Le rat est un style de personnalisation étrangement lié aux VW. L’incontournable magazine anglais Max Power avait organisé il y a quelques temps un reportage regroupant certaines des plus emblématiques réalisations anglo-saxonnes de ce courant dont vous découvrez les clichés.
Différentes générations se côtoient, avec de la Coccinelle, du Combi, de la Polo, de la Golf et de la Jetta pour une ambiance très underground.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette personnalisation il s’agit de dégrader volontairement l’esthétique de son véhicule, mais attention pas n’importe comment ! La carrosserie doit avoir des traces du temps qui passe, de la rouille, des bosses, et quelques petits accessoires délicieusement rétros. La garde au sol souvent minimaliste est généralement associée à des jantes sympathiques (ou à l’inverse complètement pourries).
Donc comme le disait Jérôme Bonaldi : « complètement inutile donc rigoureusement indispensable «