Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Une grève des transporteurs de carburants fait craindre une pénurie dans les stations

Dans Economie / Politique / Social

Une grève des transporteurs de carburants fait craindre une pénurie dans les stations

À l'appel de la CGT, la profession est invitée à ne pas travailler vendredi. Le mouvement est reconductible. Le spectre de la pénurie aux pompes plane à nouveau sur l'Hexagone.

Les salariés du transport routier de matières dangereuses sont appelés à se mettre en grève vendredi. Cela concerne les produits chimiques, le gaz mais aussi les carburants. Le mouvement est lancé par la CGT, qui souhaite une meilleure reconnaissance de la profession.

Le syndicat réclame une prise en compte des "spécificités" liées aux matières dangereuses au sein de la convention collective des transports routiers. Dans la liste des revendications, il y a la mise en place d'une durée journalière de travail maximale de 10 heures, l'instauration d'un suivi médical spécifique ou encore l'obtention d'un 13e mois.

Par l'intermédiaire de son secrétaire fédéral, Fabrice Michaud, la CGT-Transport indique que les mesures sont importantes pour "la sécurité des biens et des personnes", avec l'exemple de conducteurs qui "font jusqu'à 56 heures par semaine".

La CGT annonce que la grève est reconductible. Elle débutera au cœur du week-end de l'Ascension et pourrait être particulièrement suivie en Ile-de-France et dans l'Ouest du pays. Il n'en faut donc pas plus pour avoir en tête les risques de pénuries. On se souvient que la situation avait été tendue en mai 2016 après le blocage des raffineries et dépôts de carburants en raison de manifestation contre la loi Travail.

Il ne faut pas d'ores et déjà céder à la panique. Les stations seront alimentées jusqu'à mercredi et profiteront ensuite de plusieurs jours de réserve. Mais il est vrai que la situation pourra vite se dégrader si la grève se poursuit la semaine prochaine. Il y a le risque de voir la pénurie dans certains points de vente accélérée par des volumes de ventes supérieurs à la normale, gonflés par des automobilistes qui ont peur de la panne sèche.

Mots clés :

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Vivement l'électrique

Par

En réponse à springo

Vivement l'électrique

+1 c'est ce que j'allais dire.

Par

Oui bah déjà arrêtez d'écouter la cgt c'est pas eux qui règleront vos problèmes

Par

...une société Uberisé et des emplois jetables sera plus efficace ?

Par

m'en fou je roule en RENAULT Zoé électrique les pompes connais plus!:ptdr:

Par

En réponse à mynameisfedo

+1 c'est ce que j'allais dire.

4 ans que je ne suis pas allé à la pompe avec ma RENAULT Zoé ! c'est top

Par

ahhhhh enfin. les sauveurs de la patrie et des pauvres salariés, la CGT est là. bon il faut bien exister vu qu'ils ne sont plus le premier syndicat donc bcp bcp moins d'argent de l'état. et comment vont ils entretenir leurs châteaux et organiser leurs sauteries. quel monde injuste...:lover::lover::lover:

Par

4 ans que je ne suis pas allé à la pompe avec ma RENAULT Zoé ! c'est top

au pire si ils coupent le courant pas de pompes non plus elle fonctionnent à l'électrique !!!

mais moi j'ai mes panneaux solaires perso pour charger ma RENAULT Zoé au cas ou

Par

Le genre d'informations qui va créer la pénurie. Splendide !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire