Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus X
 

Inscription à la newsletter

Fermer
Votre email n'est pas valide

Recevez 1 fois par semaine, l'actu Auto. Essai, Comparatif, Vidéo, conseil

Recevez les bons plans de Caradisiac et de ses partenaires


* Champ obligatoire


Vous devez sélectionner au moins une newsletter

A très bientôt sur Caradisiac.com.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@carboatmedia.fr

 

Google Maps Navigation : un GPS évolutif et gratuit

MasterLudo

Publié dans Equipement > GPSAugmenter la policeDiminuer la police

par

Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Google Maps Navigation : un GPS évolutif et gratuit

Disponible depuis mi-2010 en France Google Navigation se fait le concurrent de plus en plus crédible des solutions GPS payantes. Aujourd'hui vous achetez l'option GPS dans votre auto, un petit boîtier autonome ou une application payante dans votre smartphone. Mais il existe une solution alternative offerte par Google. Quels sont les pré-requis pour en profiter, les avantages et les inconvénients ? Suivez-nous pour un petit tour du propriétaire maintenant que nous avons parcouru plusieurs milliers de km avec Google Navigation.


La navigation GPS gratuite pour votre smartphone Android


Google navigation n'est disponible que sur un téléphone équipé du système Android. Exit les téléphones sous Symbian (Nokia), Windows Phone 7, Windows Mobile, iOS (les iPhone) et autres Bada.

En contrepartie Google Navigation est gratuit et s'installe sans problème sur tout terminal Android version 2.0 et plus (s'il n'est pas déjà pré-installé par le constructeur). Vous trouverez la dernière version sur le Market Android et si vous êtes connecté dans votre navigateur avec votre compte gmail Android le logiciel trouvera de lui même le chemin vers votre terminal et s'y mettra à jour au chaud.

Google Maps Navigation : un GPS évolutif et gratuitSi vous n'aviez pas encore un smartphone Android et que vous comptiez vous y mettre, nous ne saurions que vous conseiller le tout dernier Google phone à savoir le Samsung Galaxy Nexus. En effet régulièrement Google sort un téléphone « pure Android » qui devient la direction à suivre, le modèle type, de tous les terminaux Android à venir. En dehors de ces considérations un peu geek, ces terminaux sont surtout assurés de bénéficier les premiers et pour longtemps de toutes les améliorations à venir de la part de Google donc autant se simplifier la vie et ne pas se tromper. De plus son grand écran (4,65 pouces) lumineux et sa résolution élevée (1280x720, autant qu'une TV HDready) en font un GPS très lisible dans une voiture, nul besoin de froncer les yeux pour décrypter ce qui se passe à l'écran. Le choix des terminaux Android est vaste et vous en trouverez toujours un pour répondre à un besoin particulier, pour ma part c'est ce Nexus sur lequel j'ai jeté mon dévolu.

La Navigation par Google


La navigation est très aisée avec Google Navigation. Vous utilisez votre carnet d'adresse ou Google Maps ou la reconnaissance vocale, vous cliquez sur navigation et c'est parti. Le logiciel utilise la puce GPS de votre téléphone et vous guide de façon fluide sur une carte en deux ou trois dimensions.

Tout se déroule en terrain connu pour peu que vous ayez déjà utilisé un GPS dans votre vie. Les paramètres sont très classiques et vous permettent d'afficher une carte en 3D, couper la voix, rien que du classique. C'est dans certains détails que le logiciel prend l'avantage ou marque le pas sur la concurrence.

L'écran (la capture a été faite sur le Nexus sus-cité) est clair, l'avancement est fluide si votre téléphone n'est pas trop ancien et vous pouvez même afficher le trafic dans les zones suivies par Google. Simple, efficace, on saute du carnet d'adresse à Navigation en quelques secondes sans problème, tout est intégré.

Pour les plus pressés vous pouvez même démarrer votre auto et dicter à la reconnaissance vocale la destination, avec quelques surprises à prévoir parfois quand cette dernière décide de vous envoyer plutôt en Californie que chez Tata Germaine. Pourquoi pas après tout.

Une fois arrivé à destination profitez de la puissance de Google pour trouver facilement un fleuriste, passer en vie satellite pour retrouver les places de parking pratiques dans le coin ou simplement la recherche pour un véritable parking, tout se fait via l'interface ou de façon vocale de façon aisée.

