L’allégement de la taxe sur les carburants s’arrête à la fin du mois, mais le gouvernement planche d’ores et déjà sur une nouvelle aide afin de réduire la facture des automobilistes, notamment ceux ayant les revenus les plus modestes.
C’est le Journal du dimanche dans son édition d’hier qui a révélé l’information et le ministère de l’économie a ensuite confirmé que Bercy planchait actuellement sur une solution qui se substituerait à l’aide actuelle – qui consiste à une baisse temporaire des prix à la pompe de 3 à 6 centimes par litre. Elle avait été financée en partie par l'Etat via une baisse de 3 centimes de la taxe sur les carburants, et pour le reste par un coup de pouce des pétroliers et distributeurs. « Ça fait partie des choses sur lesquelles nous travaillons, c'est une piste", a déclaré un conseiller du ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici, insistant sur le fait que "le dispositif n'est pas arrêté". Selon le JDD, le gouvernement réfléchit à mettre en place un coup de pouce aux plus bas revenus et notamment aux 2 millions d'allocataires de la couverture maladie universelle (CMU), même si certains d'entre eux n'ont pas de voiture. Une affaire à suivre donc dans les semaines à venir.