Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Scandale Mitsubishi : moins de qualité pour plus de parts de marché

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Scandale Mitsubishi : moins de qualité pour plus de parts de marché

Cette année 2017 aura écorné encore un peu plus les réputations les plus solidement ancrés dans l’inconscient collectif par des décennies de travail minutieux et de stratégie bien orientée. La « deutsche qualität » a disparu sous la fumée du diesel Volkswagen et voilà que le « made in Japan » se corrode à vitesse grand V au contact des errements d’une industrie nippone décidément loin d’être irréprochable. Dernière attaque en date, d'une série de scandales sur le contrôle de la qualité. Mitsubishi a expliqué pourquoi il en était arrivé là. Et ça tombe tout simplement sous le sens…

Faute avouée à moitié pardonnée dit-on, mais dans ce cas, c’est l’évidence même qui prime. Une franchise salutaire et pleine de candeur qui caractérise Mitsubishi, et plus exactement son enseigne Mitsubishi Materials, prise dans la série de scandales sur le contrôle de la qualité. Falsifier ainsi les spécifications des produits, c’était tout simplement pour renforcer les parts de marché. Donc faire de l’argent au détriment de la qualité, voire de la sécurité.

Le troisième sidérurgiste japonais avait annoncé fin novembre que ses filiales avaient falsifié des données sur des produits, notamment des pièces détachées pour l'automobile et l'aéronautique. Mais aussi des centrales nucléaires.

Mitsubishi Materials a annoncé avoir découvert dans le cadre de son enquête interne en cours que Mitsubishi Shindoh, entrée tardivement sur le marché des pièces détachées pour l'automobile, avait accepté des commandes même quand elles ne correspondaient pas aux spécifications de produits des clients. Le groupe a aussi évoqué une négligence en matière de contrôles de la qualité de la part des équipes de sa filiale.

D'autres sociétés ayant reconnu avoir falsifié des données, dont Kobe Steel et Toray Industries, ont également évoqué l'accent mis sur les profits, un laxisme en matière de contrôles de la qualité et un manque de personnel. Des révélations qui ne vont pas arranger la réputation de l'industrie japonaise.

Mots clés :

Commentaires (54)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les habituels trolls sont attendus pour dire que, forcément Mitsubishi c’est devenu du Rino/Rôno/Rinoul (etc.) donc du low cost pas fiable, plastok, etc.

Allez-y, défoulez-vous: cet article est parfait pour.

Mais n’oubliez pas une chose: ne critiquez pas quelque chose que, de toute manière, vous ne pourrez jamais faire de votre vie (être dirigeant d’un énorme groupe, devoir prendre des décisions, jouer avec les actionnaires, etc)

Maintenant si les faits sont avérés, c’est tout bonnement un errement de plus... de la société... de l’homme... ou les riches se foutent des autres et tournent en petite sphère de contentement.

Par

En réponse à BeKkeLLTHESKULL

Les habituels trolls sont attendus pour dire que, forcément Mitsubishi c’est devenu du Rino/Rôno/Rinoul (etc.) donc du low cost pas fiable, plastok, etc.

Allez-y, défoulez-vous: cet article est parfait pour.

Mais n’oubliez pas une chose: ne critiquez pas quelque chose que, de toute manière, vous ne pourrez jamais faire de votre vie (être dirigeant d’un énorme groupe, devoir prendre des décisions, jouer avec les actionnaires, etc)

Maintenant si les faits sont avérés, c’est tout bonnement un errement de plus... de la société... de l’homme... ou les riches se foutent des autres et tournent en petite sphère de contentement.

Tu résumes bien la situation. Le groupe Rîno cherche le profil à tout prix via Carlos Ghosn le ''cost killer'', quitte à sacrifier la qualité de ses produits. Vu les résultats de la boutique, on peut considérer néanmoins que la stratégie n'est pas mauvaise, au moins sur le court terme.

Par

Pas terrible comme démarche, et les ventes s'en ressentent automatiquement à terme, en plus d'une réputation négative difficile à enrayer.

Bref, c'est pas très galant tout ça...

http://club.caradisiac.com/whealer/speedstest-75434/photo/mitsubishi-galant-dohc-5266514.html

Par

En réponse à traxxas28

Tu résumes bien la situation. Le groupe Rîno cherche le profil à tout prix via Carlos Ghosn le ''cost killer'', quitte à sacrifier la qualité de ses produits. Vu les résultats de la boutique, on peut considérer néanmoins que la stratégie n'est pas mauvaise, au moins sur le court terme.

Sauf que si Mitsubishi s'est fait pincer en 2017, ça veut dire que ça fait quelques années que ça court chez eux. Donc bien avant octobre 2016, mois de l'officialisation du rachat...

Ghosn est un cost killer, mais cette fois il ne sera pas à blamer.

Par

Pour une fois que le scandale ne vient pas de chez vag ..

Par

On sait maintenant d'ou vient l'acier qu'utilise vévé pour ses turbos , ses dsg , et ses châssis d'ibiza qui se dessoudent ..

Par

En réponse à BeKkeLLTHESKULL

Commentaire supprimé.

Au diable les emplois d'inconnus, il est plus important de dénoncer le groupe que t'aimes pas, par pur petit égoïsme ;)

Par

En réponse à BeKkeLLTHESKULL

Commentaire supprimé.

Si tu préfères le communisme, libre à toi de quitter l'Europe et d'aller dans un pays qui pratique ce genre de régime, personne te retient...

Par

En réponse à LittlePaulie

Si tu préfères le communisme, libre à toi de quitter l'Europe et d'aller dans un pays qui pratique ce genre de régime, personne te retient...

Avant de dire des âneries pareilles, renseignez-vous sur les pré-requis pour aller en Russie!!

Par

En réponse à traxxas28

Tu résumes bien la situation. Le groupe Rîno cherche le profil à tout prix via Carlos Ghosn le ''cost killer'', quitte à sacrifier la qualité de ses produits. Vu les résultats de la boutique, on peut considérer néanmoins que la stratégie n'est pas mauvaise, au moins sur le court terme.

En l’occurrence ça n'a rien à voir avec Carlos Ghosn, on parle d'une filiale de production d'acier.

Et bien avant le rachat par RENAULT.

RENAULT ne se permettra jamais de fabriquer ses véhicules avec de l'acier qui ne répond pas à des normes très strictes de qualité et surtout, de sécurité.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire