km autonomie

Par

Ok, donc si j'ai bien compris ce fameux piston serait déplacé par l'explosion dans la 1ere chambre de combustion, puis sera renvoyé dans l'autre sens lors de l'explosion dans la seconde chambre. Ce piston contiendrait 1 ou plusieurs aimants permanents, et le bloc moteur contiendrait une bobine. Le déplacement du cylindre générant du courrant.

Ca c'est pour le principe de ce moteur israelien (http://www.jewishpress.com/news/revolutionary-israeli-car-engine-1-cylinder-1-piston-86-horsepower-double-the-efficiency/2016/01/24/)

En y repensant, c'est un peu comme se servir d'un wankel avec une génératrice pour faire du courrant continu, avec l'avantage de ne pas avoir de perte liées au vilbrequain/bieles... et de régler le problême de l'étanchéité vis à vis du wankel. Mais par contre niveau vibration ça ne doit pas être joli, mais ça peut déjà faire gagner du poid!

Par

certains sont inventifs, surtout pour pomper du fric !

Par

En réponse à Dafalga

Ok, donc si j'ai bien compris ce fameux piston serait déplacé par l'explosion dans la 1ere chambre de combustion, puis sera renvoyé dans l'autre sens lors de l'explosion dans la seconde chambre. Ce piston contiendrait 1 ou plusieurs aimants permanents, et le bloc moteur contiendrait une bobine. Le déplacement du cylindre générant du courrant.

Ca c'est pour le principe de ce moteur israelien (http://www.jewishpress.com/news/revolutionary-israeli-car-engine-1-cylinder-1-piston-86-horsepower-double-the-efficiency/2016/01/24/)

En y repensant, c'est un peu comme se servir d'un wankel avec une génératrice pour faire du courrant continu, avec l'avantage de ne pas avoir de perte liées au vilbrequain/bieles... et de régler le problême de l'étanchéité vis à vis du wankel. Mais par contre niveau vibration ça ne doit pas être joli, mais ça peut déjà faire gagner du poid!

+1 et ce qui m'inquiète aussi, c'est le rendement des aiments permanents sous contraintes thermiques, un problème qu'on à toujours eut en hifi mais qui apparemment n'existe pas en méca auto, faudra m'expliquer le concept car le jour ou je fabrique un HP capable de descendre à 5 Htz en clos avec le rendement annoncé sans décompression thermique, je suis le roi du pétrole et Bill gates pourra aller se rhabiller!:oui:

Même un HP à excitation (comptez 500 à 1 000 € le HP, quand même!) ou un panneau orthodynamique (tellement cher et compliqué que c'est carrément pas réalisable en enceinte mais utilisé qu'en casque) qui repoussent les limites de la contrainte thermique, ne l'éliminent pas complètement et finissent par distordre et perdre en rendement sur des déplacements de - de 1cm et des températures de - de 70°C...

Feraient mieux de se concentrer sur l'Hybridair, si vous voulez mon avis...

Par

Toyota a déjà travaillé sur le concept : http://techno-car.fr/toyota-travaille-sur-un-prolongateur-dautonomie-inedit/

Par

Ca me rapelle le super start-up Israelienne qui voulait vendre à prix d'or le concept des station de remplacement de batteries à Renault et a son reseau....

Par

En réponse à gordini12

certains sont inventifs, surtout pour pomper du fric !

Qui ça ?

Par

80 ch, ça serait pas plutôt en kW?

Alors disons 60 kW maxi. C'est énorme pour un range extendeur, ça répond largement au besoin d'une voiture en vitesse stabilisée sur autoroute (25 kW à 30 kW suffirait).

Je trouve l'annonce optimiste, Toyota a développé un prototype de 13 kW il y a quelques années.

Par

proposer (en option) des prolongateurs thermiques d'autonomie reste une bonne idée dans l'absolu, pour conserver des prix attractifs et un poids contenu.

bref, j'espère que PSA proposera de tels ve avec prolongateurs, à l'image de ce que fait BMW.

ce qui permet de rouler la majorité du temps via les seules batteries, et grâce au prolongateur lors des longs trajets.

bref, une seule voiture requise au final.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire