;
X

Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Toutes les marques>Volvo>Gamme S40>S40>Fiche fiabilité


Les Volvo S40 / V40 (De 1996 à 2007)

Cailliot Manuel

Publié dans Guide fiabilité > Autres actu fiabilitéAugmenter la policeDiminuer la police

par

Les-Volvo-S40-V-40358.jpg

Dates clés

Calculer la cote de ce véhicule

Sommaire de la fiche


1. En bref

C'est en 1997 que la berline S40 prend la suite de la 440 et de la 460. Sa version break adopte le patronyme de "V40", le V désignant dorénavant toutes les versions break de la gamme. Ce nouveau modèle inaugure le renouveau stylistique de la marque, avec un style beaucoup plus en rondeurs, aussi bien côté carrosserie que côté habitacle. Le tout donne un ensemble plus séduisant. Mécaniquement, si les moteurs essence sont Volvo pour la plupart (sauf le 1.8 IDE de provenance Mitsubishi), les diesels étaient empruntés à la banque d'organe Renault, et ont souffert de quelques ennuis. Cela n'empêche pas la V40 de s'afficher à des tarifs souvent surestimés sur le marché de l'occasion. Il ne faut donc pas hésiter à user des arguments de la négociation avant de signer.

Caradisiac a aimé

  • Le niveau de sécurité.
  • L'agrément de conduite.
  • La consommation.
  • L'équipement.
  • La ligne modernisée.
  • Les aménagements pour les enfants.

Caradisiac n'a pas aimé

  • La tenue de route sur le mouillé.
  • Le petit volume de coffre du break.
  • L'insonorisation en diesel.
  • Le confort.

Nos versions préférées

  • 2.0 SUMMUM
  • (2) 1.9 D 115 CH OPTIMUM

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le niveau de sécurité : aussi bien active que passive, elle s'élève au rang des meilleures.
  • L'accueil des enfants : rehausseurs intégrés à la banquette arrière, sécurité enfant pour les portes arrières pilotable depuis la console centrale, des attentions bien pratiques.
  • L'agrément de conduite : les commandes sont douces, le fonctionnement feutré.
  • La ligne élégante du break : elle est presque plus agréable que celle de la berline.
  • Les consommations raisonnables, spécialement pour les motorisations diesel.
  • L'équipement complet.

Ce qui peut vous faire hésiter

  • Le volume de coffre du break : pas supérieure à celui de la berline, et assez faible dans la catégorie. De plus il n'est pas pratique (seuil haut, passages de roues proéminents).
  • L'insonorisation : pas des plus poussée, surtout en diesel.
  • La tenue de route sur le mouillé : le train avant manque vite de motricité, surtout en charge. Les versions essence les plus puissantes exacerbent ce phénomène.
  • Le confort de suspension : c'est sec, surtout sur revêtement dégradé, où les trépidations sont présentes.

3. Budget

Achat / Cote

En neuf, elle était la moins chère des Volvo, et plus abordable que ses concurrentes allemandes. Mais en occasion, ses cotes sont soutenues, sauf en essence.

Consommation

Mis à part les versions turbo essence, les consommations sont raisonnables. Il faut dire que les diesels sont d'origine Renault et réputés pour leur sobriété.

Assurance

Dans sa catégorie, les primes sont dans la moyenne. Comptez 10 % plus cher qu'une Française, mais 10 à 15 % de moins qu'une concurrente allemande.

Prix des pièces

Les pièces d'usure sont relativement abordables, mais au global, les tarifs sont dans la moyenne haute de la catégorie.

Entretien

Les tarifs des ateliers Volvo sont souvent élevés. Les révisions coûtent donc cher, plus que pour les françaises, et au même niveau que pour les Allemandes.

4. Fiabilité

Description

Si l'on fait le bilan de sa carrière, cette génération de série 40 s'en sort plutôt bien au niveau de la fiabilité, surtout sur le plan électronique et de la finition. Mécaniquement, le bilan est plus mitigé, surtout en ce qui concerne les premières années. Néanmoins, en cas d'achat d'occasion, le pire n'est plus à craindre, toutes les voitures étant aujourd'hui théoriquement à niveau.

Pannes lourdes ou immobilisantes

  • Courroie d'accessoires. Jusqu'en avril 2002, la courroie d'accessoire des moteurs 1.9 d 102 et 115 ch est fragile. Elle peut s'effilocher et passer dans la courroie de distribution, la cassant à son tour. Résultat : la casse du moteur. Un rappel a eu lieu, et la courroie d'accessoire, ainsi que la poulie d'alternateur ont été remplacés (poulie noire au lieu de dorée).
  • Turbo. Toujours sur les 1.9 d jusqu'en 2002, des casses de turbo sont rapportées.

