Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Tout sur Buick Park Avenue

Buick Park Avenue

Note des propriétaires

13,6/20

Commercialisé : de 1991 à 1997

Prix non communiqué...

Motorisation : Essence

Emission de CO2 g/km*

*Norme NEDC
Essais (0)Avis (4)Fiche fiabilité (0)Fiches techniques (0)

SPONSORISE

Avis Buick Park Avenue

Park Avenue V6 BVA (1992)

Par  le 11 Décembre 2017 à 17h56

C'est ma voiture de tous les jours, exemple type de la berline de luxe décalée, d'une rare élégance, globalement fiable, et d'un environnement intérieur reposant. Très confortable - mais dont l'amortissement compensé peut rendre mal à l'aise certaines personnes - avec l'avantage de banquettes qui libèrent le corps et apaisent l'esprit. La boite auto au volant est également de ces détails qui dont la différence. L'atmosphère sonore à l'intérieur rappele les TGV, le moteur ne se faisant entendre qu'à l'accélération lorque le contrôleur de croisière veut rapidement gagner la vitesse programmée, et rappele bien la sonorité d'un V8 US (c'est un 6 cylindtres). La consommation est tout à fait raisonnable rapportée au véhicule (de l'ordre de 9/10 litres) mais je roule à la cool. L'équipement comporte l'essentiel d'aujourd'hui mais il y manque l'ordinateur de bord. La commande de climatisation est placée trop bas, et il manque des vide poche aux portières. L'ergonomie est satisfaisante, et la planche de bord est agréablement dessinée malgré le regroupement un peu banal et petit des instruments de contrôle. Si la descente automatique de la vitre conducteur est au programme, la remontée n"y est pas et ce bouton est en plastique de piètre facture alors que tous les autres sont en métal, bizarre. La qualité des plastiques autour des ceintures de sécurité et des pare-soleils sest également assez médiocre. Mais le pire vient du ciel de toit. Refait après plus de vingt ans d'accord, mais sur des nippones de 30 ans et plus, il ne tombe pas! l'habitabilité est grande, et on peut allonger les jambes à l'avant comme à l'arrière. Par contre les repose-têtes avant ne servent à rien en terme de maintien, car ils reculent d'autant qu'ils montent. Le coffre est gigantesque mais pas haut - sauf de seuil - et si profond qu'on y plonge! Le comportement routier est sain mais très souple, du coup la direction paraît trop directe. Mes deux seuls problèmes "mécaniques" répertoriés avec cette voiture sont une sonde de niveau de liquide de refroidissement hs et une difficulté rédhibitoire à bien connecter la batterie (probablement du au changement pour des cosses européennes) Bref pas de quoi changer une telle voiture pour ça même à près de 300 000 kms. En résumé, une voiture de sybariteLire la suite de l'avis»

Park Avenue V6 BVA (1993)

Par  le 03 Octobre 2013 à 14h34

J'ai acheté une Park Avenue modèle '93 en 2000 et l'ai gardé 4 ans. Possesseur d'une Riviera S Type de 1979, j'ai toujours été un admirateur de Buick.La Park Avenue de 1993 était un très beau modèle et possèdait encore les pare-chocs chromés qui ont disparu sur le millésime 94.Le ligne générale était magnifique et donnait à la voiture une classe incomparable.Le confort intérieur était royal, très typé américain avec des sièges avant hyper confortables mais qui avaient pour principal défaut de n'avoir aucun maintien. On s'enfonçait dedans comme dans un bon vieux canapé. Le cuir était lui aussi très américain. N'attendez pas une qualité Conolly. Mais quel confort! La finition et la qualité des plastiques étaient aux standards US de l'époque, donc loin d'être au top avec un faux bois plastifié du tableau de bord et des contre-portes très cheap !La voiture était livrée avec le 3.8L GM bien connu qui équipe aussi ma Riviera de 79, le Turbo en moins. Très souple avec un excellent couple pour un conduite fluide surtout avec le cruise control enclenché. La boite auto : lente et sa sélection au volant imprécise.Sa tenue de route était clairement déplorable. La voiture n'aimait pas les virages serrés. Je lui préférais une conduite "cruising sur autoroute et en ligne droite (!) là ou elle était dans son élément.Côté fiabilité, grosse déception avec des pannes répétitives malgré un entretien suivi chez LE spécialiste GM à Paris. Acheté avec 120,000 km, je l'ai revendu à un ami après 4 ans d'utilisation quotidienne. Elle a terminé sa carrière paisiblement sur la Côte d'Azur en tombant en panne définitivement avec 160,000 km au compteur.Lire la suite de l'avis»