Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

VTC : les manifestations reprennent

VTC : les manifestations reprennent

Les chauffeurs VTC se sont rappelés au bon souvenir de tous en cette entame d’année 2017. Ils avaient quitté la précédente année en suspendant un conflit social dont la cible est la politique globale de l’enseigne Uber. Ils avaient promis qu’ils reprendraient le collier une fois la trêve des confiseurs passés. Promesse tenue. Et le 16 janvier, ça pourrait être bien pire…

La grogne des acteurs du secteur des véhicules de transport avec chauffeur s’est concrètement manifestée aujourd’hui à Paris. Les chauffeurs se sont rassemblés devant le siège parisien de la plateforme américaine Uber qui lançait une campagne de recrutement. L’objectif était de « déranger » la plateforme, dans une journée d’embauche de chauffeurs privés, sans toutefois bloquer la circulation.

Une action qui peut être considérée comme la reprise sur le terrain d’un mouvement qui se caractérise par des incidents assez violents entre les protagonistes mais aussi à l’égard des clients. De fait, l’appel à aura « une grosse mobilisation place de la Bastille le 16 janvier » lancée par Sayah Baaroun du syndicat Unsa VTC est à prendre au sérieux.

On rappellera que les manifestants accusent Uber, leader du marché des voitures de transport avec chauffeur (VTC), d'imposer des conditions de travail « indignes » avec un prix minimum de la course descendu à six euros. Ils réclament un droit de regard sur les pratiques jugées « abusives » de déconnexion qui peut les priver d'accès à la plateforme, souvent à la suite de commentaires négatifs d'un client.

En vue de trouver une issue au conflit, un médiateur a été nommé par le gouvernement pour mener une négociation d'ici au 31 janvier sur la tarification, les charges, la protection sociale et les conditions de déconnexion des plateformes.

Mots clés :

Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

:mad:uber leur pique 25% de la course... au lieu de 2O%...

et ne paye aucun impot en france...

donc il faut boycotter cette appli californienne....

les chauffeurs uber doivent se bouger....

dans 5 ans uber les virera avec sa voiture autonome....

quand au client.....

pas compliqué prenez la carte de vsite du chauffeur uber....

appellez le en direct la prochaine fois...

et demandez lui 1O%... de remise lol!!!

Par

Chouette les Norvegiens vont encore nous casser les couilles ! :cubitus:

Par Profil supprimé

Ils testent les fumigènes pour la Gay Pride ?

Par

et on met encore tout les VTC dans le même panier comme si cette société californienne les faisaient tous travailler...

comme si les taxi qui foutent la merde représentaient tout les taxi

comme le dis gignac31 le relationnel il n'y a que ça

Par

Hubert n'en a rien à faire car s'ils n'ont pas d'autres employeurs Hubert les prends derrière :coucou:

moralité allez y "à pinces" :oui:

ou faites tako les gars :wink:

Par

Alors maintenant que le litre de coco qui mousse va largement dépasser en région parisienne les 1,30 €....imaginez juste la colère qui n'est sans doute pas près de s'éteindre...

Par

Je confirme pour le relationnel, testé et approuvé. En plus, avoir son propre carnet clients, c'est le panard, tu finis par connaître les personnes et à fidéliser leurs amis, patrons, collègues et voisins. Et pour presque rien, tu peux leur donner l'impression d'être très privilégié, ça flatte l'égo, ça valorise la personne et tout le monde est content. Les pourboires tombent, tu gères ton propre horaire, tu peux refuser les ivrognes et les tarés, etc... Si ils veulent sauver les meubles, les chauffeurs VTC / taxis doivent appliquer cette solution. Ou changer de métier...

Par

En réponse à Pagani-Zonda

Chouette les Norvegiens vont encore nous casser les couilles ! :cubitus:

??? ils sont français pourtant

Par

En réponse à LittlePaulie

Je confirme pour le relationnel, testé et approuvé. En plus, avoir son propre carnet clients, c'est le panard, tu finis par connaître les personnes et à fidéliser leurs amis, patrons, collègues et voisins. Et pour presque rien, tu peux leur donner l'impression d'être très privilégié, ça flatte l'égo, ça valorise la personne et tout le monde est content. Les pourboires tombent, tu gères ton propre horaire, tu peux refuser les ivrognes et les tarés, etc... Si ils veulent sauver les meubles, les chauffeurs VTC / taxis doivent appliquer cette solution. Ou changer de métier...

En effet, ces chauffeurs oublient une règle de base du commerce : créer et fidéliser sa clientèle. Uber leur permet de se mettre le pied à l'étrier, pour ensuite faire leur clients. Certains l'ont compris et gagnent bien leur vie. D'autres ne veulent que profiter des avantages de la plateforme sans en payer le prix...

Par

l'idée est trés bonne de ces plateformes vu le succés de celle ci elle devrait bosser avec les taxi car cela les concerne directement

une différence plus clair devrait être fait en VTC et taxi, dans l'offre matériel et de service, le sprix et dans les charge de chacun.

demain grace a une appli si tout le monde avait accés au hotel de luxe pour un prix dérisoir et que d'un cotés les hotel plus bas de gamme ne voyait plus persoone et que les 5* se voyaient rempli mais avec des marge ridicul et tout le personnel a 900€ par mois... que se passerait il a votre avis. puis aller on facilite l'ouverture des hotel 5*

cette historie de licence a pris de proportion ridicule

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire