Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Transports: ce qui vous attend cette semaine

La semaine qui vient de s’achever laissera de bien mauvais souvenirs aux automobilistes confrontés aux problèmes d’approvisionnement de carburant. Si la situation semble s’améliorer de ce côté-là, d’autres difficultés sont à prévoir côté transports en commun et aviation.

Côté carburant, la situation devrait revenir à la normale d'ici mardi. Mais il ne faut pas crier victoire trop vite...
Côté carburant, la situation devrait revenir à la normale d'ici mardi. Mais il ne faut pas crier victoire trop vite...

Invité de BFM TV dimanche soir, le leader de la CGT Philippe Martinez a prévenu : «Si la CGT et les autres organisations syndicales appellent à continuer la grève, c'est parce que le gouvernement ne nous entend pas (…) Il y aura un pic de mobilisation en milieu de semaine».

Quelques heures plus tôt sur France 3, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll s’était voulu plus rassurant en précisant qu’il y aurait de l’essence cette semaine. Les transports routiers de marchandises avaient été exceptionnellement autorisés ce week-end. Chez Total, plus de 1000 camions ont été mobilisés dès vendredi pour charger dans les dépôts accessibles (contre 350 camions en temps normal). « Ces camions auront effectué 2 livraisons ou plus dans la journée, soit une opération de ravitaillement représente plus d'1,6 million de pleins de 35 l », précise la compagnie.

Ce lundi matin, Le Monde précise que quatre des huit raffineries françaises sont toujours à l’arrêt et deux fonctionnent en débit réduit. Un service minimal a néanmoins été imposé par le gouvernement. Pour autant, des difficultés restent à prévoir.

Côté SNCF, des préavis de grève reconductibles ont été lancés par quatre syndicats (CGT, Unsa, SUD-rail, CFDT) à partir de mardi 20 heures. Outre le rappel de leur opposition à la loi travail, ils entendent ainsi peser sur les négociations internes sur le temps de travail des cheminots, lesquelles doivent se poursuivre jusqu’au 6 juin. Jeudi, ce sont les transports publics d’Île-de-France qui devraient être perturbés en raison d’un mouvement illimité de la CGT à la RATP. En jeu là encore, un appel au retrait de la loi travail auquel s’ajoute un appel à la réouverture des négociations salariales annuelles. Dans les airs, les syndicats de la DGAC (l'aviation civile) appellent à un arrêt de travail de vendredi à dimanche. Autant de mouvements destinés à mettre la pression sur le gouvernement à quelques jours de l'ouverture de l'Euro de football (10 juin), et qui devraient avoir des conséquences directes sur le trafic routier. Il ne fait décidément pas bon être automobiliste en France actuellement.

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ce qui me surprend c'est que la SNCF et la RATP profitent de ces mouvements anti loi du travail pour revendiquer sur des sujets qui leur sont propres

Par

Tout simplement pour essayer de rendre moins impopulaire leur N ieme journée de gréve.......

Par

En réponse à syl203579

Ce qui me surprend c'est que la SNCF et la RATP profitent de ces mouvements anti loi du travail pour revendiquer sur des sujets qui leur sont propres

Ah bon, étonnant vous dites?

De parfaits opportunistes plutôt.

Encore des corporations qui tomberont de haut quand on leur supprimera TOUS leurs privilèges d'un seul coup (quand on pourra vraiment plus payer) alors qu'ils auraient pu durant ces dernières 25 années négocier un atterrissage en douceur.

Perso en tout cas, j'en ai assez de ces minorités au pouvoir de blocage, capables de bloquer un pays entier pour promouvoir leurs seuls intérêts.

Mon coup de gueule est hors sujet et sera surement effacé mais il y en a marre de ses dinosaures (dans une société chez qui on paye encore des primes de charbon à certains, cocasse quand on "pilote" un TGV) et qui croient bon nous polluer la vie pour forcer leurs patrons à changer d'avis!

Par

"actuellement"?????

Supprimez "actuellement" de la dernière phrase et vous obtiendrez le ressenti de quelques uns depuis ces 10 dernières années....

Par

Et c'est quand que l'on lâche les CRS???

Par

En réponse à jeanno_74

Ah bon, étonnant vous dites?

