Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
 
S'inscrire

Retour de Renault en F1: Caradisiac en live depuis la conférence de presse

Publié dans Sport Auto > Formule 1

par , mis à jour

L'année 2016 marque le retour en Formule 1 de Renault avec sa propre écurie. Mercredi 3 février, le constructeur dévoilait sa voiture et l'organisation de son équipe, au technocentre de Guyancout. Caradisiac y était, et a réalisé une interview diffusée en direct de Jérôme Stoll, patron de l'écurie Renault F1.

Retour de Renault en F1: Caradisiac en live depuis la conférence de presse

Cette vidéo a été tournée le 3 février à 15h au Technocentre de Guyancourt, juste après la conférence de presse officialisant le retour de Renault en F1 en 2016. Notre journaliste a interviewé Jérôme Stoll, patron de l'écurie Renault F1.

 

De 2011 à 2015, Renault n'aura fait que fournir des moteurs à des écuries engagées dans le championnat du monde de F1. Ce qui coûte cher et réclame d'immenses efforts, avec des retombées toujours limitées. En gros, quand l'équipe cliente n'obtient pas les performances espérées, la faute en incombe au motoriste. Et quand les voitures gagnent, personne ou presque ne prête attention au fournisseur de la mécanique. Ce que résumait Carlos Ghosn en septembre dernier, en marge du salon de Francfort, en réaction aux relations devenues houleuses avec l'écurie Red Bull, qui se plaignait régulièrement des mauvaises performances du V6 Renault cru 2015 : "Lorsqu'on travaille avec des gens, on gagne ensemble et on perd ensemble. Malheureusement, quand on gagnait le championnat du monde, le nom de Renault n'était jamais mentionné."

Quelques semaines plus tard, le même poursuivait son raisonnement: "Renault avait deux options : revenir à 100% ou sortir complètement. Après analyse détaillée, j’ai pris ma décision : Renault sera présent en Formule 1 dès 2016. Les derniers éléments obtenus de la part des principaux acteurs de la F1 nous permettent de nous projeter avec confiance dans ce nouveau défi. Notre ambition est de gagner même si raisonnablement cela prendra du temps."

Et c'est ainsi que la marque a officialisé son retour en F1 en 2016, après avoir finalisé le 3 décembre le rachat du Lotus F1 Team.

Ce 3 février, le constructeur dévoilait donc sa voiture - dont le nom est Renault R.S. 16 -  et plus de détails concernant son organisation pour la saison 2016. Le Renault Sport Formula One Team, mise sur deux jeunes pilotes, le britannique Jolyon Palmer (fils de Jonathan, ex-pilote de F1) et de Kevin Magnussen (autre fils de, et qui présente l'avantage d'avoir une expérience de la F1 avec 19 GP à son actif en 2014 et 2015). Ce dernier remplace Pastor Maldonado dont l'éviction avait été officialisée lundi 1er février. Enfin, le Français Esteban Ocon sera pilote réserviste.

Le constructeur ne jouera probablement pas les premiers rôles cette saison- Carlos Ghosn estime qu'il faudra trois ans pour être compétitif - mais peut espérer quelques coups d'éclat. Premiers éléments de réponse le 20 mars au GP d'Australie.

 

Chiffres

Renault en F1, c'est:

- un engagement régulier depuis 1977

- plus de 600 GP parcourus

- 168 victoires en GP

- 12 titres constructeurs

- 11 titres pilotes

 

Composition de l'équipe 2016

-        Jerome Stoll                    Président Renault Sport F1

-        Thierry Bolloré                 Chief Competitive Officer

-        Patrice Ratti                     Directeur Général Renault Sport (Technologie)

-        Frédéric Vasseur              Racing Director

-        Cyril Abiteboul                  Directeur Général RSF

-        Gérard Lopez                   Non Executive Director, Shareholder

-        Bob Bell F1                      Chief Technical Officer

-        Nick Chester                    Directeur Technique Chassis

-        Rémi Taffin                       Directeur Technique Moteur

 

 

 

 

Portfolio (8 photos)

Inscription à la newsletter
Renault

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

bien sûr qu'ils ont provoqué la colère de Redbull avec un moteur à l'ouest! ce qui a empêché Redbull de venir jouer avec mercedes ou Ferrari en 2014 et 2015 c'est clairement le moteur Renault faiblard... mais cette année 2016 Toro Rosso l'écurie soeur de Redbull reçoit le "vieux" moteur Ferrari 2015, l'occasion pour Redbull de chiffrer en réel le retard du bloc renault 2016

Par

Ils seront de nouveaux champions dans 2 saisons.

Par

En réponse à SiriusRST

Ils seront de nouveaux champions dans 2 saisons.

Alors là ont verra, mais je suis trop heureux qu'ils reviennent !! :bien:

Par

En réponse à SiriusRST

Ils seront de nouveaux champions dans 2 saisons.

impossible, Mercedes avec des moyens illimités à mis 5 saisons pour être champion, quant à Ferrari ils rament avec applications depuis 2007...mais moi aussi je suis content qu'ils reviennent ...être en mi grille serait déjà trés bien en 2016 mais je crains plutôt qu'ils ne soient à l'arrière du peloton

Par

Un sujet dédié au départ de Maldonado sur la section F1 : http://www.forum-auto.com/sport-auto/formule-1/sujet380934.htm

Par

Un autre, dédié au retour de Renault en 2016 : http://www.forum-auto.com/sport-auto/formule-1/sujet380256.htm

Par

Ca démarre normalement à 13h15 : http://event.media.renault.com/Renault/030216/media/live/d/fr/index.html

Par

Toujours un peu de retard dans ce genre présentation ^^

Par

Ca commence àl'instant

Par

En réponse à SiriusRST

Ils seront de nouveaux champions dans 2 saisons.

je dirais champion du monde au bout du 3eme grand prix!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire