Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Cote Opel Omega 2 de 2003

Affiner votre recherche :

Version
II 2.2 16S DTI ELEGANCE
II 2.2 16S ELEGANCE BVA
II 2.5 24S DTI ELEGANCE
II 2.5 24S DTI ELEGANCE BVA
II 2.5 24S DTI EXECUTIVE
II 2.5 24S DTI EXECUTIVE BVA
II 3.2 V6 EXECUTIVE BVA
Devis assurance autoFinancement

SPONSORISE

Avis Opel Omega 2

Omega 2 II 2.5 TD GL (1994)

Par §Alb156OI le 03/04/2016

Un vrai breack ! Avec déjà pour l'époque un vrai plancher plat quand les sièges sont rabattus. Chauffage bi-zone et rétro électrique de série. C'est dire. Consommation en grande route, 6.5Lau 100, 8L en mixte. Pour une voiture de 22 ans, de 2500 cm3 et d' 1T6, c'est plus qu'honorable. Véhicule peu coûteux en entretien pour celui qui sait chercher sur internet pour les pièces ( neiman à 20 € au lieu de 200€ en concession... :D ) ou les infos utiles aux différentes réparations... Moteur 6 cylindres BMW, ça a de la gueule et il est efficace. Certes un poil mou dans les premiers tours, une ou deux modifications peuvent y pallier, sans pour autant augmenter la conso ;) 22 ans et pas de bruit parasite, je ne peu pas en dire autant de mes anciens véhicule de gamme quasi-similaire. 296 000 au compteur, j'ai vu récemment une 525 tds, avec moteur M51 de ... 800 000 km ! je me prend à rêver ! :)Et le design qui peut paraitre un peu fadasse à plutôt très bien vieillit même en break Gros bémol de la voiture : OPEL. Image de marque moindre qu'une béhème ou une merco ( mais super pour l'achat en occasion ;) ) et surtout le SAV... Les mecs de chez Opel fuient quand ont leurs annonce la motorisation et OPEL ne fabrique plus de pièces pour ces voitures, signe qu'ils n'aiment pas la "deutch qualitat" et les véhicules qui perdurent, vitrine prouvant de la fiabilité, plutôt bon pour une image de marque...

Omega 2 II 2.5 TD ELEGANCE (1999)

Par §mau057qU le 20/01/2012

J'ai acheté cette voiture il y a 2 ans et demie. C'est ma première voiture. Elle avait 119 000 km et en a aujourd'hui 50 000 de plus. L'auto était en parfaite état. Je l'avais choisi surtout par nostalgie. C'est la voiture que louait mon père pour partir en vacances quand j'étais gamin et j'avais coutume de dire "j'en achèterai une quand je serai grand". Quinze ans plus tard c'est chose faite. Mon rêve a été rendu possible par la cote assez basse du modèle. L'autre critère qui a motivé mon choix est mon utilisation. Avec des allé-retours régulier entre Paris et le sud de la France, j'avais besoin d'une auto avec un minimum de confort et de fiabilité. Bingo !! L'Omega m'offrait tout cela.CaractéristiquesPrès de 5 mètres de long et 1600 kg.Un moteur 2,5L TD d'origine BMW de 131 ch et 250 Nm, largement suffisant pour attaquer les longs trajets. Je n'ai eu aucun problème moteur en 50 000 km. L'entretien se résume aux vidanges, aux mises à niveau et changement des filtres. Un seul bémol, l'auto a une facheuse tendance à consommer de l'huile.PerformancesL'auto m'a surtout surpris au niveau de sa consommation. L'ordinateur de bord affiche la consommation instantannée qui a de quoi faire peur, avec plus de 30L/100 en première à froid, mais qui rassure sur autoroute avec 6L/100, et même moins, à 110 en étant tout doux sur la pédale. C'est une chose que m'a apprise cette voiture, se servir de la pédale de l'accélerateur !! Avec tout ça, la consommation moyenne atteind 7L dans le meilleur des cas et un peu plus de 9L dans le cas d'une utilisation uniquement urbaine. Pour une auto de plus de 1600 kg, à injection indirecte, c'est plutôt beau.Sur le plan des performances pures, nous avons affaire à une routière mais pas vraiment à un dragstère. D'ailleurs, ce n'est pas son rôle. Les accélérations sont correctes, mais il faut vite monter au dessus des 3000tr pour y trouver son compte. J'ai réussi à pousser l'auto au delà des 190km mais ce n'est plus aujourd'hui un critère de choix étant données les législations en vigueur. Sur les routes de campagnes l'Omega se sentira beaucoup moins à son aise du fait de son gabarit et de son poids mais également parce que nous sommes en propulsion et que l'enchainement des courbes nécessite d'être averti sous peine de surprises.ConfortPour son époque, l'Omega est un salon roulant. L'équipement est très bien fourni, avec une audio Bose d'origine, de bons fauteuils, beaucoup d'espace, une climatisation bi-zone, des airbags un peu partout, des phares au xénon... plus que le nécessaire. Il fait plutôt bon vivre à bord. Pour le conducteur les commandes sont un peu dures mais ça renforce la sensation de robustesse de l'engin. Pour les passagers il y a beaucoup d'espace, mais mieux vaut cependant ne pas avoir le mal des transports. L'effet de la propulsion se ressent aux places arrières et peu vite donner la nausée sur les petites routes. Un dernier détail qui peut avoir son importance, le coffre est vraiment gigantesque !!EsthétiqueUn point qui fache !! J'aime ou j'aime pas l'esthétique de l'Omega ? Premier point à prendre en compte, la voiture a plus de 10 ans. Deuxième point, c'est une allemande et nous savons tous que les allemandes... avant ces 5 dernières années... c'était pas folichon ! La ligne de l'Omega est assez sobre et même élégante dans sa dernière phase. Le restyling des années 2000 lui a permis de rester dans les standards du design de la décennie. Aujourd'hui, elle fait son âge et affiche encore fièrement son style avec l'autorité d'une grand-mère.FiabilitéUn moteur increvable !! Mais une électronique qui commence à rendre l'âme dès 100 000 km. Aujourd'hui, le règlage automatique au démarrage du niveau en hauteur des feux de croisement ne se fait plus et un des xénons ne s'allume pas toujours. En dehors de ces deux points, je n'ai noté qu'une faiblesse au niveau de l'alternateur.L'Omega, haut de gamme Opel jusqu'en 2003, remplacée mais jamais égalée, est une voiture que je recommande. A qui ? Celles ou ceux qui roulent beaucoup, sur de longues distances et sur autoroute. Pourquoi ? Pour son rapport budget/prestations. En effet, l'Omega n'a pas su séduire à l'époque où elle était commercialisée face à la concurrence bien plus moderne. Elle est peu répandue et presque oubliée, d'où sa cote relativement basse. Comptez 5000€ pour un modèle très correct. Les coûts d'entretien et le budget en carburant ne sont pas astronomiques par rapport à une berline d'une ou deux gammes inférieures ce qui peut justifier son choix pour ses prestations très correctes.

Forum Opel Omega 2