Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sondage - Faut-il supprimer les feux rouges ? (résultats)

Dans Economie / Politique / Autre actu économie / politique

, mis à jour

Bordeaux, Lyon, Nantes et bientôt Paris : de plus en plus de grandes villes décident d'enlever des feux tricolores pour proposer à la place des priorités à droite ou des giratoires. Deux grands avantages : des conducteurs plus prudents dans les croisements et moins de bouchons. Pensez-vous que c'est une bonne idée ?

Sondage - Faut-il supprimer les feux rouges ? (résultats)

Le processus est entamé

Lors du dernier Conseil de Paris, fin janvier, l'idée d'une expérimentation dans la capitale a été votée. Elle a été initiée par le Groupe Écolo de Paris, qui dans un communiqué indique que 14 % des accidents de la route ont lieu à des carrefours avec feux tricolores. Cela représenterait en France chaque année pas moins de 10 000 accidents, 1 500 blessés hospitalisés et 150 décès. Plusieurs croisements de la Ville Lumière seront concernés en 2018, dans des quartiers à zone 30.

Paris est loin d'être pionnier. À Bordeaux, le processus est entamé depuis 2015. À ce jour, 25 carrefours ont déjà été débarrassés de leurs feux. D'ici cinq ans, il y en aura 200 à 300 supplémentaires. Du côté de Lyon, la signalisation lumineuse sur la Place des Terreaux a été abandonnée il y a trois ans. À Abbeville, une commune de plus de 20 000 habitants dans la Somme, il n'y a plus qu'un carrefour avec des feux.

Rendre les automobilistes plus vigilants

Au volant, nous sommes plus prudents lorsqu'il n'y a pas de signalisation. N'êtes-vous pas plus attentif quand un feu est en mode clignotant ? Lorsque nous passons au vert, nous avons un faux sentiment de sécurité, pensant à tort que le carrefour sera forcément dégagé. Sans oublier que nous nous concentrons sur le feu, en oubliant de regarder le reste. Mais il peut toujours surgir un autre automobiliste ou un piéton. Supprimer le feu rouge revient à responsabiliser les automobilistes et les pousse à ralentir. D'ailleurs, trop de signalisation tue la signalisation. Il en va de même pour les contraintes. Plus un automobiliste se sentira forcé, moins il aura envie de respecter.

De plus, un feu vert qui se profile à tendance à nous faire accélérer, avec la volonté de ne pas rater cette occasion de le passer. Un rouge et c'est l'impression que tout s'écroule, que la journée sera ratée, un peu comme voir un métro partir sous son nez alors qu'un autre est annoncé deux minutes plus tard ! Le feu peut aussi être source d'agacement quand il semble faire attendre pour rien, avec à la clé des conducteurs qui se vengent sur la pédale d'accélérateur.

Fluidifier la circulation et faire des économies

Se passer des feux, c'est réduire les embouteillages. Un aspect important dans des agglomérations telles que Paris, Bordeaux et Lyon, très encombrées. Supprimer les arrêts forcés pour proposer à la place des giratoires ou des priorités à droite permet de mieux faciliter les flux de circulation, en évitant notamment de garder un feu vert dans un axe où plus personne n'attend. Le chef de cabinet du maire d'Abbeville expliquait récemment à nos confrères du Parisien : « Avec 64 000 entrées et sorties de véhicules par jour dans le centre, nous avions des bouchons sur plusieurs centaines de mètres du temps où nous avions des feux. Depuis que nous les avons remplacés par des carrefours giratoires, la fluidité est bien meilleure ».

À Bordeaux, on met en avant le coût des feux. Dans le journal Sud Ouest, Michel Duchène, vice-président de la Métropole de Bordeaux en charge des grands projets d'aménagement urbain, déclarait il y a quelques jours : « l'entretien et la consommation électrique coûtent plus cher que leur suppression et les aménagements qui en découlent ».

Le feu rouge n'est pas mort

Les fabricants de feux peuvent se rassurer, la signalisation tricolore ne va pas disparaître de nos routes. Elle se fera plus rare dans les grandes agglomérations, mais surtout dans les quartiers les moins chargés, où la vitesse sera réduite. Il semble en effet impensable de se séparer d'un feu pour les plus gros croisements ou sur les grands boulevards. Le feu peut notamment être nécessaire sur ces axes pour une bonne cohabitation entre automobilistes et piétons. En effet, dans les zones les plus touristiques, le flux de piétons est permanent, ce qui peut amener les conducteurs à forcer le passage dangereusement.

Quand le feu passera au vert ? Votre auto pourrait bientôt vous le dire.

Chez Audi, on travaille depuis plusieurs années sur un système qui permettrait aux autos d'afficher à quel moment le feu sera vert, avec un compte à rebours. Selon le constructeur, une telle technologie permet de fluidifier la circulation et de réduire la consommation. Pour fonctionner, la voiture doit être dotée d'une connexion 4G qui lui permet d'être connectée avec le centre de gestion des feux des villes… si ces dernières sont d'accord pour le faire.

Faut-il supprimer les feux rouges ? Pour vous, c'est OUI à 61 %

Au moment de faire le bilan, un peu plus de 300 votes ont été enregistrés. Et vous êtes plutôt pour la suppression. "JF2" met en avant le fait que les conducteurs se concentreraient davantage et fait un parallèle avec la signalisation horizontale : "l'absence de lignes sur la route incite les automobilistes à la prudence et à lever le pied."

Bien souvent mis en place pour remplacer des feux, les giratoires vous divisent. "Veruza" pensent qu'ils sont anxiogènes. "Mynameisfedo" souligne qu'ils ont un avantage sécuritaire "car il n'y a pas de risque de collision frontale sur un rond-point, puisqu'il n'y a qu'un seul sens de circulation".

Vous appréciez encore le feu, mais vous aimeriez le voir plus intelligent (avec notamment un décompte avant de passer à l'orange pour "narmer"), mieux synchronisé au suivant pour "finkployd" et surtout en fonction à certaines heures de la journée quand il est vraiment utile.

Vous pouvez encore voter et réagir !

Mots clés :

Commentaires (48)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les rond de point, ces la dawa. tout le monde bataille pour se faufiler.

Au moins avec les feu multicolores, tu sai quand tu passe et que tu passe pas.

Et puis ces beau les feu. Surtout la nuit.

Par

Je rêve de feux qui puissent me prévenir qu'ils vont bientôt passer à l'orange, histoire de laisser glisser la voiture sans accélérer si je sais que je ne pourrai pas le prendre au vert.

Par

Raisonnement sensé... Puis ça fera de la consommation d'électricité et de la maintenance en moins. Pas besoin d'entretenir un panneau, on le change que quand il est éclaté par un routier ou complètement illisible. C'est aussi plus zen que les feux... J'vote "oui".

Par

ça dépend de la charge du carrefour qui elle-même dépend de l'heure.

Bon le feu rouge remplacé par un giratoire c'est maintenant assez classique ... on commence d'ailleurs à voir des giratoires à feu ... qui ne sont actifs qu'à certaines heures ou déclenchés par un bus en approche

Par

En réponse à narmer

Je rêve de feux qui puissent me prévenir qu'ils vont bientôt passer à l'orange, histoire de laisser glisser la voiture sans accélérer si je sais que je ne pourrai pas le prendre au vert.

Dans toutes les ex républiques soviétiques du caucase, nombre de pays de 'Est, à Cuba ... il y a un compteur de temps associé au feu : on sait parfaitement combien de temps il reste avant de changer de couleur.

Comme quoi les pays débiles ne sont pas ceux que l'on croit

Par

On doute que les voitures et scooters s'arrêteront pour laisser passer les piétons.

Par

En réponse à ceyal

Dans toutes les ex républiques soviétiques du caucase, nombre de pays de 'Est, à Cuba ... il y a un compteur de temps associé au feu : on sait parfaitement combien de temps il reste avant de changer de couleur.

Comme quoi les pays débiles ne sont pas ceux que l'on croit

Je préfère vivre dans un "pays débile".

Par

Enlever complètement les feux n'est pas une bonne idée. Il sera impossible de gérer les flux à l'entrée des villes aux carrefours, etc. Et quand il y a trop de voitures.

Sinon pour info, pour avoir un carrefour avec une plus grande capacité, le giratoire est la meilleure solution, mais plus coûteuse...

Par

Un pedestre ne dois pas traverser a un rond de point. Il doit voir plus loin.

Safe attitude.

Par

Moi je pense que si les feux sont omniprésents dans tout les pays du monde c'est qu'il y a une raison

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire