Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
 
S'inscrire

Salon de New York : Toyota dévoile la Prius rechargeable

Publié dans Ecologie / Electrique > Hybride

par

Toyota n'a pas attendu longtemps avant de dégainer la version hybride rechargeable de la nouvelle Prius, lancée il y a peu. Le salon de New York est l'occasion pour le géant japonais de lever le voile sur une auto qui peut maintenant faire 50 km en mode électrique, contre seulement 25 km auparavant. La grosse nouveauté est l'intégration de panneaux solaires sur le toit.

Salon de New York : Toyota dévoile la Prius rechargeable

La nouvelle Toyota Prius hybride rechargeable est enfin officielle puisque Toyota vient de nous communiquer tous les détails d'une auto qui se veut particulièrement technologique. Même si Toyota est un spécialiste de l'hybride depuis une vingtaine d'années, il ne s'agit là que de la deuxième Prius rechargeable de l'histoire et elle tente clairement de jouer la carte de l'innovation avec certaines caractéristiques intéressantes.

 

Salon de New York : Toyota dévoile la Prius rechargeable
Salon de New York : Toyota dévoile la Prius rechargeable

 

La première est l'autonomie électrique qui est doublée : de 25 km sur la précédente génération, nous passons ici à 50 km, ce qui augmente clairement le champ d'action de l'auto pour les personnes souhaitant rouler exclusivement à l'électrique. Un bon point, donc, d'autant plus que les bornes de recharges tendent à se multiplier en France. En parlant de recharge, Toyota revendique un temps de recharge complet d'environ 2 heures sur 230 V.

Sous le capot, on retrouve le quatre cylindres essence 1.8 à cycle Atkinson affichant maintenant un rendement maximal de 40 %, une valeur très flatteuse pour un moteur thermique.

Evidemment, qui dit autonomie électrique en hausse dit consommation mixte en baisse : c'est maintenant 1,4 l/100 km pour cette Prius (selon la méthode absurde du cycle d'homologation européen, bien entendu), avec des émissions de CO2 tombant à 32 g/km.

 

Salon de New York : Toyota dévoile la Prius rechargeable

 

La Prius abrite deux nouveautés conséquentes : la présence de cellules solaires sur le pavillon avec un système de batteries dédiées et une toute nouvelle climatisation à thermopompe. Concrètement, il s'agit de pouvoir faire fonctionner la climatisation sans l'aide du moteur thermique. Toyota nous explique d'ailleurs la chose : "le système est le premier au monde à utiliser une pompe à chaleur à injection de gaz qui permet de chauffer ou de refroidir la cabine lorsque le véhicule fonctionne en mode électrique, sans avoir besoin du moteur thermique".

 

Le lancement de cette Prius rechargeable est prévu pour la fin d'année en Europe.

Portfolio (3 photos)

Inscription à la newsletter
Commentaires (21)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

L'avant est bien arrangé, mais l'arrière :pfff::pfff::pfff::pfff::pfff:

Par

Hello

J'attendais la pompe à chaleur sur les HSD Toyota (et non Lexus car elle existe sur la version LS). Elle arrive enfin. Plus besoin de faire monter en température le moteur pour avoir du chauffage. C'est une excellente nouvelle. Toyota a dû récupérer l'expérience des Toit Ouvrant Solaire de la P3 pour l'appliquer ici.

Et au niveau design, elle est bien plus jolie que la P4 classique. Un jour, elle sera mienne à la place de ma P3.

K

Par

Il nous reste que le prix à connaître...

Par

En réponse à ASP68

L'avant est bien arrangé, mais l'arrière :pfff::pfff::pfff::pfff::pfff:

Exactement, et l'énorme tablette comme chez Tesla, ça devrait plaire aux geeks qui achèteront ça....

mais pourquoi diable ne pas la proposer aussi sur la version sans fil ?

Reste le bidet entre les deux sièges.... toujours utile pour soigner son hygiène dans les embouteillages.

Le toit solaire devrait d'ailleurs venir alimenter un ballon d'eau chaude... :bien:

Par

Je la trouve bien plus jolie comme ça ! +1 pour l'intérieur sauf pour les parties couleurs carrosserie, ça fait jouet.... Seul point noir l'arrière. (petit conseil: prenez la en blanc, l'arrière est plus passable)

Par

Pas d'essuie-glace arrière sur cette version ( il existe sur l'autre ) .

La lunette a l'air d'être concave... ça pourrait expliquer cela....mais à quoi ça sert ?

Par

Perso je la trouve hideuse mais techniquement intéressante, dommage que la batterie ne soit pas plus grosse et non flex fuel. C quand même aberrant que les voitures essences ne soient pas proposées en flex fuel aujourd'hui...

Par

En réponse à roc et gravillon

Pas d'essuie-glace arrière sur cette version ( il existe sur l'autre ) .

La lunette a l'air d'être concave... ça pourrait expliquer cela....mais à quoi ça sert ?

En fait, je pense que la tronche bizarre de la partie arrière et l'absence d'essuie-glace arrière sont liées à l'aspect aérodynamique de la voiture.

Sur une électrique plus que sur tout autre véhicule (pour des raisons évidentes d'autonomie, surtout à vitesse élevée) l'aérodynamique est hyper importante.

Or si on met de côté le maître-couple (surface frontale max = S, en m²) qui pour des raisons d'habitabilité est difficile à réduire, le seul moyen de baisser la résistance à l'air est de réduire le Cx.

Et contrairement à ce que l'on croît, ce n'est pas tellement la partie avant d'une voiture qui est importante sur le Cx (en général ça représente autour de 10%, max 15% du Cx), mais la partie arrière (ou plus précisément la dépression créée à l'arrière de la voiture, génératrice de turbulences, vortex etc...)

Pour éviter les turbulences et les vortex il faut que le flux d'air épouse le plus possible la carrosserie (pour garder un flux le plus laminaire possible). Idéalement ça implique d'avoir un arrière de bagnole s'approchant le plus possible de la forme d'une goutte d'eau : éviter les cassures et les fortes ruptures de pentes (notamment niveau pavillon/coffre), essayer de réduire un peu la largeur à l'arrière...

Ca donne ici une forme/profil assez inhabituels à l'arrière, et l'habillage a du mal à rattraper le coup.

Par contre si le flux d'air est correctement dirigé, on évite les turbulences qui ramènent toutes les poussières, projections d'eau/saloperies sur la vitre arrière. Même chose pour les gouttes de pluie qui à partir d'une certaine vitesse suivent le flux sans se déposer. D'où l'absence d'essuie-glace.

Restent en fait le problème de la pluie à basse vitesse. Toyota a du penser que le jeux n'en valait pas la chandelle (surtout qu'un essuie glace peut justement générer des turbulences).

Par

la toute nouvelle toyota TS 050 vient d'être dévoilée carateristique technique empruntée sur les voiture de routes ( lexus - prius etc... mais une constante amélioration grace a elles ).

le V6 2,4litres de 500 cv ( v8 de 520 cv en 2015 ) et dorénavant 500 cv en hybride contre 480 cv en 2015 c'est du 50/50...

caractéristique sur :

http://www.automotivpress.fr/toyota-ts050-hybrid-une-nouvelle-lmp1-pour-de-nouvelles-ambitions/

Par

bi turbo bien evidemment.....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire