Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Renault : aucune provision au titre de l'enquête sur le diesel

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Renault : aucune provision au titre de l'enquête sur le diesel

Gouverner c’est prévoir dit-on. Pour ce qui est des constructeurs automobiles dans la tourmente d’un « Dieselgate » initiée par Volkswagen, cette anticipation a pris la forme de « provisions » sur les comptes au cas où il faudrait faire face à des mauvais jours. Ceux-là peuvent s’annoncer lorsque certains signes avant-coureurs pointent à l’horizon. Par exemple un dossier transmis par une administration compétente à la justice. C’est le cas de Renault en France, qui se trouve par ailleurs sur une liste non exhaustive. Mais le losange est sûr de son fait. Alors pourquoi faire des provisions ?

Renault annonce aujourd’hui une bonne nouvelle. Le constructeur a rempli ses objectifs pour 2016 et affiche une marge opérationnelle de 6,4 %. Il présentera un nouveau plan stratégique en octobre. « Une très bonne année pour Renault » s’est satisfait le patron Carlos Ghosn en commentant les résultats annuels du constructeur français. Le groupe a publié une performance d'ensemble en nette progression, dépassant les objectifs de son plan stratégique « Drive The Change » présenté en 2011.

Cependant, quelques semaines auparavant, on apprenait que le parquet de Paris avait ordonné l'ouverture d'une information judiciaire visant la marque pour "tromperie sur les qualités substantielles et les contrôles effectués", ajoutant comme circonstance aggravante que "les faits ont eu pour conséquence de rendre la marchandise dangereuse pour la santé de l'homme ou de l'animal".

Une situation judiciaire consécutive à une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), alimentée en partie par les conclusions de la commission d'experts indépendants mise en place en octobre 2015 par la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, après le scandale Volkswagen.

De quoi s’inquiéter ? Que nenni. "Aucune provision n'a été enregistrée au titre de l'enquête sur le diesel en France", a indiqué dans un communiqué le premier constructeur automobile français, à l'occasion de la publication de ses résultats financiers 2016. La directrice financière de l’entreprise, Clotilde Delbos, explique : "ce que ça coûte à notre collègue germanique, c'est principalement aux États-Unis. Si vous regardez ce que ça leur coûte en Europe, à ce stade, je n'ai pas vu grand-chose".

Une remarque qui confirme au passage qu’il vaut mieux être consommateur aux États-Unis qu’en Europe. Et la France est encore un cas à part dans cette procédure : "le sujet qui concerne Renault est principalement lié à la France, sur un dossier qui a été travaillé par la DGCCRF, dont nous ne connaissons pas le contenu, mais qui a été transmis au parquet et au sujet duquel nous n'avons absolument aucune information", a précisé la même responsable.

Elle termine sur Les Echos : "nous sommes très confiants, nous n'avons pas triché, nous l'avons dit, nous le redisons". Pour Renault, l'affaire est née "de l'interprétation de normes que d'un problème vis-à-vis de normes existantes". Enfin, le flou est encore trop grand pour s’en aller estimer quoi que ce soit. Or Renault n'a pas encore eu communication du dossier. Mais la conjoncture est suivie de près. La répression des fraudes a transmis au Parquet les dossiers de deux autres constructeurs : Fiat Chrysler, et le groupe français PSA composé de Peugeot, Citroën et DS. Le "dieselgate" a déjà coûté plus de 20 milliards d'euros à Volkswagen, soit six fois le bénéfice net publié par Renault.

 

Mots clés :

Commentaires (70)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Logique. Ils sont attaqués à domicile. La France n'a aucun intérêt à pénaliser Renault (ou PSA, d'ailleurs) trop fort. Ca serait trop handicapant.

Les ricains sur VAG par contre, c'est tout bénef pour GM...

Par

En réponse à Moukeaf

Logique. Ils sont attaqués à domicile. La France n'a aucun intérêt à pénaliser Renault (ou PSA, d'ailleurs) trop fort. Ca serait trop handicapant.

Les ricains sur VAG par contre, c'est tout bénef pour GM...

Il y a aujourd'hui un article sur PSA justement, il serait susceptible de rendre compte à la justice...

Mais je suis totalement d'accord avec toi l'ami. Ils n'ont rien à craindre tant que tout cela reste européen

Par

Pas besoin, Rno a des potes et des actionnaires au gouvernement, il ne risque rien...

Corruption, magouilles, mensonges...

Par

"Clotilde Delbos, explique : "ce que ça coûte à notre collègue germanique, c'est principalement aux États-Unis. Si vous regardez ce que ça leur coûte en Europe, à ce stade, je n'ai pas vu grand-chose".

Tout est dit. Heureusement que Rino ne vend rien au States sinon il boirait le bouillon, peut-être même encore pire que VW, quand on sait les résultat de pollution en test réel.

Dormez tranquille Pigeons Européens, et prenez une bonne bouffée de gasoil au cul de votre kangoo préféré :biggrin:

Par

Regarder moi ce faux cul et menteur ....PSA Renault vous invite à pollué le monde avec leur moteur trafiqué. ...

Par

PSA Renault ont la trouille de vendre aux États-Unis mouhhhhhhhhaaaaaa

Par

En réponse à parlons-en

Il y a aujourd'hui un article sur PSA justement, il serait susceptible de rendre compte à la justice...

Mais je suis totalement d'accord avec toi l'ami. Ils n'ont rien à craindre tant que tout cela reste européen

Tout à fait :bien: , la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a en effet transmis au Parquet de Versailles les conclusions de son enquête sur les moteurs diesel de PSA.

Par

En réponse à LittlePaulie

Pas besoin, Rno a des potes et des actionnaires au gouvernement, il ne risque rien...

Corruption, magouilles, mensonges...

Confond pas la France avec la Ritalie qui est le pire pays d'Europe occidentale et de loin en matière de corruption.

Les magouilles italiennes, la fraude, ce pays est champion du monde :biggrin:

Par

En réponse à n1cool

Confond pas la France avec la Ritalie qui est le pire pays d'Europe occidentale et de loin en matière de corruption.

Les magouilles italiennes, la fraude, ce pays est champion du monde :biggrin:

Certes, l'Italie na pas toujours été un modèle de probité et de rigueur mais je vous rappelle

qu'actuellement, le parlement italien interdit aux députés l'embauche de membres de leur famille jusqu'au 5e degré... ce qui est me semble-il bien plus strict que par chez nous.

A force de vouloir faire la leçon à la planète, nous perdons de vue à que point notre pays est gangréné par la corruption, les privilèges régaliens, et ce quelques soient les bords politiques.

Force est de constater que nous n'avons pas de leçon à donner...

Par

En réponse à parlons-en

Il y a aujourd'hui un article sur PSA justement, il serait susceptible de rendre compte à la justice...

Mais je suis totalement d'accord avec toi l'ami. Ils n'ont rien à craindre tant que tout cela reste européen

Oui mais au pire ça se finirait pas très fort. Eventuellement on dégage 2/3 personnes gênantes, on met une petite amende pas trop violente, une ou deux usines ferment et voilà.

Vu tous les jobs créés en France et UE par les 2 français, ça serait trop douloureux de les attaquer trop fort.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire