Lors du traditionnel festival Ferrari de fin d'année, Luca di Montezemolo ne se gêne généralement pas pour régler ses comptes dans ses allocutions au milieu des fans. Cette année, à Valence, c'est Bernie Ecclestone qui en a pris pour son grade après avoir insinué que Ferrari était indigne et mauvais perdant.

On se rappelle que durant le petit feuilleton du dépassement de Vettel qui a suivi la fin du Grand Prix du Brésil, Bernie Ecclestone n'avait pas apprécié que Ferrari demande des éclaircissements à la FIA et l'avait fait savoir dans les colonnes de la presse anglaise, insinuant que les gens de Ferrari étaient prêts à tout pour gagner et que cette polémique était une immense farce indigne de la Scuderia.

Luca di Montezemolo qui ne laisse que rarement les attaques envers Ferrari sans réponse a donc logiquement balancé sa réplique ce week-end. C'est gratiné :

« Ecclestone ? Vous devez montrer du respect envers les personnes âgées, surtout lorsqu'elles arrivent à un stade où elles ne savent même plus ce qu'elles racontent. Tout cela montre que la vieillesse est incompatible avec certains postes à responsabilités.
Il y a beaucoup de choses qui ne vont pas bien en F1 et le moment est venu de les mettre à plat et d'en discuter aux endroits appropriés. Il n'est plus acceptable que la F1 ne permette plus le transfert de technologies vers les autos de route. L'aérodynamique est devenue aujourd'hui quelque chose qui n'a plus rien à voir avec la recherche. On ne peut pas parler de sport d'une discipline qui n'autorise plus d'essais sur piste.
Nous perdons patience. Nous sommes des constructeurs automobiles, pas des sponsors. Comme le dit si bien Ecclestone, tout ceci devient une vaste plaisanterie ... »

L'opposition Red Bull/FOM versus Ferrari prend de l'ampleur.