Google Navigation : avantages et inconvénients


Le gros avantage d'utiliser un smartphone comme GPS c'est que ce dernier possède déjà sa propre connexion internet et c'est cette interconnexion permanente et poussée dans l'écosystème Google qui fait la force de Google Navigation.

Google Navigation en profite et vous permet du coup de rechercher très facilement tout et n'importe quoi autour de vous. Les points d'intérêts sont quasi illimités et correspondront au mieux à vos recherches. Dans le même registre votre agenda et votre carnet d'adresse, aussi bien pro que personnel est toujours à jour et pour peu que vous renseigniez bien vos rendez-vous de la journée ou vos hôtels sur la route des vacances, ces derniers seront à un clic de votre GPS, pas de ressaisie, votre GPS devient intelligent.

Google c'est aussi le Streetview (installez-le à cette url), ce service capable d'afficher une vue photographiée de la rue de votre choix. Google Navigation utilise ce dernier pour afficher automatiquement une vue photo de la zone d'arrivée de votre parcours. Plus ou moins bien orientée cette dernière s'affiche une fois la dernière instruction de navigation donnée. Très pratique pour éviter de scruter les numéros pour les façades, moins utile quand les numéros sont décalés de plusieurs centaines de mètres dans les zones industrielles par exemple.
Cette interconnexion permanente avec internet est aussi la faiblesse du produit. Impossible de faire une réelle navigation en voiture sans connexion data. Cela pose de réels problèmes à l'étranger où la moindre donnée vous sera facturée lourdement par votre opérateur. Impossible de mettre facilement les cartes en mémoire. On peut bien le faire sur une zone restreinte de quelques km² (utile en mode piéton) mais les fonctionnalités offertes dans ce mode sont rudimentaires.

Google Navigation n'est donc pas une solution viable pour les trajets à l'étranger.

Cependant cette connexion permanente nécessaire est à relativiser. A l'échelle de la France et en allant parfois dans des endroits très peu couverts par le réseau data, le logiciel mets en mémoire assez de km de carte d'avance pour ne jamais se retrouver planté en pleine campagne sans carte à suivre. Même en zone montagneuse.

La dernière surprise de Google Navigation c'est sa synthèse vocale évoluée. Déjà disponible sur certains GPS haut de gamme, cette dernière s'amuse à égrener les noms de rues vous indiquant de tourner à droite rue de Vaugirard, c'est bien mais parfois c'est un peu perturbant et la voix reste très robotisée. Heureusement comme tout le reste, c'est amené à évoluer très rapidement, autre avantage de cet écosystème Google, très réactif et plus apte à faire évoluer votre application plutôt qu'à vous faire acheter un nouveau GPS autonome pour bénéficier d'une nouvelle fonctionnalité.

Avertisseurs de radars, limitations de vitesse


Pour ce qui est des radars, Google Navigation n'embarque strictement aucune fonctionnalité. Historiquement cette tâche se retrouve dédiée à des applications qui tournent « en arrière » et se mettent au premier plan si besoin dès qu'un radar traîne dans le coin. Avec l'évolution récente de la loi au sujet de ces logiciels (les changements du code de la route en 2012), vérifiez que vous faites bien tourner un logiciel à jour qui ne fait que mentionner les zones de danger et non un avertisseur antiradar sinon l'addition sera salée.

Malheureusement du côté des limitations de vitesses là aussi c'est le gros néant. Google Navigation ne sait pas quelle est la limitation et ne vous avertit pas si vous la dépassez sans le remarquer. Très pénible dans les zones comme l'Ile de France où les vitesses varient sans cesse et sur autoroute où l'on a vite fait de ne pas voir le premier panneau à 110 depuis 200 km et à finir avec une photo de vacances dont on se serait bien passé.

Google Navigation, l'avenir tout simplement ?


Google ne devrait pas en rester là et tout en continuant de peaufiner son logiciel de navigation, ils travaillent aussi à automatiser la conduite comme nous vous en parlions sur Caradisiac il y a quelques mois : les voitures sans conducteur de Google.

