Le constructeur asiatique le plus dynamique renouvelle sa Picanto. Plus moderne, plus confortable et toujours aussi économe, la petite coréenne promet un rapport qualité /prix ultra- compétitif.

Essai - Kia Picanto : 7 raisons de craquer

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Kia Picanto

99 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Kia Picanto 2

Mai 2011

Kia a le vent en poupe. Il y encore une dizaine d’année le constructeur coréen était considéré comme exotique sur le vieux continent (Cerato, Carens, etc.). Aujourd’hui le catalogue de Kia s’est rajeuni (Ceed, Sportage, Soul, etc.) et compte parmi les plus compétitifs du marché avec une garantie de 7 ans étendue à l’ensemble de la gamme.


La Picanto qui inaugurait l’entrée de Kia dans le segment A (micro citadines) en 2004 a été un succès. Plus d’un million d’exemplaires écoulés à ce jour dans le monde. Olivier Pagès qui l'avait testée en 2004 pour Caradisiac ne s'était pas trompé puisqu'il lui prédisait un bel avenir. Une réussite due à son caractère économe et son dessin attrayant. Kia a logiquement mis l’accent sur ces thèmes pour proposer une seconde génération plus aboutie.
A commencer par le gabarit. Ce dernier progresse au profit de l’espace intérieur. L’empattement gagne 15 mm et la longueur totale atteint désormais les 3,60 m. Et pour la première fois, la petite coréenne sera déclinée en 3 portes. Une carrosserie plus sportive destinée à séduire un public jeune. Cette version verra le jour en septembre 2011.
La nouvelle production coréenne suit la ligne directrice fixée par Kia lors des salons internationaux. Un design jeune, séduisant et dynamique. La Picanto prend du muscle et voit sa face avant évoluer. On lui prête volontiers une ressemblance au Venga. Les optiques en amande intègrent des feux diurnes à LED (Pack VIP : 900 €) et la gamme s’enrichit de 6 nouveaux coloris : Blanc coco, Rouge grenadine, Bleu menthe glaciale, etc, Bref des parfums frais et jeunes pour tous les gouts. Un catalogue de personnalisation sur la même base que le Soul verra le jour ultérieurement.

Essai - Kia Picanto : 7 raisons de craquer

La Picanto arbore des lignes plus musclées et de nouvelles optiques à LED, en option.


L’intérieur est dans la même veine. Un dessin moderne des plastiques en nette amélioration et une ambiance des plus plaisantes à l’image du mariage de coloris entre le volant, la planche de bord et les coutures de sièges. Bref, il fait bon vivre dans cette petite Picanto qui propose désormais des équipements de confort dignes du segment supérieur : Smart key, toit ouvrant, feux de jour à LED, allumage automatique des feux, etc.
Le constructeur propose, dès le second niveau de finition, un combiné multimédia avec prise iPod/USB. Si le son n’était pas aussi passable, il séduirait assurément les plus jeunes.
En agrandissant l’empattement de son véhicule, Kia a souhaité donner un peu d’air à ses passagers. Aux places avant RAS. L’arrière offre désormais plus d’espace qu’auparavant. Les grands apprécieront l’importante garde au toit. Le volume du coffre reste anecdotique, mais progresse tout de même (200 litres). Sièges arrière rabattus ce dernier grimpe à 800 litres. Les femmes actives apprécieront les multiples rangements à disposition : aumônières, tiroirs sous sièges, porte-gobelets, etc. Un concentré d’astuces pour les citadins.