De toutes les Ferrari de ces 20 dernières années la F355 est probablement l'une des plus réussies sur le plan stylistique. Arrivant après la controversée 348 elle apporta un vent de fraicheur, et le premier signe d'un véritable renouveau après la disparition du "Commendatore".

Esthétiquement c'est une véritable berlinette, avec un popotin faisant honneur à l'adage disant que le plus beau sur une Ferrari est son arrière train. Agressive, fluide et parfaitement proportionnée, a aucun moment un novice ne pourrait soupçonner son âge (presque 20 ans...) tant elle est toujours très actuelle. Les jantes de 18 pouces contribuant largement à l'allure générale de l'auto.

Si la base mécanique est légèrement rustique et déjà vu sur ses ancêtres, le travail effectué par les motoristes Ferrari est admirable. Le V8 3,5l offrant 5 soupapes par cylindre développe la puissance de 380 chevaux pour une vitesse de pointe de 290 km/h et un 1000 mètres d/a franchit en 23,7 secondes.

La F355 fut la base de lancement de la fameuse boite F1, alors aussi révolutionnaire qu'imparfaite au regard des standards actuels, mais qui permit d'introduire un nouvel axe de développement pour Ferrari.