Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus X
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires


* Champ obligatoire


Vous devez sélectionner au moins une newsletter

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

 

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Pratique>Crédit auto


Cetelem

Caradisiac et Cetelem s'associent pour vous proposer le meilleur du crédit auto pour une voiture neuve ou d'occasion !

Credit Auto : quelles informations devez-vous comparer avant de vous engager ?

Le TEG (Taux effectif global)

Le TEG tient compte de tous les frais annexes, que ce soit les frais de dossier ou les assurances. Il doit donc permettre de comparer simplement des offres de prêts. Les établissements prêteurs ont l'obligation de communiquer un TEG pour chaque offre de crédit.

Le taux nominal

C’est le taux d'intérêt de base du prêt. Il n'inclue pas les frais de dossier, d'assurance et de garantie. Il est utilisé pour calculer les intérêts de votre credit auto, que vous acquittez à chaque mensualité.

La durée du crédit auto

Celle-ci correspond au nombre d’années ou de mois pendant lesquels vous allez rembourser votre crédit auto.

Les mensualités de remboursement

C’est la somme que vous allez rembourser tous les mois sur la durée du crédit. Attention : ces sommes ajoutées à vos éventuels autres remboursements ne doivent pas excéder 33%vos revenus nets mensuels.

L'assurance

Certaines sont obligatoires, d’autres pas. Dans tous les cas de figure, n’hésitez pas à comparer les tarifs et le niveau de garantie proposés afin de faire le meilleur choix.

Le coût total du crédit

C’est l’ensemble des charges supportées par l'emprunteur sur la durée de son crédit : aux intérêts calculés à partir du taux nominal d'un crédit s'ajoutent les frais d'assurance, les frais de dossier et de garantie. Le coût total du crédit est égal à la somme de toutes vos mensualités moins le montant du capital emprunté.

Quelles pièces justificatives devez-vous fournir pour souscrire votre crédit auto ?

Dans la majorité des cas, vous (et votre conjoint ou co-emprunteur) devrez joindre les documents suivants :

  • - Photocopie d'une pièce justificative d'identité: Carte Nationale d'Identité, Passeport, Permis de conduire
  • - Photocopie d'un justificatif de domicile actuel (facture EDF ou Télécom)
  • - Photocopie de vos derniers bulletins de salaire et de vos éventuels autres revenus
  • - Photocopie de tous vos relevés de compte sur le dernier mois
  • - Photocopie du justificatif de l'emploi des fonds
  • - Chèque annulé (original)
  • - Relevé d'Identité Bancaire ou Postale

Loi Chatel et le crédit à la consommation :

1 - Conforter "la confiance et la protection des consommateurs"

- La proposition Chatel (député UMP de Haute Marne), adoptée le 20 janvier 2005, vise à conforter "la confiance et la protection des consommateurs" et à limiter le surendettement. De nouvelles règles sont imposées aux sociétés de crédit.

- Ce texte a pour vocation d’encadrer le crédit revolving et les contrats tacitement reconductibles en renforçant l’information du consommateur. Enfin, la loi Chatel interdit aux organismes de crédit toute publicité pour un crédit gratuit si ce dernier implique la souscription simultanée d’un crédit renouvelable. Le vrai crédit gratuit, visant à faciliter l’achat (trois fois sans frais par exemple) peut dorénavant être un argument commercial. Les publicités peuvent en faire référence en dehors du lieu de vente, ce qui n’était pas le cas.

2 - Une plus grande information du consommateur

- Au plus tôt trois mois et au plus tard un mois avant la reconduction automatique de son contrat, la loi Chatel demande à l’organisme prêteur de signaler par écrit à son client sa possibilité de résilier son emprunt. Si cette information n’avait pas été communiquée dans les temps, le consommateur peut mettre gratuitement à terme son contrat.

- Actuellement, chaque ménage français composé de quatre personnes gère en moyenne 25 types de contrats différents (loyers, crédits, assurances, abonnements etc.). Tous ces contrats basés sur le principe de la tacite reconduction submergent le consommateur.

3 - Les crédits revolving (ou réserves d’argent) mieux encadrés

- Les contrats revolving sont directement visés par la loi Chatel. En effet, ces types de crédit personnel se sont développés de manière importante ces dernières années. Ces derniers se développent notamment dans le cadre de la grande distribution (carte de paiements) et facilitent le surendettement.

- Désormais, en cas d’augmentation du montant de la réserve d’argent, l’organisme de crédit sera tenu d’adresser une nouvelle offre par courrier. De plus, si l’on ouvre une réserve d’argent mais que l’on ne l’utilise pas pendant une certaine période, le contrat s’annule.

4 - Le crédit gratuit encouragé

- La publicité pour le crédit gratuit devient possible hors du lieu de vente avec la loi Chatel. L’impact du crédit gratuit est important : M. Chatel souligne que 60%des consommateurs qui y ont eu recours auraient renoncé à leur achat s’il n’avait pas été possible.

Bon à savoir : la loi Chatel s’applique également aux assurances. Excepté l’assurance vie, votre assureur doit vous tenir informé de l’échéance de votre contrat chaque année et de votre possibilité d’en changer. Le délai est de 20 jours pour en changer.