Vous n’êtes pas sans savoir que nos amis les Belges disposent, eux, d’une nouvelle marque de GT d’ailleurs engagée en course grâce à VDS dont l’acte de naissance a été annoncé il y a quelques semaines tout au plus. L’auto, sous sa forme de compétition, a même déjà couru sa première épreuve à l’occasion des 24 Heures de Dubaï, le week-end passé.


L’équipe VDS Racing Adventures avait reçu… 47 propositions de pilotes ayant un budget, qui souhaitaient faire partie du premier équipage de la VDS. La confiance et l’amitié auront néanmoins été les éléments les plus importants, et l’équipage composé de Benjamin Bailly, Thierry de Latre du Bosqueau et Erik Qvick était ainsi au départ. Œuvrant en qualité de team-manager, José Close faisait en outre office de cinquième homme, prêt à bondir à tout moment au volant du dernier bolide belge en date.
La première course de la VDS GT001-R
Depuis sa présentation officielle dans les installations d’Autoworld à Bruxelles, la VDS GT001-R avait effectué plusieurs séances de roulage, notamment à Spa et à Mettet. Au total, c’est une douzaine d’heures d’essais dont la voiture avait pu profiter avant son embarquement à destination des Emirats. Malheureusement, d’inévitables problèmes de jeunesse sont venus enrayer la progression de la nouvelle venue en course. La VDS 001-R a franchi la ligne très attardée, en soixante-et-unième position après avoir notamment connu de gros soucis de jante. Cela ne nous empêche pas d’avoir hâte de la revoir en piste.