Logiquement avant d'en arriver à nous remplacer par un ordinateur derrière le volant nous devrions voir arriver de nouvelles idées sur le sujet par Google vu leur intérêt dans la conduite automobile et la place centrale qu'occupe Google Maps/Navigation sur leur plateforme Android.

Conclusion


Arrivé sur Android fin 2009 aux US et chez nous mi 2010, Google Navigation est déjà un produit mature. Incorporant nombre de fonctionnalités que n'ont pas tous les GPS haut de gamme, mais accusant quelques manques parfois bloquants, ce logiciel gratuit fait le bonheur des utilisateurs Android.

Pour nous il ne reste plus qu'à combler le manque d'affichage des limitations de vitesse et de pouvoir précharger des pays gratuitement sur le market avant de partir à l'étranger (sans data) pour avoir un produit vraiment apte à supplanter les GPS traditionnels. A côté de cela pour un usage 100 % France avec un Android qui possède un forfait internet c'est un très bon logiciel de navigation qui a le mérite d'être gratuit, alors profitez-en.

La vidéo de lancement de Google Navigation fin 2009, sous-titrée en Français :

Envoyer à un(e) ami(e)

Fermer
Vos informations personnelles

Vous

Les informations personnelles de votre ami(e)

Votre ami(e)

Message à transmettre

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Sur le forum

Poursuivez votre lecture

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Janvier 2012 à 18h45

    Je me demande comment les flics peuvent vérifier si votre gps détecte les radars. Il faudrait rouler pour cela...

  • Par MasterLudo le 16 Janvier 2012 à 18h54

    Il ne faut pas que le soft "pope" à l'écran pendant le contrôle radar ni que l'agent sache comment ça marche, comment aller sur le bureau, etc, on entends dire tout et son contraire sur le fait qu'un agent des forces de l'ordre peut ou non "inspecter" notre téléphone :ddr:

     
    Ces logiciels sauront sans doute se camoufler et se faire encore plus discret à l'avenir mais pour ce qui est de leur infrastructure ils vont devoir d'expatrier et la vie va devenir difficile pour eux :jap:

     
    Dans l'absolu pour acheter des Valentine One (sans doute le détecteur de radar autonome le plus célèbre) et consors il n'a pas fallu attendre les smartphones mais c'est pas pour autant que tout le monde s'y était mis à l'époque. Grosse amende oblige, comme les avertisseurs illégaux maintenant :smile:

     
    Qui vivra verra, pour ma part un bon logiciel qui saurait simplement me prévenir quand il m'arrive de dépasser la limitation ça me suffirait et ça éviterait de rouler à 125 sur autoroute quand on a pas vu qu'elle repassait à 110 sur quelques kilomètres :mad:

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Janvier 2012 à 21h06

    Si vous avez un Nokia : OVI Cartes est lui aussi gratuit.

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Janvier 2012 à 21h36

    Pour ceux qui n'ont pas de data illimité, il y a mappy qui propose une appli GPS gratuite avec carte de france embarquée (pour l'europe c'est payant)

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Janvier 2012 à 21h52

    OVI cartes est beaucoup plus puissant et rapide que Google Map.

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Janvier 2012 à 22h35

    En réponse à : Anonyme (voir le message)

    Un GPS ne détecte pas les radars, il annonce leur présence préalablement signalée par des automobilistes ou la préfecture. Ceci nécessite une connexion à un réseau d'information, pour les mises à jour constantes, généralement sur bande GSM. Le Coyote par exemple est équipé d'une puce SIM (avec abonnement).

     
    Ce qu'il faut pas lire parfois... :hum:

  • Par MasterLudo le 16 Janvier 2012 à 22h44

    En réponse à : Anonyme (voir le message)

    Exact OVI Cartes est un logiciel gratuit que j'ai testé il y a quelque temps d'ailleurs : http://www.caradisiac.com/Ovi-Cartes-un-geant-du-GPS-gratuit-sur-Nokia-38778.htm

     
    Et ces derniers jours je testais la solution qui le remplace dans les Nokia sous Windows phone 7 à savoir Nokia Drive que je teste sur un Lumia 800, article à venir d'ici 2/3 semaines le temps de bien tester le bébé :jap:

  • Par adbossx le 16 Janvier 2012 à 23h16

    Avec Google map sur Android on peut également naviguer, enregistrer les maps au préalable, utiliser street view, etc. L'intérêt de google navigation est limité selon moi car on retrouve presque la même chose dans Google map et bien plus encore.