Autres pannes ou faiblesses

  • Vanne EGR. Sur les 1.9 d à partir de juin 2000, on observe des cas de perte de puissance, dues à l'encrassement progressif de la vanne de recyclage des gaz d'échappement. Elle est à remplacer.
  • Injection. Sur les 1.9 d de 2000/2001, risque de fuite de gazole au niveau de la rampe commune d'injection. Un resserrage de la rampe et des injecteurs remédie au problème.
  • Train avant. Jusque fin 1997, les voitures ont tendance à tirer à gauche ou droite au roulage. Cela peut entraîner une usure rapide et irrégulière des pneus. Il faut procéder à un réglage du train avant, et parfois, remplacer le boîtier de direction. Ce souci est évidemment éradiqué depuis longtemps.
  • Chauffage d'habitacle. Sur quelques modèles, on observe des fuites de liquide de refroidissement dans l'habitacle. En cause, un défaut d'étanchéité du radiateur de refroidissement, qu'il faut remplacer.
  • Moteur 1.8 GDI. Ce moteur d'origine Mitsubishi à injection directe peut montrer un fonctionnement heurté. Il suffit le plus souvent de reprogrammer la gestion électronique de l'injection pour que tout rentre dans l'ordre.

Finition intérieure

  • Plastiques. Avec le temps, le revêtement de certains plastiques et de certaines commandes sur la console centrale pèle et laisse apparaître le plastique brut en dessous. Idem pour le cuir du volant.

Dysfonctionnement électroniques / fonctions à bord

  • Verrouillage centralisé. Jusqu'en 1998, possible faiblesse des moteurs électriques actionnant les serrures de portières. Seul un échange rectifie l'anomalie.

Rappel et rectification en concession

  • Avril 2002 : rappel des modèles équipés des moteurs 1.9 d d'origine Renault. Risque de casse moteur suite à rupture de la courroie d'accessoires. La poulie d'alternateur dorée est remplacée par une noire débrayable, et la courroie remplacée.
  • Juin 2002 : rappel de 1 826 modèles 2001 pour un défaut du module de commande de la climatisation, pouvant entraîner l'arrêt du ventilateur de chauffage.
  • Décembre 2003 : 462 modèles 2003 retournent au garage pour poser un collier sur un flexible de carburant au niveau du moteur, évitant ainsi un risque de fuite.
  • Février 2008 : rappel des modèles équipés des motorisations essence 5 cylindres 2,4 l et 2,5 l, fabriqués entre 2004 et 2006, pour lesquels un défaut au niveau du module électronique de la pompe à carburant, dans un environnement « corrosif », peut entraîner une pression de carburant excessive, insuffisante ou nulle dans le moteur. Remplacement dudit module électronique en atelier.
  • Mai 2008 : rappel d'une petite série fabriquée en 2008, pour vérification et remplacement des écrous de roues arrière trop courts (risque de desserrage).
  • Août 2008 : rappel de modèles fabriqués courant 2007, pour une possible fuite de liquide de frein au niveau du maître-cylindre. Remplacement , si nécessaire, du maître-cylindre et du réservoir du liquide de frein.
  • Septembre 2010 : rappel des modèles produits de 2009 à 2010, pour vérification du joint à rotule sur l'axe du sélecteur. Un mauvais serrage de ce dernier pouvant entraîner du jeu dans le lever et le coincer dans la mauvaise position. 1 743 propriétaires de véhicules Volvo concernés.

Après-Vente

Qualité de service globale du réseau constructeur :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge sous garantie :

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Prise en charge hors garantie :

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

5. Meilleures versions

En essence : 2.0 SUMMUM


En version essence, la 2.0 est celle qui se montre la plus homogène, et qui permet d'avoir des performances dignes du poids et du standing de la voiture. Il est en plus très fiable, et peu cher sur le marché de l'occasion. En finition Summum, l'équipement se révèle pléthorique.

Commercialisation :

1997

Puissance fiscale :

10

Puissance réelle :

140 ch

Emission de CO2 :

NC

note

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : (2) 1.9 D 115 CH OPTIMUM


Ainsi équipée d'un diesel emprunté à la banque d'organes Renault (elle en tire d'ailleurs plus profit que les modèles Renault...), le Série 40 de Volvo se sent pousser des ailes. Les performances sont bonnes, et la consommation contenue. A vérifier : la couleur de la poulie d'alternateur. Elle doit être noire et non dorée, sinon vous risquez la casse moteur.

Commercialisation :

2000

Puissance fiscale :

7

Puissance réelle :

115 ch

Emission de CO2 :

NC

note

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Pour en savoir plus sur Volvo S40

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 15 Juillet 2008 à 16h09

    Je possède une V40 1,9 dCI 115ch Titanium (phase 3) mise en circulation le 30 oct 2002. Selon ma carte grise, elle fait 6ch. Or vous dites que la même motorisation de l'année 2000 fait 7ch ? Le calcul de la puissance fiscale aurait-il changé entre temps ? En ce qui concerne votre analyse pertinente, je confirme les points faibles suivants: 1/ le V40 n'est pas destiné aux familles nombreuses: c'est plus un break de charme que de place, 2/ le confort et la motricité sur route dégradée sont moyens d'autant que mon véhicule est chaussé en 205/50 R16 87W. C'est pire encore sur chaussée mouillée! En revanche, en changeant la monture initiale Pirelli P6000 du constructeur par des pneux Michelin Primacy voire Michelin Pilote Exalto 2, le problème est grandement atténué. Volvo a s'emble t-il rectifié ce problème sur la remplaçante V50 en augmentant la taille des pneux de 205/50 à 205/55 (juste compromis confort-tenue de route). Enfin, pour ceux qui veulent accélérer le rythme sur routes sinueuses de montagnes, attention au roulis ... à moins de modifier le tarage des suspensions. Globalement, le V40 1,9 dCI est un bon véhicule style BCBG, sobre (je fais entre 4,5 et 5 litres/100km calcul à l'appui - boîte 5 vitesses), idéal plutôt pour les voies express sur lesquelles on peut le mieux apprécier ses qualités routières et un certain dynamisme plus abouti que sur sa concurente directe Renault Laguna dCI 120ch.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 03 Septembre 2008 à 14h39

    Encore une liste fausse ... La tenue de route et surtout le confort sont des qualités de la V40.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 10 Décembre 2008 à 22h01

    alors la v 40 fiable ou pas fiable, ?.  on m em propose une ,1l9 break ,optimum,elle est dans ma cour, apparament nickel,,,,,,,,,je cherche des infos-temoignage, gros merci

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 24 Juin 2009 à 18h49

    je possède une V40 de 1997, 2L ,16 v. équipée GPL. boite auto .208 000 kms au compteur, pas de problème majeur, un défaut les pneus avant font rarement les 30 000 kms par contre à l'arrière le record 93 000 kms,.si non rien à dire, voiture agréable.le coffre un peu petit surtout avec le réservoir GPL à la place de la roue de secours.je change en fin d'année et je reprends une Volvo, celà fera ma 3ème avant j'avais eu un coupé 480. je suis devenu un inconditionnel de la marque Suédoise

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 24 Juin 2009 à 23h08

    Moi VOLVO V40 2 litres de 1999 140 cv 170000KMS et ZERO probléme Voiture super fiable à tout niveaux  (conso mixte env 8 litres/100kms pour info )  :coucou:

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 16 Août 2009 à 23h24

    J'ai une S40 1.9td 95cv a 163000kms. aucune réparation hormis une machoire de frein gripée.modèle très fiable, très confortable, tenue de route agréable mais à ne pas brusquer. coté pneus, usure moyenne a 150000 arr et 120000 av, un record!!  conso 4.6l/100

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 14 Janvier 2010 à 00h04

    J'ai une V40 2litres 137 CV Essence de 1999 270000KMS avec ZERO problème tout est impécable,mais c'est ma derniere VOLVO hélas ( Volvo made in china = NON!!!! ):coucou: ADIEU  VOLVO :bah:

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 18 Janvier 2010 à 10h26

    j'avais une volvo V40 TD summun de 1998, 200000km, état impeccable, distribution refaite, jantes alu neuves,  je me la suis faite volée et brûlée l'expert veut m'en donner que 2300€, j'aimerais le prix réel d'une volvo identique.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 20 Janvier 2010 à 10h34

    quelles sont les pannes les plus frequentes? car il y a un bloc renault   1.9 dessus qui apparement sur les laguna 2 ont de gros problemes de turbo? je desire en acheter une de 04/2004 qui a 100.000 km je me pose la question merci 

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 21 Janvier 2010 à 22h10

    Mardi je fais l'acquisition d'une V40 optimum 2001, 101.000 km. Je suis très impatiente de l'essayer d'autant que j'ai toujours adoré les volvos et que je ne pensais pas pouvoir un jour m'en offrir une. Vais-je déchanter ? je ne le crois pas dutout. Je vous tiens au courant...

    Alerter Répondre

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Publicité : Ne manquez pas

(Publicité)
 

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Donnez votre avis sur votre voiture