Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiat Uno d'occasion

Picto Alerte Annonce
Aucune annonce Fiat n’est disponible.
Vous pouvez créer une alerte, La centrale vous préviendra dès que des annonces correspondant à vos critères apparaîtront.

SPONSORISE

Avis Fiat Uno

Uno 45 FIRE 3P (1988)

Par  le 20 Juin 2021 à 16h05

Ma premiere voiture, celle achetee par mes parents pour la conduite accompagnee. Blanche, 3 portes, le 45 fire carbu, la version de base. Autant dire qu’une fois le permis en poche et que j’etais seul au volant, on en a fait de belles ensemble. Une autre epoque et des faits d’armes qui de nos jours vaudraient la prison directement. Sorties entre potes dans la banlieue, soiree sur Paris, ballades en province puis les etudes dans le nord de la France, elle m’a emmené partout et plutot vite. Toujours joueuse mais bienveillante, saine, elle a su me donner de premiere vraies sensations et le plaisir de la conduite tout en me protegeant de mes erreurs. Malgre son petit moteur, elle etait assez redoutable face aux 205 junior, Super 5, Clio... plus legere, moteur plus recent et quelques petites optimisations ( admission directe, regulateur de pression, bougies Bosch super 4 ) qui a defaut de faire gagner réellement de la puissance offraient un indéniable trait de caractere. Fiabilité absolue si on excepte le fameux boitier d’allumage ( que ces nuls de mecanos n’ont jamais diagnostiqué... C’est mon pere et moi qui l’avons decouvert apres demontage et nettoyage du carbu puis remplacement de toute la ligne de carburant sans le moindre effet. Bien des annees plus tard, alors que jeune actif je m’etais achete une clio 16v, j’ai mis la belle en sommeil chez mes parents. Bien decide à la conserver. Puis l’erreur grossiere. 2 ans sans l’utiliser, on s’est dit qu’elle prenait de la place et qu’on aurait plus le temps de s’occuper d’elle. Elle roulait parfaitement mais c’etait notre jouer. Hors de question de la vendre à un inconnu. On a decider de la mettre à la casse. Un an apres on le regrettait deja... 15 ans plus tard, un ami m’envoie une annonce. La meme etait à vendre, 65000km, premiere main. Dans la seconde j’ai envoyé mes parents la voir à StDenis. Elle etait nickel, tres bien entretenue par ses propriétaires initiaux. Depuis 5 ans, j’ai donc le plaisir d’entendre les vocalises du Fire. Je l’ai entièrement remise a niveau et j’en ai fait le clone exact de la premiere. Tous les plastiques vieillit on ete changés, pc av et ar neufs, retros, clignos, un voile de peinture, jantes noires avec exterieur alu, le K&N de la premiere a repris place sous le capot de la seconde. Pour le freinage je suis passé sur des disques perforés avec des ferrodo racing DS2500 ( interdites sur route... mais un regal de force et de progressivité ), meme de nos jours, sur les petites routes il y a pas mal de gens surpris de ne pas pouvoir passer « aussi fort » que cette petite mamie sans pretention. Elle fait son effet dans les rassos de caisseux où je ne viens pas l’exposer et je me gare sur le parking visiteur... En general ça discute beaucoup autour. C’est pas la meilleure voiture du monde, mais moi je ne vois que ses points forts et toute mon histoire de conducteur. Je l’adore tout simplement 😉Lire la suite de l'avis»

Uno (1994)

