Dans les années 1910, Walter Owen Bentley débuta dans les chemins de fer avant de fabriquer des moteurs d’avions et enfin de se lancer dans le commerce automobile. En 1931, la firme est racheté par Rolls Royce.

La saga Bentley

Bentley

Ingénieur à la Great Northern Railway, le jeune Walter Owen Bentley montra bientôt beaucoup plus d’enthousiasme pour la compétition que pour les locomotives. A moto puis en voiture, il se tailla ainsi une jolie réputation de pilote et fort de cette notoriété, il se lança, avec l’un de ses frères, dans le commerce automobile.

Avec la déclaration de la Première Guerre Mondiale, Bentley orienta ses activités vers la production de moteurs d’avion qui comptèrent parmi les plus performants de l’époque. La somme qu’il reçut du Ministère de la Guerre, en paiement, lui fournit le capital initial de l’usine automobile qui allait porter son nom. La première 3 litres, moderne et performante avec sa culasse multisoupapes et son arbre à cames en tête fut présentée dès 1919. Soucieux du moindre détail, Bentley lui fit subir quantité de tests intensifs, et elle ne fut commercialisée qu’à l’automne 1921.

Bentley

Constamment développés, les impressionnants roadsters, déclinés en versions "Speed Models, Super, ou Sports" allaient triompher sur tous les circuits et se tailler une belle réputation de vitesse et d’endurance. Modèles emblématiques pour tous les "gentlemen drivers" fortunés, les Bentley ne connurent toutefois qu’une faible diffusion tandis que des sommes folles étaient englouties dans le programme compétition. Woolf Barnato, pilote et actionnaire principal de Bentley, était immensément riche et se souciait peu de la rentabilité de la marque.

Bentley

La mise en chantier de la coûteuse 8 litres, conjuguée aux effets de la crise économique de 1929, porta le coup de grâce à Bentley. En dépôt de bilan, la firme fut alors reprise par Rolls-Royce en 1931. Deux ans plus tard, la première Bentley produite par Rolls, une 3,5 litres, fut commercialisée avec le slogan "the silent sport car". C’était le début d’une période de 65 années de production commune Rolls-Bentley. Ces dernières furent tour à tour les versions économiques puis sportives des modèles du groupe. Le "vieux couple" semblait indissociable et pourtant, depuis le début de cette année 2002, les deux vénérables marques voguent sous des pavillons différents après que Volkswagen a cédé Rolls à BMW.

Bentley

Le logo

Un B pour Bentley encadré d’une paire d’ailes en référence à l’activité aéronautique de Walter Bentley pendant la Première Guerre Mondiale.

Lire aussi :

britanniques

  • >http://www.caradisiac.com/php/actu_enq/saga/europ/mg_2671_rolls.php]