  • Par tm_ le 17 Janvier 2012 à 10h09

    "ni que l'agent sache comment ça marche, comment aller sur le bureau, etc, on entends dire tout et son contraire sur le fait qu'un agent des forces de l'ordre peut ou non "inspecter" notre téléphone"

     
    Un téléphone comme un GPS relève de la vie privée, donc sans juge, ou sans flagrance pas question que les forces de l'ordre fouille un appareil.
    Sinon il faut les laisser faire et demander des témoins sur place comme quoi vous n'avez pas autorisé cette inspection...nullité de la procédure.

     
    Il y a eu des affaires "similaires" il y a quelques années concernant les papiers. Avant les gendarmes demandaient les papiers, vous pouviez tendre votre porte-feuille et ils l'ouvraient.
    Depuis quelques temps déjà ils n'ont plus le droit et vous devez sortir le permis et certificats de leur emplacement et leur donner...sinon...nullité de la procédure ;)

     
    Nota: un GPS ne fait qu'annoncer un "point remarquable". Est-ce la faute des gens si tous les points de vue annoncés sont derrière des ponts? ;)
    Sur Tomtom on peut télécharger très facilement des cartes (google est votre ami) qui ne mentionnent nulle part que ce sont des radars...quitte à jouer sur les mots.

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 17 Janvier 2012 à 10h19

    Perso j'en suis très content. L'heure d'arrivée estimée est très fiable (tant que les conditions de circulation ne se dégradent pas entretemps). En plus on a une estimation du trafic par code couleur visible sur la Nav et la recherche d'itinériares Bis (limités à 3).
    Permet de désactiver les autoroutes et/ou les péages, affiche les parkings...
    Bémol:
    - fais systématiquement emprunter les grands axes (ne comptez pas sur lui pour vous faire sortir de l'autoroute ou du périph pour prendre les petites rues)
    - pas de possibilité de choisir le type de nav désiré (+ court, + rapide...)
    Autre point, les infos sont communautaires.
    Vous voulez vous rendre dans un resto et avez sa fiche signalétique sans photo. Pas de problème!
    Vous prenez la photo et l'envoyez. Elle sera soumise à Google et rejoindra la fiche!
    Un resto a disparu? Vous le signalez à Google qui vérifiera l'info.
    C'est simple, depuis que je suis sous Androïd, et tant que je reste en France, je ne touche plus à mon TomTom.

     

Alerte de modération

Fermer

Message concerné :

Saisie du message à l'intention du modérateur

Validation du formulaire

Recharger le captcha

(En minuscules)

Déposer un commentaire

Pas encore membre ?

Créer un compte

Avec votre compte Caradisiac, vous pouvez :

  • - Commenter les articles avec votre pseudonyme
      sans saisir le code de vérification
  • - Participer au forum
  • - Créer un blog

Ou postez en anonyme :

Liste de smiley Liste de smileys

X

  • :ange:
  • :areuh:
  • :bah:
  • :beuh:
  • :bien:
  • :biggrin:
  • :blague:
  • :brosse:
  • :chut:
  • :colere:
  • :confused:
  • :cool:
  • :coolfuck:
  • :cry:
  • :cubitus:
  • :cyp:
  • :ddr:
  • :dodo:
  • :eek:
  • :evil:
  • :fier:
  • :fleur:
  • :fresh:
  • :frown:
  • :good:
  • :hum:
  • :jap:
  • :kaola:
  • :langue:
  • :lol:
  • :love:
  • :lover:
  • :mad:
  • :miam:
  • :nanana:
  • :non:
  • :ohill:
  • :oops:
  • :oui:
  • :ouin:
  • :pfff:
  • :ptdr:
  • :voyons:
  • :wink:
  • :redface:
  • :hello:
  • :roi:
  • :roll:
  • :rs:
  • :coucou:
  • :smile:
  • :sol:
  • :tongue:
  • :tourne:
  • :ml:
  • :violon:
  • :buzz:
  • :up:
  • :peur:
  • :orni:
Code du captcha disponible avec image uniquement Recharger le captcha

Trouver un modèle