Vingt à trente personnes travaillent déjà à temps plein sur le projet de future Alpine : c’est ce qu’a déclaré Jean-Pascal Dauce, directeur de la compétition chez Renault Sport comme le rapporte La Tribune dans un article publié ce jour.

Même si aucun feu vert n’a encore été accordé, on sent qu’une partie de Renault (et notamment Carlos Tavares) pousse fort en faveur de la renaissance d’Alpine. Jean-Pascal Dauce a d’ailleurs apporté de nombreux éléments intéressants nous permettant de nous faire une idée plus précise des orientations prises. Le dirigeant de Renault évoque un modèle pesant entre 1,2 et 1,3 tonne pour une puissance maximale de 250 ch. Le tout dans un gabarit inférieur à 4,3 mètres de long. Autant dire que ces premières indications tranchent avec le concept A110-50 récemment présenté.

Sur le plan du style, il faut peut-être s’attendre à quelque surprise, tant la fameuse berlinette A110 pourrait bien servir de modèle pour déboucher peut-être sur un véhicule final au look néo-rétro.

Les ultimes informations concernent le niveau de production et le tarif ciblé. Renault souhaiterait produire entre 5 000 et 10 000 unités par an dans l’usine historique de Dieppe. La fourchette, pour le moment, est large. Quant au tarif, « la cible est un prix autour de 35-40 000 euros ».

Qu’en pensez-vous ?

Source : La Tribune