Notre première prise en main de la Fiesta de 6e génération en Diesel concernait la motorisation 1.6 TDCi de 90 chevaux. Il nous semblait intéressant de vérifier si celle qui a loupé d’un cheveu le titre de la Voiture de l’Année 2009 conservait un agrément de conduite acceptable avec le 1.4 de 68 chevaux, ce qui n’est pas tout à fait le cas de la trop lourde Peugeot 207 équipé en base de ce même Diesel. Réponse après 1 400 kilomètres à son volant.

Essai - Ford Fiesta 1.4 TDCi 68 ch : diesel de base suffisant ?

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de :

NC

Début de commercialisation du modèle :

Non communiquée

La motorisation Diesel de base de la nouvelle Fiesta commercialisée à l’automne 2008 reste le 1.4 TDCi d’origine PSA/Ford, repris de l’ancien modèle apparemment sans changement. Sous l’appellation HDi70, ce moteur fait également office d’accès à la gamme Diesel de la Peugeot 207, sur les versions Urban, Trendy et Premium. La Mazda2 y a droit aussi depuis le printemps 2008. Ici, il reste assez discret, aussi bien en décibels qu’en remontées de vibrations. Deux points sur lesquels il serait hasardeux de donner un tiercé dans l’ordre face à la Mazda2 ou à la 207.
Ses 68 chevaux permettent à peine de dépasser 160 km/h en vitesse maxi (161 à notre chrono et 162 km/h constructeur), mais son couple de 160 Nm suffit à maintenir un bon 130 km/h sur les rampes et faux-plats autoroutiers. Chronos d’accélérations honnêtes mais un brin décevants car identiques (au 10e de seconde près) à la 207 1.4 HDi 70 avec le 0 à 100 km/h en 14,8 secondes, contre 14,5 à la Mazda2, le 400 m DA en 20 secondes, une demi-seconde de plus que la Mazda2 et enfin 1000 m DA en 37 secondes pîle, soit 0,7 secondes de plus que la Mazda2.
En revanche, sur les reprises en 4e et 5e depuis 60 ou 80 km/h, si la Fiesta se montre logiquement toujours en retrait de sa cousine japonaise, elle s’avère plus vigoureuse que la 207 avec une seconde de moins pour se retrouver à 90 ou 110 km/h; et en prime la boîte manuelle à 5 rapports (bva pas disponible) correctement étagés se manie plus aisément que celle de la 207. Ces chiffres traduisent en définitive un agrément correct conducteur seul à bord. Cela devient plus laborieux si on profite de la bonne habitabilité arrière -compte tenu de longueur limitée à 3,95 m du véhicule, et de la capacité de coffre appréciable.
Essai - Ford Fiesta 1.4 TDCi 68 ch : diesel de base suffisant ?
Ce moteur, tout comme le 1.6 TDCi 90 ch, se contente de répondre aux normes de dépollution Euro IV, mais ne peut être équipé d’un filtre à particules auquel le 90 chevaux peut prétendre en option (400 €). La consommation normée et les rejets de C02 sont identiques à ceux du 1.6 90 ch. Curieusement, ce 1.4 affiche pour la Fiesta une conso mixte de 4,2l/100 (7 % de moins que l’ancienne Fiesta), contre 4,3 l sous le capot de la Mazda 2 pourtant plus légère d’une vingtaine de kilos et dotée de meilleures valeurs aérodynamiques; les deux autos partageant par ailleurs rapport de pont, rapports de boîte et circonférences des pneumatiques identiques. L’échelle des valeurs est respectée face à la 207 1.4 HDi 70 donnée pour 4,5 l/100 avec ce même moteur dont la surcharge pondérale frise le quintal et demi par rapport à la Fiesta en données constructeur et au moins 110 kg d’écart en poids réel. Notre conso réelle très sage sur route n’est pas descendue sous 4,5 l/100. Le maxi en ville ou sur route de montagne n'a pas dépassé 8 litres. La moyenne réelle peut sans doute avoisiner les 5,6 l au cent, mais uniquement pour des conducteurs au pied droit très léger. Sur notre essai de près de 1 500 kilomètres, nous avons enregistré une moyenne de 6 l/100 km pour la Ford, contre 6,1 pour la Peugeot à utilisation similaire. A comparer aux 6,1 l relevés dans un précédent et rapide essai de la Mazda2 correspond à un trajet comprenant plus de ville, mais la moyenne serait proche de 5,9 litres sur le même parcours que pour notre Fiesta. La consommation de la Fiesta Diesel de base peut donc être qualifiée de raisonnable, mais pas d’une sobriété exceptionnelle. C’est comparable à la vaillante Fiesta 1.6 TDCi 90 ch en usage courant, voire moins bien si le conducteur cravache sa monture.
Equipement/prix tentant
La Fiesta 1.4 TDCi 5 portes est disponible dès 14 200 € en finition de base Ambiente (indisponible avec le 1.6 TDCi 90 ch), soit un tarif inférieur de 900 € de la 207 Urban équipée de la même mécanique, les deux sans la climatisation en série. Une Seat Ibiza 1.4 TDi démarre à 14 700 € en 5 portes, avec clim. La Fiesta 1.4 TDCi est également disponible en exécution Trend (15 550 €) et en Ghia/Titanium à 16 900 €, toujours en 5 portes. La Mazda2 1.4L MZ-CD qui s’affiche à 13 900 € en Harmonie 5 portes (tarifs début 2009 hors promos) et à 15 000 € en exécution Elegance 5 portes semble un peu plus compétitive, mais elle ne peut recevoir l’ESP, et par rapport à la Fiesta, elle privilégie l’efficacité du comportement au confort de suspensions, ce qui ne plaira pas à tous les acheteurs d’une placide petite Diesel.
Essai - Ford Fiesta 1.4 TDCi 68 ch : diesel de base suffisant ?
A noter que la peinture métallisée « hot magenta » de notre modèle d’essai se paye 600 €, contre 400 pour tous les dix autres coloris métallisés.