Par  le 14 Octobre 2019 à 21h58

Fiat Uno 1.0 Ie "Start" 3 portes de 1994 qui comptabilise aujourd'hui 221.000 Kms.Pour commencer, c'est ma première voiture, on nous l'a donné, 176.000 kms, avec comme problème connu à ce moment la pompe à eau H.S. Qu'est ce que je peux en dire ? Franchement, c'est une bonne petite caisse, sachant le mauvais traitement qu'elle à connu avec l'ancien propriétaire peu méticuleux (entretien plus que douteux, jamais vu des bougies dans cet état, huile noire opaque, filtre à essence monté à l'envers et j'en passe...), c'est une vraie survivante. J'ai eu tous les frais d'entretiens qui n'ont pas été réalisés à faire, c'est une voiture qui m'est revenu au final très cher, mais bon, c'est ce à quoi il faut s'attendre en moyenne avec une voiture de ce kilométrage.Parlons de l'intérieur, bah c'est simple, très simple. Pas de compte-tour ni d'indicateur de température de liquide de refroidissement sur ma finition. En équipement c'est vraiment bas de gamme (lève vitre manuel, pas de centralisée, un seul feu de brouillard arrière, dégivrage arrière, boite 5) et une petite horloge digitale que j'ai pu récupérer à la casse, le branchement étant présent). Evidemment, pas d'airbags, d'ABS, d'ESP. Question habitabilité, c'est pas mal pour une petite citadine, le coffre est grand pour sa catégorie, la banquette arrière rabattue, on s'en sort pas mal. Petite option anecdotique, il y a deux réglages possible de l'inclinaison du dossier de la banquette arrière. S'en sort mieux qu'une 106 de la même époque.Elle possède donc le fameux moteur F.I.R.E., increvable, qui fonctionne très bien pour sa modeste puissance de 45 chevaux. Au début c'était un vrai veau (130 max sur autoroute en 4ème), mais après une révision complète, quelques petites modifications moteurs, j'ai pu atteindre les 160 en 4ème, mais faut prendre son temps, la voiture n'accélère plus vraiment passé les 140, et la 5ème ne sert qu'a réduire la consommation.Parfaite pour la ville, se faufilant dans la circulation (merci les 3m68 de la voiture et les premiers rapports bien étagés), elle ne bronche pas sur les grands axe, mais évitez l'autoroute, elle devient un vrai gouffre et le bruit moteur est agaçant (et ne comptez pas sur les haut parleurs de 8.7 cm à l'avant et les 10cm à l'arrière pour compenser), mais elle n'est pas vraiment faite pour ça. Question consommation, en ville on peut descendre sous la barre des 5l, sur départementale avec les limitations à 80 et en roulant cool, 5l environ, 10l a 130 sur autoroute. Avec mon utilisation assez intensive et avec le pieds assez lourd, on arrive à du 7.5l en mixte.Pour ce qui est de la tenue de route, mon avis ne sera pas objectif. Quand je l'ai récupérée, les amortisseurs étaient dans un sale état (ceux d'origine). Je les aient remplacé par des KYB Exel-G, soit disant 10% plus dur que ceux d'origine. Avec les Norauto Prevensys 3, la tenue de route pour une aussi petite voiture de conception si simpliste est assez impressionnante. C'est simple, je ne me suis jamais vraiment fait peur avec, et ceux qui ce sont moqué de mon pot de yaourt en ligne droite ce sont fait ridiculiser en virage. Puissance modeste, donc aucun problème pour passer à fond en virage très peu de sous-virage, train arrière qui se fait la malle que lorsqu'on en à l'envie, très surprenante pour peu que l'on connaisse les bases d'une conduite sportive, en ne freinant pas à la corde comme un taré et en soignant ses trajectoires.Cependant, la voiture était très dure, sautait à la moindre petite imperfection sur la route, et avait un roulis digne d'une R16, mais ne décrochait pas.Question freins, ça freine bien, la pédale est dure, c'est dosable, faut s'habituer au fait de pas avoir d'ABS sous la pluie, mais elle pilait bien (merci le poids de la voiture).Question corrosion, c'est une Fiat... Pas mal de points de rouille superficiels sur la carrosserie, un trou net sur un longeron mal réparé par l'ancien propriétaire, mais rien de problématique pour le contrôle technique, elle est plutôt saine pour une Uno. Cependant, c'est le genre de voiture à garder abrité, la pauvre reste depuis longtemps dehors, et ça se voit...Conclusion, ce n'est peut être pas une voiture que je recommanderai pour un jeune permis, tout simplement pour la sécurité passive / active de la voiture qui est inexistante, aujourd'hui il me parait primordial d'avoir une voiture sûre, pour peu que la personne au volant n'en fasse pas n'importe quoi. Je la conseillerai plutôt comme voiture pour faire exclusivement de la ville, là où elle est à son aise, ou bien comme voiture de secours, c'est l'usage que j'en ait actuellement depuis ma nouvelle acquisition.Lire la suite de l'avis»

Uno 45 FIRE 5P (1988)

Par  le 26 Novembre 2012 à 11h28

Achetée neuve par mes parents en 1988, je l'ai récupérée en 2002 lorsque j'ai eu mon permis. Côté équipement, c'est le fire 1000 BV 4 increvable à carbu weber 32 TFL (de conception simpliste), essui glace, dégivrage, antibrouillads arrière de série ainsi que des ceintures à enrouleur arrière contrairement à la concurrence qui ne disposait point de tout cela.Innondée en 1996 jusqu'au volant, elle a redémarrée aussitot. Facilement récupérée grace aux pièces facilement démontables, elle atteint aujourd'hui 380.000Km. Les pièces courantes sont faciles à trouver, contrairement à d'autres introuvables en concession, il faut alors faire appel aux sites internet dédiés. Le pire ennemie est la rouille, il faut savoir en prendre soin, et réparer les petits trous pour peu que la voiture ait une valeur sentimentale. D'autres soucis de nature electriques, les masses sont à désoxyder régulièrement mais rien de méchant ni de couteux. La mécanique est simple, les pannes apparaissent compliquées mais deviennent simples quand on réfléchi un peu : c'est le cas des cables d'allumages qui sont fichus, ou une durite d'air percée.Au final, la carrosserie bien que considérée comme fragile par certains, est restée brillante grâce à un soin régulier. Les plastiques se rayent vite si on n'y prête pas attention. La consommation peut atteindre 5L/100Km sur route ce qui est toujours appréciable. On lui pardonne pour son âge ses diverses petites fuites d'huile moteur, et boite de vitesse malgré le changement des soufflets.A son âge, comme toute voiture ancienne, les niveaux doivent être bien controlés.Pour finir, je suis tombé en panne deux fois: le module d'allumage HS empêchant de produire une étincelle et la sonde de ventilateur occassionnant une surchauffe (sans casser le joint de culasse), un petit shinte sur les cosses a permis de rentrer à la maison. Dernier problème pénible commun aux anciennes: le réglage thermostatique de la boite à air: celui ci se fait automatiquement grâce à une sonde qui vieilli (comme tout le monde) ce qui occasionne trop d'air chaud l'été allant jusqu'à faire caller le moteur. Une réparation à l'aide d'un electro aimant couplé à un interrupteur thermique résoud ce problème pour de bon!Elle démarre tout temps et fait ce qu'on lui demande.Lire la suite de l'avis»