Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Avis Lexus Is

Lexus Is 300 SPORTCROSS PACK LUXE BVA - 2002

Par

le 07 Avril 2021 à 16h37

Véhicule possédé depuis : 2 à 4 ans

Kilomètres par an : 17000 kms

Type d'usage : Quotidien

Type de parcours : Urbain, Extra-urbain, Autoroute, Montagne

Consommation moyenne : 8.9 l/100 km

Entretien : Concession, Moi-même

Avis général

Il est très difficile de décrire la Lexus IS300 car c'est un véhicule complètement atypique. Si vous êtes ici, c'est que vous voulez en savoir plus.

 

Alors oui, la Sportcross 300 est un véhicule atypique à mort. Cette voiture est effectivement un break. Avec tout l'agrément en place et de confort que peut offrir ce genre d'architecture. Mais le tout, sur une plateforme légère (1510 kg), une suspension sport inspirée de la compétition et créée par Nobuaki Katayama, l'un des ingénieurs japonais les plus brillants de son temps, et à qui l'on doit entre-autre, la Toyota AE86 Trueno. Le tout est mû par un moteur Toyota 2JZ ge de 3 litres de cylindrée, la version sans turbo du mythique 2JZ gte, qui envoie sa puissance de 235 chevaux (mesurés) aux seules roues arrières.

 

Oui, vous voyez venir le truc, ça commence comme l'énième description d'un break Opel, avant de dévier Lotus Exige en milieu de description. Et c'est ça qui fait tout son charme.

 

Parce-que, sous ses allures de petite demoiselle bien comme il faut (très confortable d'origine d'ailleurs, avec une suspension réglée plutôt soft), avec un équipement complet, même pour une voiture toute option de 2012, genre : régulateur de vitesse, antipatinage actif, airbags latéraux en rideau, airbags de siège et les deux habituels du conducteur et passager, on a aussi une climatisation automatique, une chaîne hifi puissante avec Subwoofer intégré dans le coffre, des sièges en cuir de très bonne qualité avec une surface centrale en alcantara qui ne bouloche pas, des rangements partout, un volant en cuir fin, boite automatique cinq rapports qui passent sans à coups...

 

... la voiture possède un vrai intérêt pour les gens qui aiment conduire. Il est difficile de tout expliquer en détail. Mais la façon dont la suspension est conçue s'inspire de la compétition, avec un trapèze avant et arrière totalement flottant, et dont ton peut régler la géométrie aux petits oignons. Je préciserai pour le lecteur que ma voiture possède quatre amortisseurs K&W V3, ce qui a changé la donne (comportement soft d'origine, beaucoup plus de précision avec les K&W).

 

Une fois bien réglée, le retour des informations venant de la route est un point fort indéniable, qui la place au sommet du monde des breaks, et la capacité du véhicule à répondre aux impulsions de volant est ultime. Tu penses à une direction pendant ton virage, tu envoie l'impulsion avant l'apex, et la voiture va redonner la réaction souhaitée. TOUJOURS. Hormis si tu t'es planté sur la nature de la chaussée, ou que tu as bourrinné au-delà des limites du châssis, On a quitté le terrain des véhicules "normaux" depuis très longtemps, et c'est plutôt chez Ferrari, que vous trouverez des analogies et éléments de comparaison.

 

Quelques comparaisons... justement, pour permettre de savoir où on se situe. Par rapport à un break série 3 bmw classique, la IS300 ainsi préparée a plus de grip, plus de retour dans la direction, un feeling totalement analogique. Elle est sécurisante, car on sait où on se trouve, et on peut pousser beaucoup plus proche de la limite. Une Kia Stinger GT avec ses deux gros turbos et son 4x4 vont avoir une bien meilleure poussée, mais sur petite route, la Stinger va rouler sur son poids et chasser sa masse sur l'extérieure, là où cette 300 va sautiller entre ces pneus en fonction de l'indication que vous allez donner. OUI, c'est ce genre de bagnole.

 

Le 2JZ enfonce le clou. Oui, en atmo, les 235 chevaux ne semblent pas être grand chose. Mais, justement, à bas régime, le moteur est discret, tourne comme une horloge et sans vibration, avec un couple satisfaisant qui permet de rouler efficace. Mais dès que vous chassez au-delà des 3000 tours, il se réveille, commence à développer beaucoup de mordant et d'agressivité, tout en gardant un couple remarquable jusque tout en haut de la zone rouge. C'est un moteur qui déroule bien.

 

Et du coup, voilà son avantage majeur par rapport à tout le reste. Les autres breaks, à part peut-être des machins super exclusifs que je n'ai pas l'occasion de conduire, seront tous plus patauds, plus lourds, moins incisifs. Ici, c'est tout le contraire. Mais tu n'hypothèques pas le confort ou la praticabilité en cours de route. C'est un vrai break, avec un vrai comportement de routière quand il le faut. C'est juste ce comportement incisif et précis en plus, qui rend le tout complètement jouissif.

 

Des points faibles ? Oui.

¥ Le système de suspension nécessite que des gars compétents s'attardent dessus. Evitez les tuners du dimanche genre "Gégé-Labricole".

¥ Le 2JZ a une appétit certain, chez moi, il tournait fréquemment à 10 litres/100. Sachez cependant que vous pouvez grandement baisser la conso en rabaissant légèrement la voiture, fignolant la géométrie, et en montant des jantes légères. Franchement, j'ai vu ma moyenne descendre fortement après la greffe de la nouvelle suspension (8.4L/100).

¥ Les freins sont chers. Le freinage est endurant en tout temps, mais remplacer les plaquettes et les disques vous coûtera 1'200 balles.

¥ Le système de radio est un peu daté. Sachez que vous pouvez intégrer des autoradios modernes en taille 2U. mais faites attention, car l'installation nécessite un gros boulot. En effet, sur cette voiture, toute la musique passe sur un ampli de puissance qui est monté dans la planche de bord, et qui filtre le signal pour chaque HP. Si vous voulez vous en sortir à pas cher, il faut que le modèle que vous choisissiez soit compatible avec le harnais d'origine, ce qui a peu de chances d'arriver. Pour mon cas, on a installé un fitre devant chaque HP, ce qui nous a forcé à démonter toute la bagnole à l'intérieur.

¥ La boite de vitesse est douce et silencieuse, sans à coups. Mais, du coup, cette boite auto est un léger boulet quand il s'agit de rouler vite. Il y a, effectivement, un mode manuel, mais il passera automatiquement la vitesse au dessus si vous arrivez au rupteur. Ceci nécessite de rouler le mode manuel de façon réfléchie, en fixant une zone rouge légèrement plus basse dans votre tête.

¥ Je pense sincèrement que ce véhicule est dangereux pour un jeune qui n'a pas l'expérience de véhicules puissants et orientés racing comme celui-ci. Elle demande un conducteur expérimenté qui saura lire les dangers et les trajectoires, et qui saura comment la placer.

Problèmes rencontrés

J'ai eu les mêmes problèmes que tout le monde =

 

1) La voiture utilise des bobines d'allumages . Hors, avec l'âge, les injecteurs peuvent commencer à se fendre. Le cylindre brûle alors trop riche, et ça va torpiller une ou l'autre bobine d'allumage. IMPORTANT : ayez toujours une bobine d'allumage neuve pour ce modèle, avec vous dans le coffre. Car si vous devez en changer, les délais de livraison peuvent être très longs.

2) Cette voiture à un talon d'Achille. La fameuse rotule inférieure (tapez IS300 et balljoint). La pièce d'origine montre des signes de faiblesse autour des 100'000km. Il FAUT la changer autour de cette période. A changer, c'est chiant et un peu cher, mais si elle casse, ça fait des gros dégâts. Conseil, changez pour un modèle OEM que vous avez effectivement acheté chez Toyota (des faux circulent).

3) Après 15-18 ans, il sera probablement temps de refaire des pièces en caoutchouc et autres joints. Mon joint de carter et celui de la pompe à huile sont encore bon, mais ils arriveront bientôt au bout (après 18 ans d'usage quand-même).

4) Courroie changée. Attention, ce moteur est à intrusion, il faut donc bien surveiller l'âge/kilométrage de la courroie.

A aimé

  • Comportement dynamique
  • Equipement de série complet
  • Grand confort
  • Agrément du moteur
  • Puissance gérable
  • Boite de vitesse douce
  • Très grande qualité de finition
  • Abordable en occasion
  • Ligne intemporelle
  • Poids contenu

N'a pas aimé

  • Consommation du 2JZ ge
  • Un 2JZ GTE aurait été le summum
  • AI qui monitorise la performance

Détail de la note

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Sécurité

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Budget

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Confort

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Conduite

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Aspects pratiques

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Equipements de série

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Qualité de la finition

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Fiabilité

  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5

Ecologie

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Originalité du design

Rechercher un avis

SPONSORISE

Derniers avis Break

Avis Volvo V60 (2e Generation)II B3 163 INSCRIPTION LUXE GEARTRONIC 8 (2021)

Par Toy6981 le 26 Juillet 2021 à 22h23

Lire l'avis»
Avis Peugeot 308 (2e Generation) SwII (2) SW 1.5 BLUEHDI 130 S&S GT (2021)

Par hugues561968 le 23 Juillet 2021 à 01h06

Lire l'avis»

Forum Lexus Is Sportcross