De parfaits opportunistes plutôt.

Encore des corporations qui tomberont de haut quand on leur supprimera TOUS leurs privilèges d'un seul coup (quand on pourra vraiment plus payer) alors qu'ils auraient pu durant ces dernières 25 années négocier un atterrissage en douceur.

Perso en tout cas, j'en ai assez de ces minorités au pouvoir de blocage, capables de bloquer un pays entier pour promouvoir leurs seuls intérêts.

Mon coup de gueule est hors sujet et sera surement effacé mais il y en a marre de ses dinosaures (dans une société chez qui on paye encore des primes de charbon à certains, cocasse quand on "pilote" un TGV) et qui croient bon nous polluer la vie pour forcer leurs patrons à changer d'avis!

Renseignez vous au lieu de dire des bétises :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/06/18/prime-charbon-prime-pour-absence-de-prime-les-legendes-urbaines-de-la-sncf_4439497_4355770.html

Vous voulez la privatisation comme en Angleterre et vous verrez le résultat.

On a fait l'expérience de la privatisation des autoroutes , c'est vrai on a tous gagnés ..

Par

En réponse à gastonzegaffe

Renseignez vous au lieu de dire des bétises :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/06/18/prime-charbon-prime-pour-absence-de-prime-les-legendes-urbaines-de-la-sncf_4439497_4355770.html

Vous voulez la privatisation comme en Angleterre et vous verrez le résultat.

On a fait l'expérience de la privatisation des autoroutes , c'est vrai on a tous gagnés ..

Ma femme a travaillé plusieurs années à la SCNF, aux cadres permanents comme ils disent.

Elle a quitté la société en 2014 pour me suivre dans la région de mon nouveau poste.

Alors, il y a peut être plus de prime de charbon, mais les roulants, dont les "pilotes", je peux vous dire qu'ils ne sont pas à plaindre.

Et la productivité dans cette entreprise n'est pas qu'une "légende urbaine". Pour le coup, c'est du vécu!

Par

En réponse à gastonzegaffe

Renseignez vous au lieu de dire des bétises :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/06/18/prime-charbon-prime-pour-absence-de-prime-les-legendes-urbaines-de-la-sncf_4439497_4355770.html

Vous voulez la privatisation comme en Angleterre et vous verrez le résultat.

On a fait l'expérience de la privatisation des autoroutes , c'est vrai on a tous gagnés ..

Je vous rejoints sur ce qui concerne la privatisation. C'est probablement pas la bonne solution.

Mais il n'y pas besoin de privatiser, juste d'augmenter la productivité. Ça serait déjà un large progrès.

Mais les mentalités on du mal à changer.

Avant, tout le monde s'en fichait, pas de concurrence.

Maintenant, avec l'ouverture du rail à la concurrence, ils commencent à avoir peur... On pourrait faire mieux ailleurs et pour moins cher (et sans n'employer que des esclaves)!

Regardez les performances du fret à la SNCF et revenez causer. Même les agents SNCF eux mêmes sont conscients des dysfonctionnements de leur entreprise (on en a assez discuté en famille...).

Par

Vivement le train 100% autonome !

Pour les avions bah c'est simple, ils auront bientôt coulé air france.

Je terminerais plutôt l'article par il ne fait pas bon être contribuable car ce sont bien eux qui épongeront le coût faramineux de ces grêves

Par

bah! au bas mot, il y aura à peine 10 à 20% de transports en moins au grand maximum.

par ailleurs, la RATP a pour particularité d'avoir à disposition à tout moment une équipe spéciale disponible de conducteurs de métros et rer dont la particularité du contrat est de ne pouvoir se mettre en grève. dès lors, ces derniers sont appelés à remplacer les conducteurs grêvistes dès lors qu'une grêve se profile.

le reste du temps, ils sont en attente, et c'est bien là qu'ils y trouvent leur intérêt.

pas pour rien que les conducteurs de la RATP font rarement des arrêts de travail: étant immédiatement remplacés, leur mouvement ne gêne plus grand monde...

sans parler que plusieurs lignes sont désormais automatisés.

mais une fois encore, les CGTistes aidés des médias vont essayés de nous faire croire qu'ils vont réussir à tout bloquer.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire