Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Renault doit-il craindre Mitsubishi ?

Dans Economie / Politique / Industrie

Renault doit-il craindre Mitsubishi ?

Entre Nissan et Mitsubishi, ce ne sera donc plus jamais comme avant. Autrefois partenaires, les voilà à présent unis pour le meilleur et pour le pire à la faveur d’un accord permettant à Nissan d’apparaître comme l’actionnaire majoritaire de Mitsubishi. Une bonne affaire pour un Carlos Ghosn qui a su profiter d’une conjoncture difficile subie par la marque japonaise prise dans un scandale de manipulation des consommations de ses modèles. Certes, mais quid de Renault dans ce nouvel équilibre ?

D’abord, la bonne nouvelle. Avec l’arrivée de Mitsubishi, ce sont un million de voitures qui s’ajoute à la masse de véhicules produite par un groupe à présent à quatre blasons. De fait, Nissan, Renault, Avtovaz et maintenant Mitsubishi sont un ensemble qui prétend à la quatrième place mondiale avec un potentiel de 10 millions de voitures par an. Le tout derrière General Motors, Toyota et Volkswagen.

Renault fait donc partie des grands et sera ainsi en mesure de répondre aux prochains défis technologiques grâce à une capacité d’investissement et financière certaine. Reste qu’au sein du groupe appelé Renault-Nissan, c’est bien ce dernier qui pèse le plus lourd. 5,4 millions de Nissan ont été vendus en 2015, contre 2,8 pour Renault. Et bien que détenteur de 43,4 % du capital de Nissan, le losange n'a pas eu son mot à dire sur l’acquisition de 34 % du capital de Mitsubishi.

En Bourse, les capitalisations des deux marques japonaises représentent un total de 40 milliards d'euros, contre 24 milliards pour le français. L’équilibre au sein du groupe dirigé par Carlos Ghosn est donc changé et d’aucuns pensent que sous la bonne affaire Mitsubishi se cache un nouvel épisode de la guerre opposant Carlos Ghosn à son actionnaire l'Etat français. Un conflit qui s’est déclaré lorsque l’Etat a décidé de monter de 15 % à 19,7 % sa participation au capital du groupe en avril 2015, en s'octroyant des droits de vote doubles. Avec l’arrivée de Mitsubishi, les centres de décisions pourraient basculer du côté du Japon.

Mitsubishi

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Renault n'as pas la même réputation à l'international que Nissan, et pas le même réseau non-plus, mais c'est un ensemble de facteurs : ils n'ont pas de vrais tout-terrains, pas de sportives à la hauteur de la GT-R pour l'image, pas même de véhicules de niches comme la 370Z, ils n'ont pas su créer d'engouement comme avec le Juke.

Par

En réponse à Maître_Yoda

Renault n'as pas la même réputation à l'international que Nissan, et pas le même réseau non-plus, mais c'est un ensemble de facteurs : ils n'ont pas de vrais tout-terrains, pas de sportives à la hauteur de la GT-R pour l'image, pas même de véhicules de niches comme la 370Z, ils n'ont pas su créer d'engouement comme avec le Juke.

On attends une Clio V6 by RS, ou un speeder 2, mais on peu toujours réver...

Plus qu'à espérer qu'Alpine détrône Porshe (oui, l'espoir fait vivre).

Par

mitsu-quoi? depuis toujours, dans l'Alliance rono-nissan c'est nissan qui mène la danse dans le monde, car le reseau rono est inexistant autrepart qu'en Europe et dans quelques pays emergents. nissan s'est redeveloppé avec rono, au point de pouvoir dévorer tout cru cette marque. mais goghosn doit savoir tout ca, et doit faire en sorte que ca ne soit pas le cas. sinon, cette montée chez mitsu devrait permettre de beneficier de la force des deux marques pour se developper? allez, on y croit a la Talisman 4×4 et a la Lancer 11 ou 12...:biggrin:

Par

En réponse à atmophile

On attends une Clio V6 by RS, ou un speeder 2, mais on peu toujours réver...

Plus qu'à espérer qu'Alpine détrône Porshe (oui, l'espoir fait vivre).

Renault Spider :love:

Par

On voit très bien que ce Carlos Ghosn n'est pas un bon dirigeant pour Renault. Il privilégie tout le temps Nissan au détriment de Renault. Il serait temps que l'état le vrai propriétaire de Renault, le foute dehors.

Par

En réponse à morane_j

On voit très bien que ce Carlos Ghosn n'est pas un bon dirigeant pour Renault. Il privilégie tout le temps Nissan au détriment de Renault. Il serait temps que l'état le vrai propriétaire de Renault, le foute dehors.

la Regie c'est fini...

Par

En réponse à Maître_Yoda

Renault Spider :love:

Sur base twingo 3 châssis cup avec le 2.0L atmo de la mégane RS coupé et ses 250 cv :lover::peur::love:

Par

En réponse à rono kalamar

mitsu-quoi? depuis toujours, dans l'Alliance rono-nissan c'est nissan qui mène la danse dans le monde, car le reseau rono est inexistant autrepart qu'en Europe et dans quelques pays emergents. nissan s'est redeveloppé avec rono, au point de pouvoir dévorer tout cru cette marque. mais goghosn doit savoir tout ca, et doit faire en sorte que ca ne soit pas le cas. sinon, cette montée chez mitsu devrait permettre de beneficier de la force des deux marques pour se developper? allez, on y croit a la Talisman 4×4 et a la Lancer 11 ou 12...:biggrin:

Euh, la LanEvo, elle en est pas plutot à 16?

Par

En réponse à morane_j

On voit très bien que ce Carlos Ghosn n'est pas un bon dirigeant pour Renault. Il privilégie tout le temps Nissan au détriment de Renault. Il serait temps que l'état le vrai propriétaire de Renault, le foute dehors.

Le problème c'est que Ghosn est très apprécié au Japon, après le soucis avec l'état Français c'est qu'à la base il devait quitter ses fonctions chez Nissan lorsqu'il est devenu PDG de Renault ce qu'il n'a jamais voulu faire. Après pour "l'alliance" il ne faut pas oublier que Nissan a pu se développer sur des marchés ou Renault n'est pas ou peu présent (USA et Chine) sans oublier qu'ils ont bénéficié d'un bon coup de pouce en Europe car sans les DCI ou même l'aide du réseau Renault au début, pas sûr que les ventes seraient à leur niveau actuel en Europe.

Certains oublient vite que si Nissan en est là actuellement c'est en grande partie grâce a des risques pris par Renault à une époque ou personne ne voulait investir dans Nissan.

Par

Faut pas toujours vouloir opposer ce qui ne doit pas l'être, dans une alliance si on commence à voir l'assiette du voisin avec envie ce n'est plus un combat mais un fait typiquement franchouillard à la con. Aujourd'hui les deux principaux membres de l'alliance vont bien et il faut s'en réjouir, qui vous dit que Renault ne prendra pas ultérieurement une part dans Mitsu et inversement ? C'est me semble-t-il ce qui c'est passé avec Avtovaz mais inversement.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire